Plaisir de conduire : Golf R ou BMW 335i? - Chroniques

Question du jour

Plaisir de conduire : Golf R ou BMW 335i?

Avant de faire l'achat d'une voiture électrique, un lecteur hésite entre ces deux compactes allemandes.

Volkswagen/BMW

J’aimerais m’acheter un dernier véhicule à essence avant de faire le pas vers un tout électrique. J’hésite entre une Volkswagen Golf R de 2016-2017 et une BMW 335ix 2015. Je recherche avant tout le plaisir de conduire et la fiabilité.  

– Guilhem    

Bonjour. Voilà une bonne décision. D’ici à la prochaine fois que vous changerez de véhicule, il y aura certainement plus d’options dans le monde de la voiture électrique sportive. Même si vous vouliez faire le grand saut aujourd’hui, il n’y a que quelques possibilités, comme la Tesla Model 3, qui pourraient rejoindre vos critères de performance et de dynamisme. Considérant sa jeunesse et l’engouement pour la marque, ses prix dans l’occasion demeurent très élevés. Patience!

À LIRE AUSSI : Quelques nouveautés pour la BMW Série 3

Cela m’amène à votre sélection. Je dois le dire, vous semblez vous y connaître en matière de voitures compactes sportives. Bien que toutes deux soient allemandes, leurs approches diffèrent passablement. La Golf R se montre plus incisive en raison de sa taille plus réduite.

Même si la cabine est richement habillée et finie, elle n’offre pas vraiment l’esprit de luxe et de prestige de la 335i. Étonnamment, pour ce qui est de l’espace intérieur, les deux véhicules s’équivalent. À l’arrière de la R, les dégagements sont un peu plus limités, mais pas suffisamment pour lui enlever son aspect pratique. Au niveau du coffre, même si la Golf est 40 centimètres plus courte que la BMW, elles n’ont que 20 litres de différence; on parle de 460 litres pour la Golf R contre 480 litres pour la 335i. Disons qu’en termes d’habitabilité, les variations sont négligeables.

BMW a toujours été reconnue comme LA référence en matière d’agrément de conduite. Par contre, la Golf R arrive avec une masse inférieure, tout en n’ayant qu’un maigre déficit en puissance de huit chevaux (292 chevaux contre les 300 chevaux de la 335i). Plus courte et extrêmement précise, la Golf R peut littéralement danser sur la route. La 335 reste un exemple d’agilité, mais pas autant que la Volkswagen, il faut l’admettre. De manière générale, l’expérience de conduite de la R est presque imbattable.

L'épineux sujet de la fiabilité maintenant. D’abord, la Golf est de 12 à 24 mois plus jeune que la BMW. Elle devrait avoir encaissé un peu moins de kilométrage, ce qui est un avantage. À proprement parler, du point de vue de la fiabilité, les deux produits s’équivalent et offrent une durabilité intéressante. Par contre, avec la Golf R, vous devez éviter la fragile et capricieuse boîte manuelle. Son manque d’endurance a causé bien des maux de tête aux propriétaires.

Malheureusement, ça ne se limite pas à la mécanique, il y a aussi les composantes électriques. Là, les deux marques sont à risques. C’est un peu comme la roulette russe : on ne sait jamais trop sur quelle défaillance on va tomber. Plus les véhicules prendront de l’âge, plus l’exposition sera grande. De là l’optique de sauver deux ans avec la Golf R. De plus, les coûts d’entretien chez Volkswagen sont généralement passablement plus bas qu’avec BMW, d’autant plus qu’il s’agit d’une voiture d’occasion.

Même si la 335i demeure une référence, je vous suggère d’opter pour la Golf R. Bien sûr, considérant son caractère sportif, elle peut avoir été « battue » par l’ancien propriétaire. Faites faire une bonne inspection pour vous assurer que l’état du véhicule convoité rejoint vos exigences.

À VOIR AUSSI :

   
               
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer