Toyota Highlander Prime : fantaisie ou possibilité? - Chroniques

Question du jour

Toyota Highlander Prime : fantaisie ou possibilité?

Un lecteur s’interroge sur la possibilité que Toyota présente un Highlander hybride branchable.

Toyota

« Un Toyota Highlander hybride branchable un rêve ou une réelle possibilité ? »
- Marc Desrochers

Bonjour,
l’introduction du Toyota Highlander Prime est à la fois un rêve et une réelle possibilité. Pour l’instant, Toyota se concentre sur la mise en marché des versions régulières à essence et Hybrid, de même que le modèle plus « dynamique », le XSE 2021. Est-ce que Toyota peut convertir le Highlander en hybride enfichable? Oui, certainement et même avec une très grande facilité.

Le Highlander est sur la plate-forme tous azimuts TNGA dont l’une des principales caractéristiques, outre sa modularité, est la possibilité d’une hybridation enfichable. Dans les faits, même si elle est retravaillée, cette fondation est la même que celle que l’on retrouve sous le RAV4 Prime. D’ailleurs, chez Toyota, tout ce qui est hybride enfichable adopte le suffixe Prime pour la distinction mécanique.

 


Actuellement, Toyota adopte une nouvelle approche pour sa version Hybrid. On délaisse une V6 de 3,5 litres de l’ancienne génération pour prendre un quatre cylindres de 2,5 litres. Au compte, on perd en puissance, passant de près de 300 chevaux à seulement 240 ch. Même si la baisse est drastique, Toyota soutient qu’il conserve ses mêmes qualités, dont une capacité de remorquage de 3 500 livres tout en améliorant la consommation de carburant.

L’optique d’une version Prime est tout à fait faisable. Toyota peut intégrer une collection de batteries dans la structure pour lui donner une autonomie 100 % électrique. Toyota possède déjà toute la quincaillerie puisqu’elle existe pour le RAV4 Prime. Il suffirait de mettre des piles plus généreuses pour maintenir une autonomie décente. On le sait, dans le cas du RAV4 Prime, on obtient tout près de 60 km 100 % électrique.

Malheureusement, même si l’application semble très simple, dans la réalité, c’est tout autre. Le défi n’est pas technique, mais bien structurel dans le sens de la disponibilité. Déjà avec le RAV4 Prime, toute la production pour 2021 est écoulée, « sold out ». 2022 achève aussi pour ce qui est de la disponibilité. Le gros problème auquel fait face Toyota, et tous les constructeurs automobiles à ce compte, c’est la possibilité de s’approvisionner et d’assembler en grande quantité des piles. Les fournisseurs ne sont tout simplement pas près pour une forte ou même une augmentation de la demande.

Conséquemment à cette réalité, je suis sur à 100 % qu’il existe déjà un Toyota Highlander Prime quelque part chez Toyota. Malheureusement, avant tout chose, ils devront normaliser la situation avec la commercialisation du RAV4 Prime. Une fois que ce problème sera derrière, là et seulement à ce moment, Toyota pourra nous offrir un Highlander Prime. Considérant la situation internationale actuelle, je pense que nous ne pourrons pas mettre la main sur ce véhicule avant 2 ou 3 ans.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Quand le Toyota RAV4 Prime sera-t-il en vente au Québec?

Tags associés: Véhicules hybrides rechargeables, Autonomie, Rabais gouvernemental, Circuit électrique, Recharge rapide, Batteries, Environnement, PHEV, Hybridation légère
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer