RAV4 Hybrid ou CX-5 Signature? - Chroniques

Question du jour

RAV4 Hybrid ou CX-5 Signature?

Cette lectrice exige puissance et fiabilité sur une période de 10 ans. Devrait-elle prendre un Toyota RAV4 hybride ou un Mazda CX-5 Signature?

1 juillet 2019

Toyota/Mazda

J’ai de la misère à choisir entre un Toyota RAV4 Hybrid XSE 2019 et un Mazda CX-5 Signature 2019. Je garde mes voitures presque 10 ans ou plus. Je recherche la fiabilité, le confort, la durabilité et un moindre coût d’entretien. Besoin de traction intégrale pour nos beaux hivers et je fais environ 22 000 km par année. Je pense aussi prendre une garantie prolongée pour avoir la conscience tranquille. Je recherche une bonne puissance du moteur puisque je conduis un RAV4 Limited V6 2010. Que me conseillez-vous?

– Sylvie

Bonjour. Tout d’abord, ni l’un ni l’autre ne correspondra entièrement à vos critères, mais nous pouvons tout de même éclairer votre choix en prenant en considération l’élément le plus important, celui de la possession sur une période de 10 ans.

Chez Toyota, il n’y a aucune inquiétude à avoir quant à la durabilité de la fiabilité. Vous le savez, vous possédez un RAV4 2010. Sur ce point, les produits Mazda ont la fâcheuse tendance à mal vieillir après 5-6 ans. Les craquements arrivent, la structure se relâche un peu et la fiabilité mécanique n’est plus la même qu’à ses débuts. De ce point de vue, nous favorisons le RAV4. À long terme, il coûte moins cher en entretien. Pour ce qui est de la maintenance régulière comme les changements d’huile, les deux produits s’équivalent, en fréquence et en coûts.

À LIRE AUSSI : Mazda CX-5 Signature 2019 – Enfin, un turbo!

Sur le plan du confort, le CX-5 se distingue. Les sièges offrent plus de support grâce à leur fermeté. Par contre, à bord du RAV4, l’aire de vie est passablement plus dégagée et on s’y sent beaucoup moins à l’étroit que dans le Mazda. Pour l’équipement, les deux produits se suivent de très près, mais il faut souligner que les systèmes chez Mazda sont un peu moins intrusifs que ceux de Toyota. Au quotidien, et sur les 22 000 km que vous parcourrez, il s’agit d’un point à prendre en considération.

Mécaniquement, le CX-5 offre passablement plus de puissance; 227 chevaux (87 octanes) ou 250 chevaux (91 octanes). Cette cavalerie permet un bel agrément de conduite. Le moteur est encore assez jeune, il est donc difficile de se prononcer sur sa durabilité. Chez Toyota, le 2,5-litres assisté par l’électrique offre une puissance décente, pas démesurée. Notez aussi qu’il est assez bruyant en accélération. Par contre, vous économiserez énormément à la pompe. Lors de nos tests récents avec le RAV4 hybride, nous avons obtenu une moyenne sous les 6 L/100 km. Avec le CX-5, vous aurez une consommation supérieure de près de 30 %. Dans les deux cas, le rouage intégral est réactif et leur rendement est similaire. Nous avons une petite préférence pour celui du RAV4 puisque la puissance à l’essieu arrière est livrée immédiatement, provenant du moteur électrique.

Pour l’un ou l’autre des produits – plus particulièrement le Toyota –, on ne recommande pas l’achat d’une garantie prolongée. Conservez cet argent pour d’autres dépenses plus pertinentes, ou faites un placement supplémentaire!

À la lumière de notre analyse et de nos propos, le RAV4 représente un meilleur achat. De plus, dans 10 ans, au moment de vous en défaire, il sera beaucoup plus facile à revendre et sa valeur sera supérieure à celle du CX-5.

À VOIR AUSSI :

   
               
Tags associés: Véhicules électriques, Véhicules hybrides
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer