L’Infiniti Q60 Cabriolet des années 2014-2015 est-il un bon achat? - Chroniques

Question du jour

L’Infiniti Q60 Cabriolet des années 2014-2015 est-il un bon achat?

Un lecteur voudrait savoir ce qu’on pense de l’Infiniti Q60 Cabriolet des années 2014 et 2015.

Infiniti

Que pensez-vous de l’Infiniti Q60 Cabriolet des années 2014 et 2015?

- Claude

À LIRE AUSSI : BMW Z4 35i sDrive 2014 ou Mercedes-Benz SLK 350 2014?

Je comprends tout à fait votre attrait pour cette voiture. Elle est magnifiquement dessinée avec de très belles proportions. De plus, elle est offerte avec une mécanique puissante, un compétent V6 de 3,7 litres dont les puissances iront de 330 à 348 chevaux si vous optez pour la version IPL. Manifestement, le rendement moteur est à la hauteur du segment. Autre aspect important, et fait rare dans le segment, le cabriolet Q60 offre une fiabilité très enviable face à la concurrence allemande : Audi A5, BMW Série 4 et Mercedes-Benz Classe E Cabriolet. 

Pour ce qui est de la présentation intérieure, vous aurez droit à un luxe affirmé avec tous les accessoires de luxe de l’époque en plus d’une finition de haut niveau. Bien qu’il s’annonce comme un cabriolet à quatre places, il faut savoir que les sièges arrière sont carrément symboliques.

Bien que l’apport du toit dur rétractable semble intéressant, il faut savoir que cette innovation occasionne son lot de concessions et même de désagréments. Tout d’abord, l’espace dans le coffre devient presque inexistant une fois qu’il est rangé dans la malle. Vous devrez donc voyager très légèrement ou mettre vos bagages sur les sièges arrière. De plus, Infiniti n’a pas intégré suffisamment de renfort à la caisse et à la structure du Q60. On obtient donc un lot de craquements lorsque le toit est en place et surtout, beaucoup de flexions de la part du véhicule. À long terme, cette réalité n’augure rien de bon. Par contre, en fonction de votre usage et si vous êtes pleinement conscient de cette réalité, la voiture en soit se montre intéressante, même si nous hésitons à la recommander fermement.

Pour ce qui est des options, il y a la Lexus IS-C, mais elle est dotée des mêmes problèmes que la Q60 ; c’est même pire. Pour les allemandes, leurs coûts d’entretien et de possession, et leur fiabilité nous les font retirer automatiquement de notre liste de recommandations. Malheureusement, dans cette catégorie, les choix sont très limités et sont tous offerts avec d’importantes concessions.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer