Notre avis sur une Chrysler 200S 2012 de 30 000 km vendue 18 000 $ - Chroniques

Question du jour

Notre avis sur une Chrysler 200S 2012 de 30 000 km vendue 18 000 $

Un lecteur désire un cabriolet 4 places pour un usage 4 saisons. Il a dans la mire une Chrysler 200S 2012 et se demande ce que l’on en pense.

27 avril 2020

« Je suis à la recherche d’un cabriolet à 4 places, 4 saisons et plaisant à conduire. Que pensez-vous d’une Chrysler 200S 2012 avec seulement 30 000 km vendue 18 000 $? »

- François Després

Bonjour! Il n’y a pas beaucoup d’options dans le segment des cabriolets à quatre places. À une certaine époque, on comptait sur les Pontiac G6, Toyota Solara, Chrysler 200 et dans une certaine mesure sur les Ford Mustang et Chevrolet Camaro. Aujourd’hui, les trois premières ont disparues à cause de leurs faibles ventes à l’extérieur des flottes de location aéroportuaires.

En 2011, Chrysler a partiellement renouvelé la 200 en la modernisant  passablement. Dans le lot, en plus des changements esthétiques, on apporta le V6 Pentastar de 3,6 litres 283 chevaux avec un couple généreux de 260 livres-pieds. À cela, on ajouta une boîte automatique à 8 rapports. Le mariage entre les deux se montre tout à fait réussi. D’ailleurs le groupe FCA l’utilise encore dans certains produits près d’une décennie plus tard. La bonne nouvelle, c’est que ces composantes ont démontré une bonne fiabilité. Il y a eu quelques accrocs en début de production, mais rien qui ne soit considéré comme étant majeur.

 

 

La 200S offre effectivement quatre véritables places, parmi les plus généreuses du segment. Elle propose donc réellement la possibilité d’une vocation familiale. À cette époque, la 200 était livrable avec deux toits, un souple et un rigide. Dans le cas du premier, il empiétait sur l’espace du coffre, mais demeurait fonctionnel. Avec le toit rigide, oubliez le coffre, il ne restait plus vraiment de place pour des bagages. Dans les deux cas, les opérations d’ouverture et de fermeture ont été la source de bien des problèmes. Les mécanismes du toit rigide faisaient souvent défaut, nuisant grandement à la fiabilité générale de la voiture. La situation est telle qu’il nous est impossible de recommander la 200S pour cette raison.

Et comme vous désirez rouler toute l’année avec la 200, sachez que les craquements sont très nombreux et l’hiver augmentera les risques de bris. Cette voiture a été pensée pour rouler dans un climat clément et sur de belles routes bien entretenues. Chez nous, l’hiver et nos conditions routières garantissent des problèmes de flexions de la structure, des infiltrations d’eau et des dysfonctions des différents mécanismes du toit...

Personnellement, on vous recommande une voiture comme la Ford Mustang. Elle fournit aussi quatre places, un peu moins spacieuses toutefois. Elle n’a pas de toit rigide, mais la qualité actuelle des toits souples n’est plus un problème, même l’hiver. De manière générale, ils sont bien isolés. De plus, l’offre est très grande. Il vous sera possible de trouver une version bien adaptée à vos besoins. Considérant que vous envisagiez une 200S, on vous suggère de choisir le V6 dans la Mustang. Celle-ci est passablement plus fiable et sera nettement moins problématique. En plus, vous aurez droit à une touche de sportivité dans la conduite.      

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Pourquoi Chrysler a-t-elle arrêté la production de la Chrysler 200?

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer