Qu'est-ce que le freinage régénératif ? - Chroniques

Technologies

Qu'est-ce que le freinage régénératif ?

L’explication détaillée de la technologie de freinage régénératif qu’on retrouve sur les véhicules électriques et hybrides.

1 mai 2021

Si vous avez déjà conduit un véhicule électrique ou hybride, vous avez sans doute remarqué la lettre B sur le sélecteur de vitesses. Mais de quoi s’agit-il, et comment ça fonctionne ? Voici quelques explications sur la technologie de freinage régénératif ainsi que sur ses avantages et ses inconvénients.

Les systèmes de freinage régénératif, aussi connus sous l’appellation récupération d’énergie cinétique, ont deux fonctions principales : ralentir un véhicule sans que le conducteur n’applique les freins physiques, puis recharger, en partie, la batterie d’un véhicule électrique, hybride, hybride rechargeable ou à pile à combustible à hydrogène.

Freinage régénératif

On reconnaît le système de freinage régénératif quand on relâche la pédale d’accélérateur. Une résistance semblable à celle de l’application des freins est ressentie. La technologie permet de ralentir le véhicule et, dans certains cas, de l’immobiliser, tout en envoyant une petite quantité d’électricité vers la batterie.

 



Cette technologie a vu jour du côté des premières voitures hybrides commercialisées à grande échelle, comme la Toyota Prius et la Honda Insight. Aujourd’hui, les systèmes de freinage régénératif ont beaucoup évolué, prennent plusieurs formes et sont offerts sur des véhicules de tous genres. Plus la technologie évoluera, plus elle permettra de ralentir un véhicule avec un plus grand degré de résistance tout en récupérant encore plus d’énergie. Par exemple, le système d’une Porsche Taycan peut générer une puissance de 265 kilowatts.

Chevrolet Bolt EV 2021

Fonctionnement et applications

Quand on relâche l’accélérateur d’un véhicule électrique, le moteur, comme un moteur à essence, se laisse entraîner par les roues. Mais contrairement au moteur thermique, qui arrête tout simplement de consommer de l’essence durant ce temps, le moteur électrique génère de l’électricité. Comme une turbine hydroélectrique qui se laisse entraîner par la force de l’eau, le moteur est entraîné par l’énergie cinétique causée par les roues en mouvement, ce qui créé de l’électricité.  

Certains véhicules permettent d’activer cette fonction via la lettre B (pour « brake ») du sélecteur de vitesses, ou encore par le biais de palettes ou boutons qui permettent de moduler le degré de résistance du système. D’autres modèles offriront un mode qui est activé par défaut, puis qui peut être désactivé au besoin.

Il est important de souligner qu’il n’est pas recommandé de vous fier au système de récupération d’énergie comme source de recharge principale. Il s’agit d’une assistance supplémentaire pour aider à prolonger l’autonomie électrique de quelques kilomètres.

Toyota Prius 2021

Or, ces systèmes se révèlent pratiques en zone urbaine où l’on effectue des arrêts fréquents. On pourra donc utiliser le système de freinage régénératif pour ralentir et, même, immobiliser le véhicule à un feu de circulation. Ils seront également appréciés en descendant une côte.

Ces systèmes sont tellement efficaces qu’ils feront même allumer les feux de freinage du véhicule pour aviser les autres automobilistes.

Les constructeurs d’automobiles proposent une grande variété de systèmes de freinage régénératif dont le degré de résistance est variable : sur l’Outlander PHEV, Mitsubishi permet de moduler la force de freinage (jusqu’à cinq niveaux) par l’entremise des leviers de sélection placés derrière le volant, tandis que la Chevrolet Bolt EV installe une petite gâchette du côté gauche du volant en plus d’offrir le mode L sur le levier de vitesses. Dans la LEAF, Nissan offre l’e-Pedal, permettant de conduire le véhicule avec un seul pied. Tesla active le système par défaut, mais permet au conducteur de le désactiver via le système multimédia du véhicule.

Mitsubishi Outlander PHEV 2021

Avantages et inconvénients

L’avantage principal de ces systèmes est, bien sûr, de pouvoir ralentir un véhicule sans devoir appliquer les freins physiques, tout en acheminant un peu d’électricité vers la batterie. Ils permettent aussi de conduire un véhicule à une seule pédale. Ce sont ces systèmes qui permettent d’allonger la longévité des composants de freinage d’un véhicule électrique ou hybride et, ainsi, de réduire leurs intervalles et les frais d’entretien.

Il existe certaines écoles de pensées qui affirment que le freinage régénératif peut nuire à l’autonomie d’un véhicule électrique à haute vitesse, mais cette affirmation est fausse. Tout ce que le système de freinage régénératif fera sera de changer la sensibilité de la pédale de l’accélérateur. Toutefois, en aucun cas les systèmes de récupération d’énergie ont un impact négatif sur l’autonomie d’un véhicule électrifié ; ils ne font que l’augmenter. 

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Le freinage régénératif de l'Audi e-tron 2019

Tag associé: Véhicules électriques
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer