Jeep Grand Cherokee 2016 ou Toyota 4Runner 2016? - Chroniques

Question du jour

Jeep Grand Cherokee 2016 ou Toyota 4Runner 2016?

Un lecteur hésite entre un Jeep Grand Cherokee 2016 et un Toyota 4Runner 2016. Il fait beaucoup de roadtrips.

Jeep / Toyota

Ma famille s’agrandit et mon Jeep Wrangler 2 portes 2013 ne convient plus. J’hésite énormément à faire l’achat entre un Jeep Grand Cherokee 2016 ou un Toyota 4Runner 2016. Il sera notre 2e véhicule (soir et fin de semaine). Cependant, nous faisons beaucoup de « roadtrips », et ce, dans tous les types de conditions (route, roche, gravelle ; été comme hiver). Lequel serait le mieux à votre avis ?

– Marc-André

À LIRE AUSSI : Essai comparo - Jeep Grand Cherokee 2018 vs Toyota 4Runner 2018

Voilà une question difficile puisque les deux véhicules ont d’énormes qualités, mais aussi d’énormes défauts. Je vais essayer de vous guider, mais de toute évidence, vous devrez déterminer quelles seront vos priorités pour guider votre achat.

Mettons immédiatement au clair que les deux produits ont des capacités hors route exceptionnelles. Par contre, chez Toyota, les réglages du rouage 4X4 sont beaucoup plus limités que celui du Jeep. Chez Jeep, vous aurez un meilleur rendement hors route puisque vous pourrez sélectionner le type de surfaces sur lequel vous roulez afin de maximiser l’adhérence. Cette caractéristique est livrable notamment avec le rouage Quadra Drive II. De plus, selon la version, les suspensions sont adaptatives et peuvent être réglées pour maximiser les dégagements et la garde au sol. Malheureusement, chez Toyota, rien de très technologique, même si le 4Runner demeure un « off roader » très compétent. Au mieux, vous pourrez « barrer » les différentiels.

Sur le plan mécanique, Jeep propose plusieurs solutions dont certaines sont carrément loufoques comme les versions SRT et Trackhawk avec leur HEMI de respectivement 475 et 707 chevaux. Les options les plus raisonnables sont le V6 Pentastar de 290 chevaux ou encore le HEMI de 5,7 litres de 360 chevaux. Dans les deux cas, on obtient une bonne boite automatique de conception ZF à huit rapports. À moins que vous n’ayez des besoins spécifiques en matière de remorquage, le V6 représente la meilleure option.

Chez Toyota, on ne se casse pas la tête. Le constructeur n’offre qu’une seule possibilité : un vieux V6 de 4,0 litres de 270 chevaux avec une tout aussi vieille boite automatique à seulement 5 rapports. Conséquemment, la consommation du 4Runner est gênante avec une moyenne allègrement au-dessus des 14-15 litres/100km. Bref, le Jeep est nettement plus moderne que le Toyota sur le plan technique.   

Concernant le véhicule en soi, là encore le Jeep prend les devants. Il se montre passablement plus luxueux et confortable. Par contre, en ce qui a trait à l’espace intérieur, le Toyota se montre plus spacieux, notamment pour les places arrière. Notez que la finition générale du Toyota est une véritable déception quant à la qualité des matériaux utilisés ; ceux-ci font très bon marché.

Maintenant le dernier point extrêmement important : la question de la fiabilité. Pour Toyota, il n’y a rien de négatif à dire, c’est très solide, surtout avec la génération actuelle. Pour Jeep, c’est une autre histoire. Les problèmes sont infinis, que ce soit pour l’électronique, les composantes électriques ou encore mécaniques comme l’alimentation du carburant. Jeep, malgré le fait que ce Grand Cherokee soit en production depuis 2011, ne parvient pas à juguler les défaillances du véhicule.

Avec le Toyota, vous serez constamment en situation de compromis, mais vous n’aurez pas de problèmes. Avec le Jeep, vous aurez toutes les caractéristiques d’un véhicule moderne et très compétent, mais sa fiabilité risquera fort de vous le faire détester. Même dans l’optique d’une garantie prolongée, je peux difficilement le recommander.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer