Quelle est la différence entre une traction intégrale permanente et temporaire? - Chroniques

Question du jour

Quelle est la différence entre une traction intégrale permanente et temporaire?

Ce lecteur souhaite également en savoir plus sur les systèmes de rouage intégral offerts par les marques généralistes.

Jeep/Toyota

J’aimerais savoir quelle est la différence entre une traction intégrale à prise constante et une traction intégrale à prise temporaire? Quel constructeur généraliste offre quel type de traction intégrale pour ses produits?

– Carol

Bonjour Carol,

Il y a tellement de types de tractions intégrales qu’il est facile d’en perdre son latin. Il est aussi pratiquement impossible d’émettre une règle générale pour dire qu’un tel constructeur offre un tel type de traction intégrale, tant les variations sont importantes. Tentons d’éclaircir le tout.

La traction intégrale à prise temporaire est la plus répandue dans l’industrie compte tenu de son efficacité et aussi de son faible coût de développement. Plus souvent qu’autrement, les véhicules qui en sont équipés priorisent les roues avant, mais peuvent acheminer une quantité de couple variable – généralement jusqu’à 50 % – aux roues arrière. Ce transfert de puissance survient quand il y a perte d’adhérence du train avant ou en pleine accélération, pour éviter un patinage des roues. Pour la plupart des consommateurs, ce type de rouage est efficace et répond à leurs besoins. 

Les marques qui l’utilisent sont répandues. Comme Mazda, Nissan, Toyota, Honda, Ford, Chevrolet, Hyundai, Kia, Volkswagen et Mitsubishi, pour ne nommer que celles-là.

Par contre, ces systèmes ne sont pas tous égaux. Certains doivent être activés manuellement, comme chez Chevrolet ou GMC par exemple, ce qui fait qu’en condition normale, on peut les laisser en mode traction pour économiser du carburant. Un simple bouton permet de réactiver le système quatre roues motrices tel que décrit plus haut. Il demeure en fonction tant qu’il n’est pas désactivé, même si le contact est coupé.

D’autres systèmes peuvent se verrouiller manuellement pour offrir un meilleur rendement en conditions difficiles, distribuant 50 % du couple à l’avant et l’autre 50 % à l’arrière. C’est le cas notamment de Mitsubishi avec son système AWC proposé sur les Outlander, RVR et Eclipse Cross. 

À l’opposé, il y a les systèmes à prise constante qui envoient constamment de la puissance aux quatre roues. La distribution peut varier en fonction des besoins ou des conditions routières, mais il faut garder en tête qu’en tout temps, les quatre roues sont entraînées par le moteur. Il n’est donc pas possible de transformer le rouage en traction. Les deux seuls manufacturiers généralistes qui proposent cette fonctionnalité sont Subaru et Jeep.

Pour le travail lourd

Un autre système est offert, plus rudimentaire dans son fonctionnement mais aussi mieux équipé pour faire face aux conditions difficiles. Il s’agit d’un système quatre roues motrices à prise temporaire. Parmi les différents modes, il propose généralement 2 roues motrices, 4 roues motrices à gamme haute, et 4 roues motrices à gamme basse.

On le retrouve dans certains véhicules plus spécialisés comme le Toyota 4Runner et certains modèles Jeep. 

De manière générale, celui qui est considéré comme le plus efficace pour une utilisation normale est le système de traction intégrale à prise constante, comme celui de Subaru. Cependant, certains systèmes à prise temporaire sont si efficaces que leur performance est pratiquement équivalente.

Bon hiver! 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER :
Nos journalistes parlent d'hybrides rechargeables à traction intégrale.

   
               
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer