Subaru Crosstrek 2018 - Volkswagen Golf Alltrack 2017 - messages.columnarticles-details.Columns

Comparo

Subaru Crosstrek 2018

Volkswagen Golf Alltrack 2017

La Subaru Crosstrek est présente sur le marché depuis 2013. Elle a connu un bon succès et Volkswagen tente de s'immiscer dans la joute en 2017 avec sa Alltrak. Deux approches pas tout à fait identiques, mais qui laissent présager un match comparatif des plus intéressant !

Luc-Olivier Chamberland

15 janvier 2018

Subaru Crosstrek 2018

Volkswagen Golf Alltrack 2017

as

as

as

as

Comparo

Données techniques

Subaru Crosstrek 2018

Volkswagen Golf Alltrack 2017

Marque

Subaru

Marque

Volkswagen

Version

33 195 $

Version

35 295 $

Moteur

4 cylindres à plat, atmosphérique, 2,0 litres, DACT, injection directe, 16 soupapes, 152 chevaux à 6 000 tr/min et 145 livres-pied de couple à 4 000 tr/min

Moteur

4 cylindres, turbo, 1,8 litres, DACT, injection directe, 170 chevaux à 4 500 tr/min et 199 lb-pi de couple à 1 600 tr/min

Transmission

Automatique à variation continue

Transmission

Automatique à double embrayage à 6 rapports

Dans le cas de nos deux véhicules en face à face, l’approche est sensiblement la même : on récupère une version familiale ou encore à hayon, on lui ajoute des accessoires décoratifs, on soulève la carrosserie et nous voilà avec des pseudo-utilitaires sport. La mode fonctionne à merveille depuis des années chez Subaru et, cette année, Volkswagen cherche à prendre des parts de marchés. Bien armées pour l’aventure, laquelle entre la Subaru Crosstrek et la Volkswagen Golf Alltrack offre les meilleures qualités pour le consommateur ?

Adoptant les fondations de l’Impreza, la Crosstrek arrive avec plusieurs éléments distinctifs. En plus d’un carénage singulier, les deux pare-chocs ont leur propre configuration étant partiellement recouverts de plastique noir mat. Toujours dans une optique de protection, les bas de caisse et les arches de roues sont aussi noirs mat. La Crosstrek est 90 mm plus haute que l’Impreza. Quatre versions sont disponibles : Commodité, Tourisme, Sport et Limited, la dernière étant à l’essai.

L’approche de Volkswagen n’est pas différente de celle de Subaru. On reconduit l’idée avec une touche de raffinement supplémentaire. On découvre des accents de gris satiné sur le véhicule, un aspect qui n’est pas sans rappeler les Audi S-Line. De plus, on soulève l’Alltrack de seulement 20 mm, un désavantage face à la Crosstrek. N’oublions pas que les proportions ne sont pas les mêmes puisque la Crosstrek est construite à partir d’un véhicule à hayon alors que l’Alltrack provient d’une familiale. 

 

On accède facilement à bord de la Crosstrek puisque le véhicule est à une hauteur parfaite. On note le confort des sièges, les dégagements amples et l’excellente visibilité. La présentation est plus moderne tout en demeurant ergonomique avec ses technologies à jour. La version à l’essai ainsi que le modèle Sport intègrent un écran multimédia de 8 pouces contre 6,5 pouces pour les versions Commodité et Tourisme. Apple CarPlay et Android Auto sont de série. À l’arrière, beaucoup de dégagement pour 2 personnes, malgré une bosse au plancher. Pour le coffre, on obtient un volume de 588 litres. Une fois les dossiers abattus, on réalise que le plancher n’est pas complètement plat.

C’est très riche dans la Volkswagen Golf Alltrack avec une présentation assez sobre, mais qui rappelle ce que l’on connaît chez Audi. La finition se montre exemplaire tout comme la qualité des matériaux. L’ergonomie est exceptionnelle, notamment avec le changement, pour 2018, de l’écran central maintenant de 8 pouces. Les sièges sont une réussite avec leur support et les amples dégagements. Notons la qualité de la visibilité, l’éclairage d’ambiance et la sonorité du système audio Fender. À l’arrière, un peu moins de place pour les jambes que la Subaru, mais ça demeure confortable. Le gros avantage de l’Alltrack est son volume cargo qui va jusqu’à 1 883 litres grâce à son plancher presque plat.

 

Un seul moteur pour la Crosstrek, un quatre cylindres à plat de 2,0 litres d’une puissance de 152 chevaux. On doit la hausse de 4 ch. à l’intégration, pour 2018, de l’injection directe. On propose aussi une nouvelle boite manuelle à six rapports et une transmission automatique à variation continue, le meilleur choix pour optimiser les performances. Subaru demeure une référence pour son rouage intégral, notamment avec le programme X-Mode. Subaru annonce une rigidité structurelle augmentée de 70%. Pour ce qui est des freins, c’est 11,6 pouces à l’avant contre 10,8 à l’arrière.

Le seul moteur proposé chez Volkswagen est le quatre cylindres turbocompressé de 1,8 litre de 170 chevaux. Nouveauté pour 2018, une boite manuelle à six rapports s’ajoute en plus de la DSG, une boite séquentielle à double embrayage à six rapports. Construit sur la plate-forme MQB, on propose le rouage intégral 4Motion, un système réactif. L’Alltrack offre une capacité de remorquage de 1 000 livres contre 1 500 pour la Subaru. On obtient des freins de 11,3 pouces à l’avant et de 10,7 pouces à l’arrière.

 

Dès l’accélération, on constate le manque de puissance. C’est laborieux, mais on boucle le 0-100 km/h en 10,8 secondes et la reprise en 7,4 secondes. La CVT est la carte maitresse avec sa bonne gestion et la simulation des 7 rapports. Elle permet d’exploiter une belle plage de puissance. Au freinage, une surprise avec une distance de 39,2 mètres et un sentiment de sécurité, ce qui signifie que la technologie est à la hauteur. En matière de comportement, l’apport de nouvelles barres stabilisatrices mieux positionnées offre une grande stabilité avec moins de roulis. Bonne note à la précision de la direction qui se veut plus communicative. Au quotidien, on constate vite à quel point la Crosstrek est mieux insonorisée et plus confortable tant au niveau des sièges que des suspensions. La consommation impressionne avec une moyenne de 6,5 litres/100km. 

La Volkswagen Golf Alltrack démontre beaucoup plus d’aplomb en accélération, malgré le délai de la transmission au départ. On obtient un 0-100km/h en 8,6 secondes et des reprises en 6,1 secondes. Une fois lancée, la transmission se montre très efficace, rapide et dynamique. Au freinage, c’est une déception. On termine la course à 40,7 mètres. Le pédalier se fait spongieux et l’on sent un transfert de masse. En conduite dynamique, on passe au mode Sport qui agit sur la transmission et la gestion du moteur. Le fait que la voiture soit plus basse permet un meilleur comportement routier et plus de stabilité. Pour l’évitement d’obstacle à 90km/h, la trajectoire est parfaite, mais l’ABS nous lâche avec une distance longue, presque dangereuse. L’Alltrack se veut une routière avec plusieurs assistances à la conduite. La consommation table à 7,8l./100km.

 

Subaru Crosstrek 2018

Volkswagen Golf Alltrack 2017

Marque

Subaru

Marque

Volkswagen

Version

33 195 $

Version

35 295 $

Échelle de prix

23 695 à 33 195 $

Échelle de prix

35 295 $

Version à l’essai

Limited avec ensemble Eye Sight

Transport et préparation

1 725 $

Transport et préparation

1 625 $

Moteur

4 cylindres à plat, atmosphérique, 2,0 litres, DACT, injection directe, 16 soupapes, 152 chevaux à 6 000 tr/min et 145 livres-pied de couple à 4 000 tr/min

Moteur

4 cylindres, turbo, 1,8 litres, DACT, injection directe, 170 chevaux à 4 500 tr/min et 199 lb-pi de couple à 1 600 tr/min

Transmission

Automatique à variation continue

Transmission

Automatique à double embrayage à 6 rapports

Consommation annoncée (ville)

8,8 l/100km

Consommation annoncée (ville)

10,8

Consommation annoncée (route)

7,2 l/100km

Consommation annoncée (route)

8,0

Consommation annoncée (combinée)

8,1 l/100km

Consommation annoncée (combinée)

9,4

Consommation enregistrée

6,5 l/100km

Consommation enregistrée

7,8

Volume du coffre

588/1 566 litres

Volume du coffre

860/1 883 litres

Poids à vide

1 465 kg

Poids à vide

1 552 kg

Capacité de remorquage

680 km (1 500 lbs)

Capacité de remorquage

0 kg

Garantie de base

3 ans/60 000 km

Garantie de base

4 ans/80 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans/100 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

4 ans/80 000 km

Un choix difficile à faire, dans les deux cas, les produits sont intéressants, mais la Subaru remporte ce match. Plus fiable et ayant plus de versions, elle représente une meilleure option pour le consommateur.   

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer