Audi SQ5 2018 - Volvo XC60 2018 - messages.columnarticles-details.Columns

Comparo

Audi SQ5 2018

Volvo XC60 2018

Est-ce que le Volvo XC60 dans sa version T6, un véhicule plein de promesses, peut s’imposer face au leader de la catégorie, l’Audi Q5 et ses variantes? Découvrez-le dans notre essai comparatif.

Luc-Olivier Chamberland

25 avril 2018

Audi SQ5 2018

Volvo XC60 2018

Qualité de fabrication exceptionnelle

Excellente qualité de l’assemblage 

Très performant sur la route

Offres mécaniques plus modernes

Qualité générale du produit

Espace intérieur plus fonctionnel pour la famille

Haut niveau de luxe

Plus grande consommation de carburant

 Coffre plus petit avec la banquette en place

Comparo

Données techniques

Audi SQ5 2018

Volvo XC60 2018

Marque

Audi

Marque

Volvo

Échelle de prix

44 950 $ à 66 970 $

Échelle de prix

45 900 à 71 150 $

Moteur

V6, 3,0 litres, turbocompressé, injection directe, DACT, entièrement en aluminium, 354 chevaux de 5 400 à 6 400 tr/min, 369 lb-pi de couple de 1 370 à 4 500 tr/min, start&stop

Moteur

4 cylindres, 2,0 litres, turbocompressé et surcompressé, tout aluminium, injection directe, DACT, 316 chevaux à 5 750 tr/min, 295 lb-pi de couple de 2 200 à 5 400 tr/min

Consommation enregistrée

10,5 litres/100 km

Consommation enregistrée

9,7 litres/100 km

Volume du coffre

759/1 710 litres

Volume du coffre

635 litres/1 792 litres

Garantie de base

4 ans/80 000 km

Garantie de base

4 ans/80 000 km

Le segment des utilitaires sport de luxe prend de plus en plus d’importance avec une panoplie de modèles. Audi et Mercedes-Benz sont les ténors de ce segment. Ils sont suivis de près par BMW avec le X3. On retrouve aussi d’autres modèles comme le Lexus NX, l’Infiniti QX50 et l’Acura RDX. Et la liste continuera sans doute de s’allonger au cours des prochaines années. Cette semaine, nous nous attardons d’ailleurs à deux nouveautés de deuxième génération issues de cet univers. En effet, nous voulons savoir si le Volvo XC60 dans sa version T6, un véhicule plein de promesses, peut s’imposer face au leader de la catégorie, l’Audi Q5 et ses variantes.

Entièrement renouvelée, la gamme du Q5 chez Audi évolue lentement. Fidèle aux principes de la marque de ne jamais totalement rompre avec le passé, ce SQ5, bien qu’il soit très réussi, manque passablement d’audace. Cela dit, on reconnaît tout de suite l’exceptionnelle qualité de fabrication et des matériaux utilisés dans l’assemblage. Plusieurs éléments lui permettent de se distinguer, comme les DEL intégrées aux blocs optiques avant et arrière. On note également la présence de feux progressifs, une signature singulière d’Audi. Notre modèle à l’essai était pour sa part équipé de jantes de 21 pouces en option pour 1 000 $. Contre toute attente, même s’il s’agit de la version sportive de la gamme, le coefficient de pénétration dans l’air du SQ5 est inférieur à celui du Q5!

On doit l’admettre, la gamme Volvo est sur une lancée en ce moment. On peut dire que la marque renait de ses cendres après des années de marasme chez Ford. Les attributs extérieurs du XC90 sont presque intégralement reconduits sur le XC60, sauf qu’ils sont, cette fois-ci, plus compacts. À l’avant, les plus importantes caractéristiques sont les « marteaux de Thor » en DEL à même les blocs optiques. Pour l’arrière, la série 60 se distingue avec des feux en « L » plus imposants. Volvo offre trois configurations esthétiques : Momentum, R-Design, comme sur notre modèle à l’essai, et la version plus classique, Inscription. De plus, notre XC60 possède des accents de chrome satinés lui donnant un air sportif, en plus de superbes jantes de 21 pouces. Celles-ci sont offertes au même prix que celles du SQ5, soit 1 000 $.

Dérivé de la berline A4, le SQ5 est doté de traits uniques à la marque. La finition se montre chirurgicale. Sérieusement, la qualité de l’assemblage impressionne à tous les points de vue. On note aussi des accents en fibre de carbone véritable en option pour 900 $. Le clou du spectacle est, encore une fois, l’instrumentation virtuelle qui permet de jouer dans les menus afin de configurer la présentation selon notre humeur. On retrouve tous les accessoires de luxe et de confort à bord. Pour ce qui est de l’espace, les occupants y trouveront leur bien-être, mais y mettre cinq personnes serait audacieux. Au coffre, on obtient des volumes de 759/1710 litres en fonction de la position de la banquette.

Encore une fois, faire la distinction entre la planche de bord du XC60 et celle du XC90 revient à faire le jeu des sept erreurs. On y découvre bien quelques petits détails, comme la bande d’aluminium transversale, mais c’est pratiquement tout. Fort heureusement, la finition de haut niveau ainsi que les matériaux de première facture sont toujours au rendez-vous. Moins spectaculaire que l’Audi sur le plan des gadgets, le XC60 offre tout de même l’exceptionnel programme multimédia Sensus, lequel se manipule avec une aisance déconcertante. Il s’utilise comme une tablette. Les amateurs de musique peuvent également avoir en option le système audio Bowers & Wilkins dont la qualité se retrouve au-dessus de la catégorie. En revanche, il faut débourser 3 250 $ pour l’obtenir. Pour l’espace, on se sent moins à l’étroit que dans l’Audi tandis que les dégagements sont un peu plus amples. Pour le coffre, avec la banquette en place, le Volvo cède quelques litres face au SQ5 avec un espace de rangement de 635 litres. Par contre, avec le dossier couché, Volvo prend l’avantage à 1 792 litres.       

Chez Audi, on demeure très conservateur pour le moment. Exactement comme avec les A4 et A5, le constructeur offre deux choix de moteurs : l’un « normal » et l’autre avec des visées sportives. De base, le SQ5 roule avec un quatre cylindres de 2,0 litres de 252 ch alors que pour la performance, on se tourne vers le V6 3,0 litres de 354 ch et 369 lb-pi de couple. Il y a également une boite automatique ZF à 8 rapports. Évidemment, comme tout Audi qui se respecte, le rouage intégral quattro est de série. Notons toutefois que le SQ5 est offert avec un différentiel arrière à la gestion plus dynamique.

Volvo fait presque office de pionnier dans ses offres mécaniques. Ici, le V6 est délaissé pour ne conserver qu’un quatre cylindres de 2,0 litres décliné de trois manières différentes. Le modèle T5 limite la puissance à 250 ch alors que le T6, à l’essai, grâce à la turbocompression, fait monter la cavalerie à 316 ch. Finalement, au sommet de la gamme, l’électrification et la suralimentation sont ajoutés pour un total de 400 ch. Volvo réussit le mariage de la performance et de l’économie de carburant dans un seul et même produit. Les trois modèles optent tous pour une boite automatique à 8 rapports et le rouage intégral. Autre fait particulier, les suspensions arrière innovent en incluant des bras articulés.

Bien que le SQ5 soit un utilitaire sport, Audi illustre une fois de plus sa maitrise de l’art de la conduite précise. Le SQ5 étant très performant, on boucle le 0-100km/h en 5,5 secondes. L’agilité fait partie de l’équation. La direction fait preuve d’acuité alors que les suspensions offrent un bon mariage de fermeté sans faire de concession sur le confort. Le freinage, lequel s’effectue en seulement 35,5 mètres au 100-0km/h, ne manque pas non plus d’aplomb. Ce chiffre s’apparente généralement à des voitures sport. En matière de consommation, notre moyenne a plafonné à 10,5 litres/100km et, évidemment, il fonctionne avec un indice d’octane de 91.

Avec ses 316 ch, le XC60 arrivait sur la piste avec un léger déficit comparativement au SQ5. Il n’en demeure pas moins que le XC60 est un excellent routier. Il est moins pointu que le véhicule d’Audi, notamment à cause de ses suspensions plus souples et son débattement plus généreux. Au-delà de la sportivité, pour une conduite de tous les jours, il se montre plus confortable. Par contre dans l’environnement de la piste, le SQ5 est plus compétent. Pour l’accélération, on parvient malgré tout à faire un chrono de 5,9 secondes et une distance de freinage de 36,4 mètres. Pour la consommation, on arrive à un résultat de 9,7 litres. C’est un net avantage face au SQ5.

Audi SQ5 2018

Volvo XC60 2018

Marque

Audi

Marque

Volvo

Version

72 300 $

Version

68 400 $

Options

Suspension pneumatique adaptative sport (1 000 $ ); Ensemble d’aide à la conduite urbaine (1 600 $); Appliqués de carbone (900 $); Différentiel sport quattro (1 900 $); Roues de 21 pouces (1 000 $)

Options

Groupe commodité (2 200 $ ); Groupe climat avec affichage tête haute (2 300 $); Ensemble vision (1 800 $); Tableau de bord personnalisé (1 500 $); Roues de 21 pouces(1 000 $); Bowers&Wilkins (3 250 $); Peinture métallique Bleu éclatement (900 $)

Échelle de prix

44 950 $ à 66 970 $

Échelle de prix

45 900 à 71 150 $

Version à l’essai

SQ5 Technik

Version à l’essai

XC60 R-Design T6

Transport et préparation

2 095 $

Transport et préparation

1 395 $

Moteur

V6, 3,0 litres, turbocompressé, injection directe, DACT, entièrement en aluminium, 354 chevaux de 5 400 à 6 400 tr/min, 369 lb-pi de couple de 1 370 à 4 500 tr/min, start&stop

Moteur

4 cylindres, 2,0 litres, turbocompressé et surcompressé, tout aluminium, injection directe, DACT, 316 chevaux à 5 750 tr/min, 295 lb-pi de couple de 2 200 à 5 400 tr/min

Transmission

Automatique à 8 rapports tiptronic, fournie par ZF

Transmission

Automatique à 8 rapports avec système arrêt-démarrage et changement de vitesses adaptatifs

Autres moteurs

4 cylindres, 2,0 litres, turbocompressé, injection directe, DACT, bloc en fonte, mais culasse en aluminium, 252 chevaux de 5 000 à 6 000 tr/min et 273 lb-pi de couple de 1 600 à 4 500 tr/min, start&stop

Autres moteurs

T5 : 4 cylindres, 2,0 litres, 250 ch à 5 500 tr/min, 258 lb-pi de couple de 1 500 à 4 800 tr/min. T8 : 4 cylindres, 2,0 litres, 313 ch à 6 000 tr/min, 295 lb-pi de couple de 2 200 à 5 400 tr/min + 2 moteurs électriques. Puissance combinée de 400 ch à 6 000 tr/min et 472 lb-pi de couple de 2 200 à 5 400 tr/min. T8 avec Polestar : 421 chevaux

Consommation annoncée (ville)

12,7 litres/100 km

Consommation annoncée (ville)

11,4 litres/100 km

Consommation annoncée (route)

10,0 litres/100 km

Consommation annoncée (route)

8,7 litres/100 km

Consommation annoncée (combinée)

11,5 litres/100 km

Consommation annoncée (combinée)

10,2 litres/100 km

Consommation enregistrée

10,5 litres/100 km

Consommation enregistrée

9,7 litres/100 km

Volume du coffre

759/1 710 litres

Volume du coffre

635 litres/1 792 litres

Longueur (mm)

4 671 mm

Longueur (mm)

4 688 mm

Largeur (mm)

1 893 mm

Largeur (mm)

1 902 mm

Hauteur (mm)

1 635 mm

Hauteur (mm)

1 658 mm

Empattement (mm)

2 824 mm

Empattement (mm)

2 865 mm

Poids à vide

1995 kg

Poids à vide

2009 kg

Réservoir d’essence

70 litres

Réservoir d’essence

71 litres

Garantie de base

4 ans/80 000 km

Garantie de base

4 ans/80 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

4 ans/80 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

4 ans/80 000 km

Étant plus homogène et plus convivial, c’est le Volvo XC60 qui remporte ce match. Il faut toutefois avouer que le SQ5 est tout aussi convaincant. Ce ne sont ici que quelques menus détails qui ont fait gagner le XC60. Ses offres mécaniques plus modernes, la qualité générale du produit, son espace intérieur plus fonctionnel pour la famille et son haut niveau de luxe lui ont entre autres permis de se distinguer.    

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer