La Nissan Altima 2014 est-elle fiable? - Chroniques

Question du jour

La Nissan Altima 2014 est-elle fiable?

Un lecteur s’intéresse à la berline, mais reste avec certaines craintes.

Nissan

J’aimerais savoir si une Nissan Altima 2014 est un bon choix et si c’est fiable?

– Stephan

Bonjour. Cette Nissan possède une très bonne réputation dans quelques domaines, dont l’espace intérieur et la consommation de carburant. Pour le reste, il y a place à la discussion, notamment sur sa qualité de fabrication, sa durabilité et malheureusement, sa fiabilité.

L’Altima offre une cabine particulièrement vaste. À ce chapitre, bien des concurrentes peuvent l’envier. On apprécie les amples dégagements pour cinq personnes. Par contre, la rigueur d’assemblage de l’habitacle laisse à désirer. Nissan, pour maintenir un bas prix, coupe dans les matériaux. Une mer de plastiques aux textures douteuses s’y retrouve. De plus, l’agencement des panneaux est aléatoire et manque de sérieux. Considérant la longueur de l’empattement, il n’est pas rare d’entendre une panoplie de craquements qui émanent d’un peu partout. Si vous optez pour une voiture avec un habillage en tissu, sa mauvaise qualité se montrera sous une usure hâtive.

À LIRE AUSSI : Nissan Altima 2019 - Un changement de philosophie?

Mécaniquement, Nissan avait une approche très intéressante pour cette génération. C’est le compétent V6 de 3,5 litres de 270 chevaux, un des moteurs les plus puissants du segment, qui est proposé. Ou bien, beaucoup plus commun, le quatre-cylindres de 2,5 litres de 182 chevaux : sa faible consommation d’essence est vraiment impressionnante. Je me rappelle, lors d’un essai, avoir enregistré une consommation sous les 6 litres/100 km. Pour atteindre cette économie, Nissan intègre une boite CVT très efficace qui optimise le rendement mécanique pour ne prendre que des vapeurs d’essence, ou à peine. Nissan maîtrise généralement bien les CVT, mais pas avec l’Altima.

Cette CVT est la cause de bien des maux de tête pour beaucoup trop de propriétaires d’Altima. Elle peut hésiter, donner des coups, refuser de modifier le régime moteur (comme si elle ne pouvait pas rétrograder), et dans bien des cas, elle cesse tout simplement de fonctionner. Elle démarre, mais impossible de faire bouger le véhicule. Malheureusement, ce n’est pas toujours une question de reprogrammation et il n’est pas rare de voir des Altima recevoir une nouvelle transmission. La CVT sur cette génération de l’Altima est son talon d’Achille. Uniquement à cause de ça, on ne la recommande pas.

Tristement, ce n’est pas tout. On compte de nombreux dysfonctionnements au niveau des accessoires. Dans le lot, une piètre qualité du système audio, un ordinateur de bord erratique, un système de navigation qui doit fréquemment être reprogrammé… et la liste continue! Pour compléter le tableau, ajoutez une direction tellement bruyante et imprécise qu’elle doit être corrigée en concession. Et comme toujours, on ne peut pas compter sur la qualité de la peinture. Elle est très mince et avec le temps, se montre fragilisée par des éclats de roches et la corrosion.

En gros, évitez cette voiture. Pour un achat rationnel et fiable à long terme, considérez des valeurs sûres comme les Toyota Camry et Honda Accord. Vous pouvez même jeter un œil à la spacieuse et frugale Mazda6.

À VOIR AUSSI :

   
               
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer