Lever ses balais d’essuie-glace à l’approche de neige ou de verglas, une bonne idée? - Chroniques

Question du jour

Lever ses balais d’essuie-glace à l’approche de neige ou de verglas, une bonne idée?

Un lecteur nous demande si c’est une bonne chose de relever ses balais d’essuie-glace afin d’éviter qu’ils soient pris dans la neige ou la glace?

30 décembre 2019

Sylvain Raymond

Il n’est pas rare de voir plusieurs propriétaires relever les balais d’essuie-glace de leur véhicule à l’approche d’une chute de neige ou bien de verglas. L’idée est sans doute d’éviter que les essuie-glaces se retrouvent collés au pare-brise et s’endommagent lorsque l’on déneige ou déglace le véhicule. Des lecteurs nous demandent si c’est une bonne solution.

La réponse est non. Si vous relevez le bras d’essuie-glace, vous remarquerez qu’il y a un ressort à l’intérieur. Ce dernier ajoute une tension en tirant l’essuie-glace sur le pare-brise, ce qui maximise l’adhérence de la lame sur la vitre. Sans ce ressort, la lame se soulèverait, surtout à plus grande vitesse en raison du vent, ce qui réduirait fortement son efficacité. Vous connaissez sans doute le résultat, lorsque la lame laisse une trace de neige ou de glace, généralement directement devant vos yeux?

Voici nos explications en vidéo:

Bref, laisser les bras d’essuie-glace relevés durant une longue période étire les ressorts, ce qui réduit prématurément leur durée de vie. Un ressort détendu précocement n’exercera pas la même tension qu’à l’origine. Plusieurs mettront ensuite la faute sur l’essuie-glace, non pas sur le ressort. Il faut donc éviter cette technique, même si certains vous répondront que ce n’est pas le cas. Parlez-en à des propriétaires de magasins spécialisés en pièces d’automobile, ils vous répondront qu’ils adorent vendre des pièces de rechange à ceux qui pratiquent cette méthode.

Des essuie-glaces relevés sont aussi plus vulnérables au vent et aux intempéries, ce qui pourrait faire plier les bras ou endommager les pivots. Certains nous mentionnent également qu’ils pourraient être rabattus violemment sur le pare-brise, ce qui par grand froid risquerait de le fissurer. Selon les spécialistes, il vaut mieux, en fin de compte, remplacer les lames que les autres composantes. D'ailleur, CAA Québec mentionne également que ce n'est pas une bonne idée.

 

Petit truc maison que j’utilise lorsqu’il n’est pas possible de mettre le véhicule à l’abri à l’approche du verglas : conservez dans votre véhicule un bon vieux sac poubelle de grand format que vous pourrez mettre sur le pare-brise et autour des essuie-glaces, cela réduira le temps de déglaçage tout en protégeant les essuie-glaces. 

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer