Pourquoi n’y a-t-il pas plus de voitures électriques AWD? - Chroniques

Question du jour

Pourquoi n’y a-t-il pas plus de voitures électriques AWD?

Un lecteur se demande pourquoi les marques généralistes ne font pas plus de voitures électriques avec un rouage intégral.

29 avril 2020

« Peut-on s'attendre à voir des voitures électriques AWD dans les marques généralistes bientôt? Je ne comprends pas pourquoi il n'y a pas d'offres plus intéressantes que la Toyota Prius AWD étant donné la simplicité d'implanter un moteur à l'avant et à l'arrière. De plus, est-ce que Subaru envisage des produits 100 % électriques, et dans le cas échéant pourra-t-on espérer un rouage intégral de même qualité? »

- Kevin Savard

Bonjour! On doit l’admettre, l’électrification de l’automobile se fait beaucoup plus lentement que nous l’avions espéré en fonction des annonces initiales venant des constructeurs. C’est simple, ils sont tous en retard, y compris ceux qui offrent des véhicules électriques en ce moment même. Déjà, les retards s’accumulent dans la conception des véhicules électriques, ils peinent tous à trouver un approvisionnement suffisamment important pour être en mesure de répondre à la demande. C’est en grande partie pour cette raison que l’on assiste à des reports et des délais dans la diversification des véhicules 100 % électriques. Les constructeurs n’ont d’autre choix que de ralentir la cadence ou simplement se concentrer sur des produits générant un plus grand volume de ventes et qui satisfait un plus grand nombre de marchés.

Malheureusement, on se rend bien compte que l’électrification n’est pas aussi simple que l’on pourrait le croire. Pour l’instant, à l’exception de quelques produits de luxe comme les Tesla, Jaguar et Audi, il n’y a pas d’offre avec un rouage intégral dans les autos électriques. La solution de mettre un deuxième, troisième ou un quatrième moteur électrique semble tout à fait logique. Cependant, le coût de cette autre motorisation demeure très élevé. À cela, il faut ajouter toute la programmation et les autres composantes qui viennent avec l’intégration sur un deuxième essieu de mécanique EV.

 

 

On peut prendre des exemples évidents comme le Hyundai Kona qui, sous ses versions à moteurs thermiques, propose l’AWD. Pourquoi pas dans la variante électrique également? Il y a deux raisons qui l’expliquent. La première : l’espace. Si Hyundai ajoute un moteur, il devra réduire la taille de la pile, ce qui amoindrira l’autonomie. En ce moment, l’autonomie est l’un des plus gros arguments de vente. Le Kona est nez à nez avec la Chevrolet Bolt, c’est ce qui importe pour le département de commercialisation. Deuxième point et très certainement le plus significatif : le prix. Monter un deuxième moteur dans une voiture électrique coûte une fortune. Dans le cas du Kona, son prix de base se situe sous les 45 000 $. Installer toutes les composantes pour le passage à l’intégral, moteur inclus, augmentera facilement la facture de 6-7-8 ou même 10 000 $. Est-ce qu’un Kona à près de 60 000 $ est toujours viable pour un constructeur comme Hyundai? Poser la question est y répondre. Tristement, la majorité des autres fabricants ont cette même réflexion.

Il y a cependant de la lumière au bout du tunnel. Ford sortira le Mustang Mach-E vers la fin de l’an prochain. Là encore, même si c’est un produit Ford, une marque généraliste, le prix pour l’intégral excèdera les 60 000 $. On n’est pas vraiment dans le département des aubaines!

Nissan aussi sera actif dans ce département avec l’arrivée imminente d’une version de production du Concept Ariya en cours d’année prochaine. Pour l’instant, on n’a que très peu d’informations sur ses motorisations et encore moins sur ses prix.

Pour terminer et statuer sur Subaru, je vous recommande de vous armer de patience. Le manufacturier japonais a récemment dévoilé sans tambour ni trompette un concept de VUS 100 % électrique. Subaru ne s’est même pas donné la peine de lui trouver un nom! Le format et le style y sont, mais aucune spécification technique n’a été révélée. Dans la foulée des nombreux partenariats avec Toyota, les deux constructeurs vont développer conjointement des VUS électriques, un peu à la manière des Toyota 86 et Subaru BRZ.

On sait déjà que Subaru va assurer la conceptualisation du rouage intégral, mais pour le reste, ça demeure un mystère. Toutefois, ce qui est le plus décourageant dans cette histoire, c’est qu’on ne pourra pas voir ces véhicules avant la fin de la décennie actuelle. Il faudra être patient ou les constructeurs automobiles devront se faire forcer la main pour accélérer le développement de leur EV. Fort heureusement, d’autres fabricants automobiles seront plus proactifs dans leur commercialisation de VUS AWD 100 % électriques, mais la patience est encore de mise.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Essai éclair : Jaguar I-PACE EV400 AWD HSE 2019

Tags associés: Véhicules électriques, Auto électrique, VUS électrique, Autonomie, Rabais gouvernemental, Circuit électrique, Recharge rapide, Batteries, EV
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer