Le Toyota 4Runner est-il un bon choix pour remorquer 2 600 livres? - Chroniques

Question du jour

Le Toyota 4Runner est-il un bon choix pour remorquer 2 600 livres?

Un lecteur qui s’est fait voler son Toyota Tacoma veut savoir si le Toyota 4Runner 2021 fera l’affaire pour remorquer 1 180 kilos (2 600 livres).

4 décembre 2020

Toyota

« Je me suis fait voler mon Toyota Tacoma la semaine dernière et j’aimerais savoir si le Toyota 4Runner 2021 est un bon choix pour remorquer une roulotte de 1 180 kilos (2 600 livres)? »

- Bernard Larocque

Bonjour. Sincèrement désolé pour le vol de votre Tacoma. Malheureusement, ce fléau est encore bien présent, et les produits Toyota figurent parmi les préférés des voleurs. À ce compte, le Toyota 4Runner est aussi très prisé des ces gens malhonnêtes. Il est d’ailleurs fort possible que le prix de l’assurance soit conséquent. Prenez le temps de valider cette information avant d’acheter le 4Runner, vous pourriez avoir une solide surprise.

Pour ce qui est de la qualité générale d’un 4Runner, un mot le décrit bien : indestructible. Il s’agit d’un très vieux camion, mais il est fiable, durable et robuste. Il comporte une architecture de châssis en échelle comme sur une camionnette. D’ailleurs, cette base date passablement, tout comme son moteur, un V6 de 4,0 litres de 270 chevaux qui produit un couple de 278 livres-pieds. Si l’on ajoute la boîte de vitesses automatique à 5 rapports, on se rend compte que la modernité n’a pas encore atteint le 4Runner. Il n’en demeure pas moins qu’il a de très bonnes capacités. Avec son rouage 4X4, un vrai de vrai, il peut passer absolument partout sans trop de difficulté. De plus, il est conçu pour les activités de loisir ou de travail. Par conséquent, il peut remorquer avec une grande aisance 2 268 kilos (5 000 livres). Les 1 190 kilos de votre roulotte ne lui feront pas peur.

 

 

Malheureusement, il y a une contrepartie. Son comportement routier est presque aléatoire sur l’autoroute. Il manque de stabilité, la direction est très floue, et les suspensions ont tendance à sautiller. Extrêmement sensible aux vents, il se mettra à consommer comme un ivrogne dans une taverne un lundi matin. Il n’est pas rare de consommer entre 15 et 17 litres/100 kilomètres sans remorque, juste avec un vent de face. Fait particulier, je pense qu’il est d’ailleurs le seul produit encore sur le marché qui consomme autant en ville que sur route.

Même s’il est l’antithèse de la modernité, il demeure un véhicule que nous recommandons. Bien évidemment, sa fiabilité est légendaire, et sa valeur de revente, presque indécente, une bonne chose pour vous lorsque vous voudrez changer. De plus, avec les années, Toyota lui a offert une collection de versions, ce qui vous permettra de trouver le bon modèle pour vos besoins.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Pour remorquer 3 500 livres, Toyota 4Runner ou Ford Bronco?

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer