Les véhicules hybrides rechargeables perdront-ils beaucoup de valeur? - Chroniques

Question du jour

Les véhicules hybrides rechargeables perdront-ils beaucoup de valeur?

Un lecteur s’interroge sur la valeur de revente des produits enfichables chez Hyundai et Kia.

Hyundai/Kia

J’envisage l’achat d’un véhicule hybride rechargeable (PHEV), je regarde du côté du Niro et de l’Ioniq. Par contre, je ne trouve pas d’information sur leur possible valeur de revente dans 5-6 ans. Est-ce que la valeur de revente des PHEV à moyen terme sera désastreuse? J’entrevois une baisse du marché pour ces véhicules à mesure que l’autonomie des véhicules électriques augmentera. J’ai raison de m’inquiéter?

– Mario

Bonjour. Pour le moment, les véhicules qui possèdent la technologie hybride enfichable offrent généralement une très bonne valeur de revente. Difficile de se prononcer fermement sur son avenir, car personne ne peut réellement le prédire. Toutefois, si l’on se fie au rythme auquel les constructeurs diversifient leurs offres actuellement, cette technologie de transition risque fortement d’attirer bien des acheteurs pour encore cinq ou même dix ans.

À LIRE AUSSI :
Le concept Hyundai 45 EV se prépare pour Francfort

En fait, ce sont plutôt les hybrides conventionnels qui risquent de perdre un peu plus de valeur avec les années. Considérant le mouvement des consommateurs vers les motorisations enfichables et/ou 100 % électriques, ce sont les hybrides qui perdront de leur attrait. Bien évidemment, cela exclut les camionnettes où l’apport de l’hybridation sera encore de mise pour réduire un tant soit peu la consommation et les émissions.

Il faut aussi souligner que les produits 100 % électriques ne sont pas encore particulièrement abordables et conservent une forte valeur de revente. L’enfichable permet donc de faire le pont d’ici à la plus grande démocratisation de l’électrification.

À LIRE AUSSI :
Hyundai Ioniq 2020 : plus de style et d’autonomie

Chez Hyundai, la Ioniq arrive pour 2020 avec une autonomie 100 % électrique d’environ 52 kilomètres. Pour les trajets quotidiens d’une majorité d’usagers, c’est une distance fort respectable. Avec un moteur thermique à bord, il demeure possible de continuer son chemin, même lorsque la pile est « vide ». Et à partir de ce moment, cette version de l’Ioniq fonctionne comme un hybride conventionnel. Pour plusieurs, c’est la meilleure option. On fonctionne en électrique dans la vie de tous les jours et lorsque nécessaire, on peut aller plus loin, jusqu’à la prochaine borne de recharge.

À LIRE AUSSI
Essai du Kia Niro 2018
La Kia Niro aura sa version Plug-In et EV

Je ne suis pas inquiet quant à la valeur de revente à moyen terme des véhicules avec une motorisation enfichable. Les offres vont certainement se diversifier au cours des prochaines années, et rapidement. Mais parmi les produits Hyundai et Kia ayant une autonomie de plus de 50 kilomètres, l’offre demeure intéressante pour bien des acheteurs dans l’occasion.

POURRAIT VOUS INTÉRESSER :
Questions vertes : Nos journalistes parlent des caractéristiques du Kia Niro PHEV.

   
               
Tags associés: Véhicules électriques, Véhicules hybrides, Véhicules hybrides rechargeables
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer