Une Infiniti Q50 AWD 2014 peut-elle remplacer une Subaru Legacy 2013? - Chroniques

Question du jour

Une Infiniti Q50 AWD 2014 peut-elle remplacer une Subaru Legacy 2013?

Un lecteur a une Subaru Legacy 2013. Il voudrait la remplacer par une Infiniti Q50 AWD 2014 avec le V6 de 3,7 litres.

Infiniti (version Hybride illustrée)

J’ai une Subaru Legacy 2013, achetée neuve en 2013 et qui a présentement 64 000 km. Je l’aime l’hiver, mais, l’été, la conduite est plutôt banale. Je regarde pour une Infiniti Q50 AWD 2014 avec le V6 de 3,7 litres. Pour combiner, été comme hiver, le plaisir de conduite, qu’en pensez-vous?

- JD

À LIRE AUSSI : Infiniti Q60 Project Black S Concept piqué à la F1

Bonjour. La Q50 représente un excellent choix en matière d’agrément de conduite. Elle offre un haut niveau d’aplomb, surtout avec ce V6 qui accorde une bonne puissance de 328 chevaux. C’est passablement plus nerveux que votre Legacy! Bien que la voiture soit calibrée pour la sportivité, Infiniti arrive avec une direction électrique qui communique plus ou moins bien. À la base, le constructeur prétendait que ce serait une révolution en matière de conduite. Ce n’est pas le cas, puisqu’on se sent, au contraire, déconnecté avec la voiture. Il faut souligner tout de même que les suspensions travaillent excessivement bien. En plus d’offrir une bonne tenue de route, elles donnent de l’aplomb lors de virages. Bref, la Q50 demeure imperturbable. Notez aussi qu’on obtient différents modes de conduite qui permettront plusieurs possibilités d’ajustements mécaniques en fonction de nos désirs et de nos besoins. De cette manière, il est possible de raffermir le tout pour augmenter la précision de la Q50.

En ce qui concerne la présentation intérieure, Infiniti joue d’audace avec une planche de bord portant deux écrans. Celui de la partie supérieure contrôle le système de navigation, alors que le second, au centre de la console, assure la gestion de toutes les autres commandes. Malheureusement, l’ergonomie est déficiente et particulièrement complexe sans parler de la réactivité trop lente des écrans. Notez aussi que la cabine est assez étroite en ce qui a trait aux dégagements ; même son de cloche à l’arrière conçu pour seulement deux personnes. Le volume du coffre, quant à lui, est assez généreux, mais s’exploite mal à cause de l’intrusion des bras de suspensions arrière qui empiète sur l’aire cargo. Bref, l’aire de vie du Q50 pourrait s’améliorer.

La fiabilité de la première année modèle de la Q50 est un autre point à surveiller de près. Lancée en 2014, elle arrive avec des « bobos » de jeunesse. Il n’est pas rare que l’un ou l’autre des systèmes électroniques et électriques fassent défaut. De plus, plus particulièrement pour la première année, la qualité de la peinture n’est pas optimale. Fort heureusement, pour l’année 2015, la majorité de ces accrocs sont réglés. De plus, la qualité des disques de freins se montre décevante, et ce, pour toutes les années. À ce chapitre, il est préférable d’opter pour des disques d’après marché de meilleure qualité et surtout plus endurants.

En gros, je vous recommande la Q50, mais cherchez un modèle 2015 ou plus jeune. En évitant l’année 2014, vous allez vous soustraire à quelques problèmes possibles. 

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer