Qu’est-ce que le système d’arrêt-démarrage automatique? - Chroniques

Technologies

Qu’est-ce que le système d’arrêt-démarrage automatique?

Explications détaillées du fonctionnement du système d’arrêt-démarrage automatique qu’on retrouve dans plusieurs véhicules modernes.

29 mars 2021

Courtoisie

On entend de plus en plus parler du système d’arrêt-démarrage automatique, et il arrive qu’on en découvre le fonctionnement quand on effectue l’essai d’un véhicule neuf. Mais de quoi s’agit-il exactement, et comment fonctionne-t-il ? Y’a-t-il des avantages ? Voici quelques explications.

Aujourd’hui, on retrouve ce type de systèmes dans bon nombre de véhicules mus par un moteur thermique. Depuis son introduction sur le marché, cette technologie a démontré qu’elle peut contribuer à réduire la consommation de carburant de 3 à 8 % et à réduire les émissions de GES jusqu’à 10 %.

La technologie arrête le moteur thermique quand le véhicule est à l’arrêt, puis le remet en marche quand on relâche la pédale de frein. Le fonctionnement de ce système est automatique, donc nul besoin de s’en préoccuper en conduisant.

 



Bien que ces systèmes aient été introduits dans certains véhicules dans les années 70 (la Toyota Crown 1974 a été l’une des premières à l’intégrer), c’est surtout au début des années 2000, après l’intégration des normes antipollution européennes Euro 5, que les systèmes d’arrêt-démarrage automatique sont devenus beaucoup plus présents.

Système arrêt/démarrage

Fonctionnement et applications

On découvre qu’un véhicule est équipé d’un tel système quand on immobilise le véhicule, à un feu rouge, par exemple ; le moteur thermique s’éteint. On a même l’impression que le moteur a calé. La seule différence, c’est que tous les accessoires du véhicule, y compris les phares, fonctionnent encore. Quand on relâche la pédale de frein, un capteur envoie un signal à l’ordinateur du véhicule qui remet le moteur en marche. Dans ce cas, le système utilise des composants déjà installés sur le moteur, tel que le démarreur.

Certains systèmes, comme ceux qu’on retrouve du côté des mécaniques équipées d’hybridation légère (Ram eTorque, Mercedes-Benz et Audi 48 volts), utilisent un générateur électrique pour redémarrer le moteur. Grâce à ce générateur, et à une batterie plus volumineuse (qui est à part de la batterie 12 volts ordinaire), ces systèmes permettent un arrêt prolongé du moteur thermique et un redémarrage plus doux.

Système arrêt/démarrage

Pour assurer une fiabilité à long terme, plusieurs composants mécaniques furent modifiés. Par exemple, étant donné que le démarreur est plus sollicité que sur un véhicule ordinaire, on l’a considérablement renforcé pour lui permettre de supporter les nombreux cycles d’arrêt-démarrage. On a également repensé certains composants du moteur thermique, comme le système de refroidissement et le vilebrequin.

Enfin, étant donné que l’arrêt du moteur mène à une interruption complète de l’alternateur – celui qui alimente les accessoires du véhicule – la batterie se révèle plus performante, ce qui lui permet de mieux soutenir à la demande. Rappelons cependant que, dans certaines conditions, comme lorsque la température extérieure baisse ou que la batterie 12 volts n’est pas assez chargée, le système refusera de s’activer car il jugera que la batterie n’est pas assez puissante pour alimenter les accessoires.

Système arrêt/démarrage

Avantages et inconvénients

Les principaux avantages du système d’arrêt-démarrage automatique sont la réduction de la consommation de carburant (jusqu’à 8 %) du moteur thermique et une diminution substantielle de ses émissions de GES (jusqu’à 10 %). Cette technologie a donc un effet direct sur la réduction du smog dans les grands centres urbains. Elle permet également de réduire le bruit qu’émet un véhicule thermique à l’arrêt.

Toutefois, certains automobilistes ont l’impression que l’auto tombe en panne ; d’autres reprochent à ces systèmes de ne pas réagir assez rapidement au moment de repartir. Certains systèmes sont également moins raffinés que d’autres et produisent des bruits ou des vibrations indésirables dans l’habitacle. La technologie complexifie également la mécanique d’un véhicule thermique, ce qui peut avoir une incidence sur ses frais d’entretien.

Il est cependant possible, dans tous les véhicules neufs (qui en sont équipés) actuellement sur le marché, de désactiver ce système en appuyant sur un bouton ; cependant, on doit refaire l’opération après chaque redémarrage manuel du véhicule. Le symbole qui identifie la technologie est la lettre A encerclée d’une flèche qui pointe vers la droite.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Les systèmes arrêt-démarrage sont-ils efficaces?

Tag associé: Arrêt-démarrage
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer