Quel est le meilleur choix entre un Mitsubishi RVR et le Nissan Qashqai? - Chroniques

Question du jour

Quel est le meilleur choix entre un Mitsubishi RVR et le Nissan Qashqai?

Une lectrice s’intéresse aux VUS sous-compacts, mais elle a des critères précis : 8 ans, fiabilité, faible consommation de carburant. Elle hésite entre un Mitsubishi RVR et un Nissan Qashqai.

21 juillet 2020

« Que me suggérez-vous entre un Nissan Qashqai 2020 et un Mitsubishi RVR 2020. Je veux une assise plus haute, je recherche la fiabilité et une faible consommation de carburant. Je fais environ 11 000 kilomètres par année et je veux le garder au minimum 8 ans. »

- Nicole Benoit

Bonjour. Les Mitsubishi RVR et Nissan Qashqai sont deux produits très bien établis dans le marché des VUS sous-compacts. Ils ne sont pas des exemples d’une grande modernité, mais leur âge leur confère une bonne fiabilité dans le temps. À ce chapitre, ils font presque un match nul, quoique nous donnions un léger avantage au RVR.

Le RVR, tel qu’on le connaît aujourd’hui, en est à sa neuvième année dans le marché. Avec nous depuis 2011, il a reçu pas moins de trois rafraîchissements mais aucune modification en profondeur. On se limite à une nouvelle partie avant et à l’intégration de quelques technologies ici et là, rien de majeur. Pour 2020, il s’harmonise au reste de la gamme avec une grille de calandre et des blocs optiques plus dynamiques et plus distinctifs. Il parvient même presque à cacher les signes du temps.

 

 

Dans l’habitacle, on recule dans le temps. Oui, les accessoires et l’équipement se montrent intéressants selon la version, mais l’ambiance date d’une autre époque. Fait à noter, on y retrouve beaucoup de pastiques durs. À ce compte, le Qashqai ne fait pas mieux.

Sous le capot, vous aurez deux possibilités. À l’ouverture de la gamme, on retrouve un 4-cylindres de 2,0 litres développant une puissance de 148 chevaux et produisant un couple de 145 livres-pieds. Bien qu’il soit fiable, nous vous recommandons d’y aller avec le 4-cylindres de 2,4 litres dont la puissance fait 168 chevaux, et le couple, 167 livres-pieds. Ce n’est pas beaucoup plus puissant, mais c’est suffisant pour rendre l’expérience de conduite plus agréable. Peu importe votre choix, le moteur sera jumelé à une transmission automatique du type CVT dont Mitsubishi maîtrise très bien la configuration. Autre point digne de mention, le rouage intégral du RVR est passablement supérieur à celui du Nissan. En hiver, il s’agit là d’une caractéristique que vous apprécierez. Enfin, considérant le fait que vous espérez conserver le véhicule pour une période de 8 ans, sa garantie devient un facteur important. Chez Mitsubishi, on offre une protection de 10 ans ou 160 000 kilomètres. En fonction des 8 ans et des 88 000 kilomètres que vous ferez avec le RVR, il sera toujours sous garantie au moment de la revente.

Dans le cas du Qashqai, ses origines remontent à 2014 en Europe avant son introduction sur le marché canadien en 2017. Il est donc passablement plus moderne sous certaines applications. Bien qu’il soit arrivé en 2017, en matière de technologie, il est passablement plus vieux puisque plusieurs de ses composants ont été reconduits de l’ancienne génération.

En termes d’esthétique, tout comme le RVR, il jouit en 2020 d’une légère refonte. Les changements sont surtout manifestes à l’avant avec une nouvelle grille de calandre et des blocs optiques revus. Pour le reste, on s’en tient à ce qu’on connaît depuis 2017. La présentation intérieure est à jour. Plus moderne que le RVR, il propose un style agréable tout en étant très ergonomique. L’espace dans l’habitacle donne l’impression d’être dans un véhicule plus imposant. Cette sensation prend tout son sens quand on compare les volumes de chargement pour chacun des véhicules : 641/1 402 litres pour le RVR, 648/1 730 litres pour le Qashqai.

Du côté de la mécanique, il n’y a pas d’options comme chez Mitsubishi. Ici, on n’a qu’un 4-cylindres de 2,0 litres dont la puissance se chiffre à 141 chevaux, et le couple, à 147 livres-pieds. Lui aussi vient de facto avec une transmission automatique CVT. On doit le souligner, Mitsubishi maîtrise passablement mieux les CVT que Nissan. Pour ce qui est du rouage intégral, là encore, le RVR a un avantage très marqué. Chez Nissan, le système est réactif, mais n’offre pas le même sentiment d’efficacité. Il y a toutefois un aspect ou le Qashqai remporte la mise : la consommation de carburant. La différence n’est pas majeure, mais elle est bien là, le Qashqai est plus frugal que le RVR.

En définitive, le RVR nous semble être un meilleur produit pour vous. Il consomme un peu plus, il est un peu moins spacieux, mais pour le reste, il passe devant le produit Nissan.  

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO: Hyundai Kona ou Nissan Qashqai?

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer