Quel produit Jeep faut-il privilégier entre le Compass et le Cherokee ? - Chroniques

Question du jour

Quel produit Jeep faut-il privilégier entre le Compass et le Cherokee ?

Un lecteur pose la question pour sa belle-mère, qui tient absolument à se procurer un Jeep.

Jeep

J’ai une question pour ma belle-mère. Elle veut choisir entre un Jeep Compass ou un Cherokee. Elle ne veut pas aller ailleurs que chez Jeep. Quel est le meilleur des deux considérant la fiabilité et valeur de revente?

- Marc

Bonjour. Comme l’expression le dit si bien : « Entre deux maux, il faut choisir le moindre ». Je ne suis pas un gros amateur des produits Jeep actuellement en raison d’une fiabilité décevante à beaucoup trop de points de vue. Par contre, si votre belle-mère insiste sur les Jeep, je lui recommande d’oublier le Compass. En ce qui me concerne, il s’agit actuellement de l’un des moins bons véhicules de l’industrie en ce moment et, en plus, on demande un prix totalement indécent pour ce que l’on obtient. De ce fait, cela nous amène au Cherokee.

Bien que le Cherokee soit ma recommandation par dépit, il faut le souligner, ce ne sont pas toutes les versions qui sont à prendre. De facto, elle devra oublier le moteur à quatre cylindres de 2,4 litres. On cherche les 180 chevaux annoncés qui sont particulièrement bien cachés. Ce moteur connaît aussi, malgré son âge vénérable, son lot de problème. Il n’est tout simplement pas bien adapté au Cherokee.

Cela lui laisse les deux autres options, soit le V6 Pentastar de 3,2 litres de 271 chevaux et le quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres. Le premier a démontré une bonne fiabilité d’ensemble malgré le fait que son mariage avec la boite automatique à neuf rapports ne soit pas optimal. La transmission se cherche constamment et change fréquemment de rapports pour optimiser une faible consommation de carburant. L’expérience est plutôt désagréable dans son ensemble.

Cela nous mène au meilleur choix possible, une nouveauté en 2019, le quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres qui nous vient directement de chez Alfa Romeo. Là, on parle d’une mécanique sérieuse avec ses 270 chevaux et son impressionnant couple de 295 lb-pi. Dans ce cas, la boite à 9 rapports fonctionne très bien. C’est à croire que Jeep a trouvé une formule magique pour son fonctionnement. Sachez par contre qu’il demande un supplément monétaire non négligeable de plus de 3000 $ par rapport au V6. Un peu plus tôt cette saison, nous l’avons mis à l’essai et avons été impressionnés par le rendement général de cette version du Cherokee. Je vous incite d’ailleurs à lui faire visionner l’émission en question.

Même si le 2,0T est très intéressant, Jeep traine encore ses problèmes endémiques de fiabilité avec les composantes qui entourent le moteur. L’électronique sera capricieuse et plusieurs composantes mécaniques comme les suspensions et les freins seront fragiles. De manière générale, on recommande difficilement les produits Jeep, mais si elle y tient mordicus, le Cherokee est le moindre mal.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer