VUS pour jeune famille : Kia Sorento ou Nissan Murano 2017? - Chroniques

Question du jour

VUS pour jeune famille : Kia Sorento ou Nissan Murano 2017?

Ce père de famille demande conseil à notre chroniqueur car il souhaite conserver son nouveau véhicule pendant toute une décennie.

Nissan/Kia

Pour une famille de 4 personnes (dont 2 bébés), Kia Sorento ou Nissan Murano 2017 à moteur 6 cylindres? Je recherche la fiabilité et le confort, car je compte le garder 10 ans.

– Jean Rhodde

Bonjour. Ces deux utilitaires sport intermédiaires performent très bien de manière générale. Ils sont même des vedettes dans leur gamme respective. Leur popularité ne se dément pas! Sur le plan technique, ils partagent plusieurs similitudes, mais un des deux VUS se démarque assez rapidement.

Cette génération du Sorento date de 2016. Le modèle que vous convoitez est donc de deuxième année, c’est une bonne idée. Bien que le Sorento de troisième génération soit reconnu pour une bonne fiabilité, il serait logique de le laisser vieillir encore un an. De cette manière, les quelques rares petits accrocs du début de production seront réglés. Le Sorento a l’avantage d’être plus moderne à presque tous les points de vue face au Murano. Sa configuration intérieure offre beaucoup de dégagement pour tous les occupants. Fait anodin, quoique important avec de jeunes enfants : l’ouverture des portes arrière est béante. Il est donc beaucoup plus facile d’y installer des sièges de sécurité. À ce chapitre, la ligne de toit fuyante du Murano devient un handicap. Par contre, pour le volume du coffre, le Nissan prend les devants avec quelques litres de plus – 1 121 litres contre 1 099 litres pour le Sorento. Mais en réalité, l’aire de chargement du Kia est tout de même plus facilement exploitable, encore une fois en raison de la ligne de toit basse du Murano. Un autre point en faveur du Sorento est sa finition et la qualité de ses matériaux, supérieures au Nissan. Même son de cloche pour ce qui est de l’équipement; on en obtient plus chez Kia que chez Nissan, pour un tarif similaire.

Mécaniquement, le Sorento prend encore plus les devants. Son V6 de 3,3 litres offre 290 chevaux et un couple de 252 lb-pi, contre 260 ch et 240 lb-pi pour le V6 de 3,5 litres du Nissan. Étant donné la vocation familiale de votre véhicule, la différence se fera surtout sentir une fois les enfants plus grands, et lorsque vous embarquerez des bagages. Il est possible que vous n’en ayez pas besoin, mais les capacités de remorquage sont différentes d’un véhicule à l’autre. Le Sorento peut tirer 5 000 livres, alors que le Murano est limité à 1 500 livres, principalement à cause de sa transmission CVT. Chez Kia, c’est une approche plus traditionnelle qui est favorisée, avec une automatique à six rapports. En fonction de ces données techniques, on comprend cependant que le Murano accorde une consommation de carburant beaucoup plus basse. Selon la conduite, il pourrait facilement y avoir une différence de près de deux litres aux 100 kilomètres.

Les deux VUS viennent avec un rouage intégral réactif. Cela veut dire que les roues avant sont favorisées en tout temps. Si nécessaire, sur une surface glissante ou en cas de perte d’adhérence, une partie de la puissance est envoyée au train arrière. À ce chapitre, le système de Nissan se montre moins performant que celui de Kia. En condition hivernale, il y a une réelle différence.

Pour ce qui est de la fiabilité, dans un cas comme dans l’autre, les risques sont très limités. Ce sont deux produits très solides. Dernier point en faveur du Kia : sa garantie. Le constructeur offre une protection générale et du groupe motopropulseur de 5 ans/100 000 km. Nissan propose une garantie générale de 3 ans/60 000 km, mais aussi pour la mécanique – 5 ans/100 000 km.

À LIRE AUSSI : Les véhicules 2019 les plus sécuritaires selon l'IIHS

POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

   
               
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer