Chevrolet Bolt EV 2018 - Volkswagen e-Golf 2018 - messages.columnarticles-details.Columns

Comparo

Chevrolet Bolt EV 2018

Volkswagen e-Golf 2018

Le monde de la voiture compacte à moteur électrique prend de plus en plus d'expansion. Chevrolet arrive avec sa Bolt qui est forte de ses 383 km d'autonomie alors que Volkswagen présente sa e-Golf qui a 201 km d'autonomie, mais qui est proposée à un prix moins élevé. Deux stratégies différentes pour une même clientèle. Laquelle est la mieux adaptée ?

Luc-Olivier Chamberland

8 janvier 2018

Chevrolet Bolt EV 2018

Volkswagen e-Golf 2018

Bonne autonomie

Groupe motopropulseur performant

Excellente ergonomie

Habitabilité

Bon agrément de conduite

Ergonomie assurée

Excellente tenue de route

Confort généralisé

Confort des sièges insuffisant

Finition bâclée

Comportement routier chancelant

Freinage perfectible

Freinage régénératif manquant de puissance

Freinage régulier ordinaire

Look peu distinctif

Comparo

Données techniques

Chevrolet Bolt EV 2018

Volkswagen e-Golf 2018

Marque

Chevrolet

Marque

Volkswagen

Version

49 530 $

Version

38 660 $

Autonomie électrique annoncée

383

Autonomie électrique annoncée

201 km

Consommation enregistrée

1,3 Le/100 km

Consommation enregistrée

1,3 Le/100 km

Poids à vide

1 625 kg

Poids à vide

1 567 kg

Un spécial voiture 100% électrique! On met en face à face les deux vedettes actuelles du segment des compactes électriques, la Chevrolet Bolt et la Volkswagen e-Golf. Indéniablement, la Bolt gagne sur la question de l’autonomie, mais qu’en est-il de la voiture en soi ? Est-ce que les 383 kilomètres de la Bolt seront suffisants pour qu’elle remporte la mise face à la e-Golf ?

La Bolt s’inspire directement du concept du même nom. On conserve l’essentiel du style tout en assagissant l’ensemble. On note l’absence de grille de calandre, remplacée par deux appliques de plastique noir qui assurent l’affiliation au reste de la famille Chevrolet. De profil, on comprend difficilement pourquoi GM intègre différentes finitions et textures au cadre de fenestration. Deux versions de la Bolt sont livrables, le modèle de base LT et Premier comme notre modèle d’essai. Les seules distinctions sont les jantes, les poignées de portières chromées et la galerie de toit. Fait étonnant, sinon décevant : la Bolt offre un coefficient de trainée de 0,32.

Passons du côté de chez Volkswagen. On reconnaît immédiatement la e-Golf comme un membre à part entière de la famille Golf. Tout d’abord, il faut savoir que la e-Golf n’est livrable qu’en version à 5 portes. Pas de 3 portes et encore moins de familiale. C’est à l’avant que la e-Golf se démarque avec sa ligne bleue qui traverse la calandre et les phares. Le pare-choc est aussi inédit avec ces deux grands crochets en forme de C tout en DEL. De profil, on retrouve des jantes exclusives de 16 pouces plus ou moins réussies. Fait intéressant : Volkswagen offre 9 couleurs de série, mais l’option de 30 autres choix pour la somme de 2 995$. Finalement, la e-Golf vient avec un Cx de seulement 0,27. 

Clairement, Chevrolet joue la carte de la modernité avec une planche de bord originale et très fonctionnelle. On obtient un grand écran de 10.2 pouces au centre qui regroupe toutes les commodités de la Bolt. Étonnamment, pas de système de navigation puisque l’on intègre Apple CarPlay et Android Auto. Si l’espace intérieur se montre assez fonctionnel, il faut décrier l’absence de confort des sièges avant qui sont nettement trop étroits.

Quiconque a déjà conduit une Volkswagen Golf de nouvelle génération s’y retrouvera. On obtient la même excellente finition avec des matériaux de première qualité. Aucun changement véritable si ce n’est de l’instrumentation qui intègre l’illustration de la gestion de l’énergie. La position de conduite est idéale tout comme le confort des assises. À l’arrière, on obtient des dégagements décents alors que pour le volume du coffre, on ne cède que quelques litres à la Bolt.

En l’espace de quelques mois, Chevrolet a développé de A à Z une voiture 100% électrique. Ne partageant avec aucun autre produit sa plate-forme, elle lui est unique. Au sein même du plancher, on intègre des piles totalisant quelque 60kWh en plus d’un moteur électrique de 160kW totalisant une puissance de 200 chevaux avec un couple de 266 lb-pi. À ce titre, Chevrolet promet une autonomie de 383 kilomètres entre les recharges. En matière de suspension, tout ce qu’il a de plus conventionnel. Pour ce qui est des freins, ils sont ventilés de 10,8 pouces à l’avant et pleins de 10,4 pouces à l’arrière. 

Volkswagen avait bien réfléchi à la e-Golf lors de la conception de la plate-forme MQB. Dès le départ, cette dernière était prévue pour permettre l’intégration d’une technologie électrique. Évidemment, l’espace pour les piles est moins permissif que celui de la Bolt, mais on l’obtient malgré tout une pile de 35,8 kWh et un moteur électrique de 100kw donnant 134 chevaux et un couple de 216 lb-pi. Volkswagen a majoré l’autonomie pour 2017 à plus de 200 kilomètres, nous avons fait près de 230 km sur une seule charge. Pour les freins, chez Volkswagen on intègre des disques de 11,3 et 10,7 pouces.

La Bolt s’affiche comme une voiture urbaine bien adaptée, mais offre quand même une excellente accélération. Toutefois, dès que l’on roule sur autoroute, on constate qu’elle sort de sa zone de confort. Assez sensible aux vents latéraux, son comportement routier impressionne peu. La direction fait un bon travail, mais les freins n’ont pas assez de mordant. À ce titre fort heureusement que l’on peut utiliser la vive régénération cinétique pour un freinage puissant. L’agrément de conduite n’est pas le point fort de la Bolt.

Conduire une e-Golf est exactement comme conduire n’importe laquelle des versions de la Golf. Elle se montre très solide sur la route avec un comportement routier exemplaire. La direction brille de par sa précision, alors que les freins offrent la puissance nécessaire. Il n’y a pas ou peu de critiques qui s’adressent à la e-Golf. Sur le plan de l’agrément de conduite, elle remporte la mise haut la main.

Chevrolet Bolt EV 2018

Volkswagen e-Golf 2018

Marque

Chevrolet

Marque

Volkswagen

Version

49 530 $

Version

38 660 $

Options

Rouge Cajun (595 $), Groupe confiance du conducteur 2 (575 $), groupe d’infodivertissement (565$)

Options

Groupe Technologie (2 305 $), Groupe simili-cuir (360$)

Échelle de prix

43 095 à 48 095 $

Échelle de prix

35 995 $

Version à l’essai

Premier

Version à l’essai

Comfortline

Transport et préparation

1 600 $

Transport et préparation

1 645 $

Moteur

Moteur à aimants permanents, placé à l’avant transversalement, 200 chevaux, 266 livres-pied de couple à 0 tr/min

Moteur

Moteur à aimant permanent synchone, 134 chevaux, 214 livres-pied de couple à 0 tr/min. Révolution maximale : 12 000 rpm

Transmission

Automatique

Transmission

Automatique

Autonomie électrique annoncée

383

Autonomie électrique annoncée

201 km

Consommation annoncée (ville)

1,8 Le/100 km

Consommation annoncée (ville)

1,8 Le/100km

Consommation annoncée (route)

2,1 Le/100 km

Consommation annoncée (route)

2,1 Le/100 km

Consommation annoncée (combinée)

2,0 Le/100 km

Consommation annoncée (combinée)

2,0 Le/100 km

Consommation enregistrée

1,3 Le/100 km

Consommation enregistrée

1,3 Le/100 km

Volume du coffre

479/1 602 litres

Volume du coffre

645/1 492 litres

Poids à vide

1 625 kg

Poids à vide

1 567 kg

Garantie de base

3 ans/60 000 km

Garantie de base

4 ans/80 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans/160 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans/100 000 km

La Bolt offre bien évidemment la meilleure autonomie, mais la e-Golf est une meilleure voiture à tous les autres points d’évaluation. Antoine et Luc-Olivier choisissent la e-Golf pour son équilibre général. Par contre, pour les personnes ayant de plus grands besoins d’autonomie, la Bolt demeure un excellent choix.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer