Le Outlander PHEV 2018 est-il un bon véhicule? - Chroniques

Question du jour

Le Outlander PHEV 2018 est-il un bon véhicule?

Un lecteur voudrait connaitre notre avis sur l'Outlander PHEV 2018.

23 juillet 2018

Mitsubishi

J'aimerais savoir ce que vous pensez du Outlander PHEV 2018.

- Robert

 

À LIRE AUSSI : Toyota RAV4 2018, Honda CR-V 2018 ou Mazda CX-5 2018?

Même si l’arrivée de l’Outlander PHEV 2018 n’a cessé d’être retardée, il représente la seule offre en matière d’utilitaire sport compact « abordable » sur le marché avec une technologie hybride enfichable. Bien que cette proposition soit unique pour le moment, ce n’est pas une raison pour en faire la recommandation sans réserve. Oui, la technologie semble intéressante, mais son application, sous plusieurs conditions, représente une déception. Premièrement, Mitsubishi affirmait à son lancement que nous aurions une autonomie de 50 à 55 kilomètres. Mitsubishi s’est toutefois vite rétracté avec une autonomie annoncée de 30 à 35 kilomètres. Au cours de deux périodes d’essai, une l’hiver et l’autre en été, on a constaté qu’on pouvait accomplir au mieux 27 kilomètres ; c’est toute une différence. Donc, sur ce point, le véhicule devient nettement moins intéressant, à moins que votre circuit quotidien soit à l’intérieur de ce rayon. Une fois ce cercle dépassé, l’Outlander fonctionne techniquement comme un véhicule hybride. Par contre, son rendement déçoit. Dans nos conditions d’essai, nous avons obtenu une moyenne de 9,1 litres/100 km, ce qui est nettement supérieur à des produits non hybrides comme le Nissan Rogue ou encore le Honda CR-V.

Maintenant, si on s’attarde au véhicule en soi, il accuse un véritable retard par rapport à la compétition. La présentation date d’une autre époque avec un style désuet. De plus, on doit souligner que la qualité des matériaux et la finition ne sont pas à la hauteur du prix demandé. L’ergonomie pose problème. Sérieusement, on se questionne sur la logique des ingénieurs quand ils ont positionné les boutons. Ce point représente un irritant significatif. Plus positivement, l’espace intérieur en avant et en arrière impressionne, tout comme le volume du coffre.

À cela, on doit ajouter un comportement routier à la limite d’être erratique. Le véhicule est très lourd, ce qui altère la stabilité sur route. Les mouvements de caisse en virage sont importants. D’un point de vue dynamique, ses technologies peinent à suivre la cadence. Lors d’exercices d’arrêt d’urgence, on a été déçu de constater que la distance était très longue, à la limite de ne plus être sécuritaire.

Franchement, à presque tous les points de vue, on réalise que même s’il est enfichable, l’Outlander PHEV 2018 ne répond plus aux exigences du marché. Personnellement, on vous suggère d’opter pour un autre utilitaire sport avec une mécanique conventionnelle ou encore le nouveau Toyota RAV4 hybride qui offrira un juste milieu en attendant que les offres se diversifient d’ici 2 ans.

Consultez notre essai routier du Mitsubishi Outlander PHEV 2018

Tags associés: Véhicules électriques, Véhicules hybrides rechargeables
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer