Racheter une Nissan LEAF 2016? - Chroniques

Question du jour

Racheter une Nissan LEAF 2016?

Le résiduel assez bas de la compacte électrique Nissan LEAF pourrait en faire un achat intéressant.

Nissan

La location de ma Nissan LEAF 2016 arrive à échéance en avril 2020. Avec un résiduel à payer de 10 884 $, est-ce une option intéressante de la racheter? Je la paierais comptant. Merci!

– Marie-Claude

Bonjour Marie-Claude,

Il n’est pas toujours avantageux de racheter une location lorsqu’elle arrive à échéance. Certains paramètres sont à vérifier et à considérer, pouvant faire osciller la balance entre mauvais achat et achat sensé.

Dans le cas actuel, il s’agit d’une voiture d’occasion ayant trois ou quatre ans à son actif. Comme vous ne faites pas mention du kilométrage, je prends pour acquis que vous êtes demeurée dans les paramètres déterminés au départ, ce qui devrait porter le kilométrage actuel de votre voiture autour de 60 000-80 000 km. Première bonne nouvelle : avec un tel kilométrage, votre voiture est loin d’être bonne pour la casse, compte tenu du fait que la LEAF est généralement fiable.

Le seul aspect qu’il vaut la peine de vérifier est l’état de la batterie, question de vous assurer qu’elle sera bonne encore longtemps. Dans le jargon automobile, on nomme ce « bilan de santé » SOH (State of Health) et il est facile de l’obtenir auprès d’un atelier spécialisé, ou par vous-même, avec l’accessoire requis. Ne vous fiez pas uniquement à l’indicateur au tableau de bord puisqu’il est imprécis.

Si vous avez évité les recharges rapides, que vous avez rechargé la batterie convenablement depuis le début, et que vous avez fait faire la reprogrammation du contrôleur de la batterie, cette dernière devrait encore avoir une bonne capacité.

À LIRE AUSSI :
Conduite en ville : la Nissan LEAF 2013 est-elle un bon achat?

Un autre point significatif : vous connaissez très bien l’état de votre voiture et l’entretien qui a été fait. Aussi, vous avez sans doute déjà les pneus pour la chausser pendant la saison froide.

En faisant le tour du marché, je me suis rendu compte que le prix actuel auquel se vend une voiture équivalente varie de 15 000 $ – pour une version pas trop équipée – à plus de 20 000 $ pour les versions SL avec cuir. On parle ici d’un prix avant taxes, comprenant le montant d’aide financière de 4 000 $ accordé par le gouvernement du Québec pour l’achat d’un véhicule électrique d’occasion provenant de l’extérieur du Québec.

Voyons maintenant le prix total qu’il vous en coûterait pour racheter votre location : le résiduel de 10 884 $, auquel on ajoute les taxes et frais applicables, ce qui fait monter la facture à un peu plus de 13 000 $.

Un autre point important est que vous payez la voiture comptant. Donc, vous évitez ainsi les taux d’intérêts généralement assez élevés pour l’achat d’un véhicule d’occasion, ce qui rend la somme d’un peu plus de 13 000 $ encore plus alléchante.

En résumé, de racheter votre voiture louée me semble un excellent choix compte tenu des paramètres actuels. Il pourrait même être pertinent de la racheter afin de la revendre à profit!

POURRAIT VOUS INTÉRESSER :
Une chronique sur les problèmes mécaniques que peuvent rencontrer les VÉ.

   
               

POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER :
Conflit de personnalités : 5 véhicules électriques à l’essai (partie 1)

Tags associés: Véhicules électriques, Voitures électriques, Auto électrique, PHEV, EV
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer