Recommande-t-on le Toyota RAV4 Prime sa première année de commercialisation? - Chroniques

Question du jour

Recommande-t-on le Toyota RAV4 Prime sa première année de commercialisation?

Un lecteur s’intéresse au Toyota RAV4 Prime 2021 et se demande si nous le recommandons dès sa première année de production.

25 novembre 2019

Toyota

Vous dites souvent d’attendre avant d’acheter un nouveau modèle. D’éviter la première année pour favoriser la seconde année de production ayant fait ses preuves. Est-ce pareil avec le Toyota RAV4 Prime ou puis-je tenir de l’historique du RAV4 et RAV4 Hybride, et commander dès le début de production? - Steeve McCready

Bonjour. La recommandation ou pas d’un véhicule n’est malheureusement pas une science exacte. On s’appuie sur plusieurs facteurs avant de se prononcer. Dans le lot, il y a bien sur nos expériences avec la gamme du constructeur, les données de fiabilité, les coûts d’entretien, la disponibilité du produit, la réputation du constructeur de même que plusieurs études et indices de satisfaction et de fiabilité qui entrent en ligne de compte.

Malgré tous ces paramètres, on préfère jouer de prudence. Vous le savez, chez RPM on ne se laisse pas influencer par notre appréciation personnelle. Ce que l’on vise est toujours d’orienter le consommateur vers le produit qui représente le meilleur achat tant d’un point de vue des performances que de coûts. Considérant ceux associés à la possession d’un véhicule, on veut que l’impact soit le plus restreint possible pour l’acheteur. On travaille pour vous.

Dans le cas de Toyota, de manière générale, même s’il s’agit d’un tout nouveau produit, il est rare qu’on ne le recommande pas. Toyota, contrairement à bien des constructeurs, à la réputation d’arriver sur le marché avec des véhicules qui sont « terminés ». Donc tous les ajustements ont été faits et bien faits. Toyota connaît sa réputation et la préserve jalousement. Même dans les rares situations où des problèmes sont survenus, l’entreprise a réagi très rapidement pour régler ça. Il suffit de penser au problème de la transmission CVT de la nouvelle Corolla à hayon pour voir la rapidité d’exécution des ingénieurs de Toyota.

Pour le RAV4 Prime, nous n’avons pas d’inquiétude. Toyota maîtrise mieux que quiconque l’hybridation, et ce, depuis des décennies. Voilà un fait qui nous rassure. De plus, la version Prime utilise une technologie connue chez Toyota puisqu’on la retrouve dans la Prius Prime. C’est plus évolué notamment avec l’apport d’un moteur électrique sur l’essieu arrière pour le rouage intégral. Là encore, Toyota se sert de cette approche depuis plusieurs années sur le RAV4 Hybrid, il s’agit simplement d’un pas de plus.

Par excès de prudence, nous devrions vous dire d’attendre la deuxième année de production, mais je ne vois pas comment Toyota pourrait échouer avec le Prime. Toutes les technologies employées sont connues et maîtrisées. De plus, advenant le risque peu probable d’une situation défaillante, Toyota s’empresserait de résoudre le tout. Vous pouvez aller de l’avant avec le Toyota RAV4 Prime, même s’il s’agit de sa première année de production.

POURRAIT VOUS INTÉRESSER:

VIDÉO : Pierre Michaud présente le tout nouveau Toyota RAV4 Prime branchable

Tags associés: Véhicules hybrides rechargeables, Auto électrique, Autonomie, Rabais gouvernemental, Circuit électrique, Batteries, EV, Hybridation légère
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer