Le rouage intégral est-il réellement utile? - Chroniques

Question du jour

Le rouage intégral est-il réellement utile?

Comme certains systèmes de traction intégrale se désactivent à vitesse plus élevée, un lecteur se questionne sur leur utilité.

Subaru

Certains individus me mentionnent qu’il est inutile d’acheter une voiture équipée de la traction intégrale car, à une certaine vitesse, elle devient à traction. Est-ce vrai? 

– Louis

Bonjour Louis,

Il est vrai que certains systèmes quatre roues motrices se désactivent lorsque la vitesse est plus élevée, mais il faut garder en tête que tous ne sont pas nés égaux.

Certains systèmes de traction intégrale réactive engagent les roues arrière pour assurer un bon décollage, mais les désactivent rapidement dans le but de sauver du carburant. Pensons notamment à la Toyota Prius AWD-e dont le système quatre roues motrices ne peut être en fonction à une vitesse de plus de 69 km/h. Dans ce cas-là, il est vrai que le véhicule devient une stricte traction au-delà d’une certaine cadence.

D’autres systèmes réactifs peuvent toutefois fournir du couple aux roues arrière même quand la vitesse est plus élevée. C’est notamment le cas du système H-TRAC de Hyundai ou du iVTM-4 de Honda, qui mettent à contribution les roues arrière lors de l’accélération, ou quand le véhicule détecte un dérapage ou un patinage. C’est donc dire que vous conduisez techniquement un véhicule à traction, à moins qu’il ne soit déstabilisé au point que le système réagisse.

D’autres systèmes, à prise constante, sont à traction intégrale en tout temps. Pensons aux divers modèles Subaru et à certains modèles Audi, pour ne nommer que ceux-là. Ils sont toutefois plus marginaux dans l’industrie puisque les systèmes réactifs sont les plus répandus.

Cela dit, le comportement routier à vitesse rurale ou autoroutière, en condition difficile, change très peu en fonction de la technologie utilisée. Certains systèmes à prise constante sont très efficaces et assurent une grande stabilité, mais la plupart des véhicules, qu’ils soient à traction ou à rouage intégral réactif, réagissent de la même manière. C’est la compétence du conducteur et la qualité des pneumatiques plutôt que le type de traction qui influencera la tenue de route à vitesse élevée.

C’est à vitesse plus basse que le rouage intégral prend tout son sens. Que ce soit pour décoller d’un arrêt complet, franchir une ornière de neige, monter une pente abrupte ou sortir d’un stationnement, les véhicules à quatre roues motrices ont leurs avantages. La plupart des conducteurs ont connu cette technologie ne sont pas capables de revenir en arrière puisqu’ils sont convertis aux aspects pratiques qu’elle procure. Elle n’est pas essentielle, loin de là, mais elle est commode.

Il n’est donc pas inutile de se procurer un véhicule à rouage intégral. Tout est une question de besoins et de préférences.

À LIRE AUSSI : Doit-on désactiver le système antipatinage quand il fait beau?

POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

   
               
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer