Honda CR-V 2017 - Chevrolet Equinox 2017 - messages.columnarticles-details.Columns

Comparo

Honda CR-V 2018

Chevrolet Equinox 2018

Comparo entre le Honda CR-V et le Chevrolet Equinox

Luc-Olivier Chamberland

8 janvier 2018

Honda CR-V 2018

Chevrolet Equinox 2018

Produit établi

Nouveau design réussit

Fiabilité mécanique 

Excellente valeur de revente

Nouveau design contemporain

Moteur 2,0l turbo

Transmission 9 rapports

Habitacle silencieux et conforable

 

 

Assemblage qualité douteuse

 

Finition intérieure décevante.

Fiabilité mécanique à démontrer

Valeur de revente inconnue

 

Comparo

Données techniques

Honda CR-V 2018

Chevrolet Equinox 2018

Marque

Honda

Marque

Chevrolet

Après la présentation du Toyota RAV4 et du Mazda CX-5, on revient dans le segment des utilitaires sport compacts avec un face à face opposant le Honda CR-V au Chevrolet Equinox. Il s’agit de deux véhicules récemment renouvelés dont l’approche mécanique change en adoptant un moteur quatre cylindres de 1,5 litre turbocompressé. Honda est très bien établi dans le marché, mais est-ce que Chevrolet parviendra à récupérer le retard des dernières années avec cette troisième génération de l’Equinox?

Honda fête les 20 ans du CR-V au Canada avec une nouvelle génération très évolutive par rapport à l’ancienne. L’ensemble est plus réussi que précédemment, mais le design de la partie avant demeure très lourd avec ses garnitures de chrome. La version Touring intègre des phares à DEL alors que toutes les versions obtiennent de feux de jour aussi à DEL. Le CR-V Touring propose beaucoup de chrome ainsi que des arches de roue en plastique noir qui assurent une protection au bas de caisse et à la peinture. Deux déceptions, le design des jantes et surtout la piètre qualité de l’assemblage de la carrosserie.L’approche du Chevrolet est beaucoup plus classique, plus sobre. La version d’essai Premier offre plusieurs garnitures de chrome, mais de manière moins intrusive que le CR-V. Le Chevrolet demeure moderne dans son approche, mais pour plus d’audace, il est préférable de regarder son cousin, le GMC Terrain. Tout comme Honda, l’Equinox offre des volets actifs à la calandre, mais se distingue par un capot en aluminium et un pot d’échappement dissimulé sous le véhicule.

 

Honda est sur une lancée quant à ses intérieurs. La finition est superbe bien que l’on utilise des matériaux faux comme les boiseries et les surpiqures. Complètement équipé, on retrouve tous les accessoires de luxe et de confort nécessaires à la vie moderne. Une bonne note quant à la configuration de la console centrale très ergonomique et fonctionnelle. Les sièges avant se montrent confortables, mais on peut critiquer le fait que l’assise soit courte. À l’arrière, beaucoup de place et suffisamment de dégagement pour trois personnes, en plus de toutes les connectivités à portée de main. Pour le coffre, l’accès est très facile en raison du seuil bas.Chevrolet, de son côté, offre quelques configurations de couleurs différentes pour égayer la présentation intérieure. Bien que supérieur au modèle qu’il remplace, on constate une finition décevante et des matériaux de qualité inférieure à ceux de Honda. L’équipement se montre très complet et notons la présence de sièges au confort exceptionnel. D’un point de vue fonctionnel, Honda a l’avantage à la console centrale et en ce qui a trait à l’espace des places arrière, qui favorise uniquement deux personnes du côté de l’Equinox. Le coffre cède quelques litres par rapport au Honda, mais rien de gênant. 

 

Un seul moteur est disponible chez Honda pour le moment, soit un quatre cylindres de 1,5 litre de 190 chevaux jumelé à une boite CVT. On améliore les suspensions ainsi que la direction à rapport variable qui s’ajuste en fonction de la vitesse. Au niveau des freins, ils sont ventilés de 12,3 pouces à l’avant et pleins de 12,0 pouces à l’arrière. Bien que toujours dans l’attente, une version hybride est attendue au cours des prochains mois, suivant son dévoilement au Salon de Shanghai. Chevrolet propose 3 moteurs différents. Le moteur de base, à l’essai, est un quatre cylindres turbocompressé de 1,5 litre de 170 chevaux. Vient ensuite un 2,0 litres turbo de 252 chevaux, le plus puissant de la famille. Finalement, Chevrolet propose un quatre cylindres turbodiesel de 1,6 litre de 136 ch, et 240 lb-pi de couple. Le 1,5 et le diesel ont une automatique à 6 rapports alors que le 2,0T offre trois rapports de plus. Tous favorisent la traction, mais pour les versions équipées de l’AWD sachez que l’on doit activer manuellement le rouage via une molette. En matière de freins, on obtient des disques un peu plus petits que ceux du Honda à 11,8 pouces ventilés à l’avant et 11,3 pouces pleins à l’arrière.

 

Le CR-V est supérieur à tous les points de vue par rapport au modèle qu’il remplace. La puissance du moteur permet un 0-100km/h en 8,5 secondes et des reprises en 6,1 secondes. Le mariage moteur/transmission travaille bien, notamment grâce aux changements de rapports simulés. Pour le freinage, on obtient une distance de 41,1 mètres, ce qui est un peu long et on note que le nez plonge passablement. En matière de comportement, le CR-V se montre très stable et plus silencieux. La maniabilité en ville est très bonne. On remarque une fois de plus que les systèmes d’assistance de Honda sont très intrusifs, mais le CR-V demeure extrêmement sécuritaire. Nous avons complété nos tests avec une moyenne de 7,4 litres/100km, ce qui est extrêmement impressionnant. À bord du Chevrolet Equinox, dès le départ, on sent que les 20 chevaux de moins se font sentir par rapport au CR-V. On sent une grosse vibration dans le volant et un effet de couple assez prononcé. C’est décevant, surtout quand on additionne à ça des performance moyennes avec le 0-100km/h en 10,1 secondes et la reprise 80-120km/h en 7,6 secondes. Au freinage par contre, l’Equinox a l’avantage avec un bon sentiment de solidité et une distance plus courte à 39,2 m. Le mariage moteur/transmission n’est pas parfait, les changements de rapports sont souvent saccadés et peu fluides. Par contre une bonne note à la rigidité du châssis et à la précision de la direction. Malheureusement, elle n’offre pas la même maniabilité que le CR-V. Sur la route, on constate vite que l’Equinox est plus silencieux que le CR-V et surtout plus confortable. Au niveau des sensations, on a l’impression que le véhicule est plus fragile. Finalement, quant à la consommation, c’est près d’un litre aux 100 km de plus que le CR-V à 8,3 l/100km.

Honda CR-V 2018

Chevrolet Equinox 2018

Marque

Honda

Marque

Chevrolet

Version

38 290 $

Version

38,690 $

Options

Aucune

Options

• Groupe confiance et commodité (2 000 $, option LT) • Groupe d’infodivertissement Plus LT (2 200 $, option LT) • LT Edition Grande Expedition (3 000 $, option LT) • Groupe confiance et commodité II (2 500 $, option Premier) • Groupe d’infodivertissement Plus Premier (3 200 $, option Premier) • Premier édition Grande Expedition (4 000 $, option Premier) • Gris Nightfall métallisé, Vert lierre métallisé, récif sablonneux métallisé, éclat d’orange métallisé (495$) • Teinte rouge cajun (595$) • Nacré irisé triple couche (1 195$)

Échelle de prix

26 890 $ à 38 290 $

Échelle de prix

25 445 $ à 37 445 $

Version à l’essai

Honda CR-V Touring

Version à l’essai

Chevrolet Equinox Premier 1.5 T

Transport et préparation

1 840 $

Transport et préparation

1,700 $

Moteur

4 cylindres, 1,5 litres, turbocompressé, DACT, injection directe, 16 soupapes • 190 chevaux @ 5600 rpm, 179 livres-pied de couple @ 2000 – 5000 rpm. • Compression 10,3 :1, max turbo boost : 18,5 psi

Moteur

4 cylindres, 1,5 litre, turbocompressé, DACT, injection directe, 16 soupapes 170 chevaux @ 5600 rpm, 203 livres-pied de couple @ 2000-4000 rpm.

Transmission

Automatique à variation continue (CVT) avec convertisseur de couple

Transmission

Automatique Hydra-matic à 6 rapports (1,5T et 1,6TD) • Automatique Hydra-matic à 9 rapports (2.0T)

Autres moteurs

Aucun

Autres moteurs

4 cylindres, 2,0 litres, turbocompressé, DACT, injection directe, 16 soupapes, 252 chevaux @ 5500 rpm, 260 livres-pied de couple @ 2500-4500 rpm 4 cylindres, 1,6 litre, turbodiesel, DACT, injection directe, 16 soupapes, 136 chevaux @ 3750 rpm et 240 livres-pied de couple @ 2000 rpm.

Consommation annoncée (ville)

8,7

Consommation annoncée (ville)

8,9 l

Consommation annoncée (route)

7,2

Consommation annoncée (route)

7,9 l

Consommation annoncée (combinée)

8,0

Consommation annoncée (combinée)

8,5 l

Volume du coffre

1065 kg

Volume du coffre

846 l

Longueur (mm)

4586 mm

Longueur (mm)

4650 mm

Largeur (mm)

2107 mm

Largeur (mm)

1844 mm

Hauteur (mm)

1689

Hauteur (mm)

1661 mm

Empattement (mm)

2660 mm

Empattement (mm)

2725 mm

Poids à vide

1617 kg

Poids à vide

2100 kg

Réservoir d’essence

53 L

Réservoir d’essence

59 l

Capacité de remorquage

680 kg

Garantie de base

5-100,000 km

Garantie de base

5-60,000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5-100,000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5-160,000 km

Il n’y a pas de mauvais produit dans ce face à face. Par contre, autant Antoine que Luc-Olivier optent pour le CR-V pour son équilibre général et bien sûr la question de la fiabilité. GM offre un excellent produit qu’il faudra simplement attendre de voir vieillir avant de le recommander sans réserve.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer