GMC Canyon, Toyota Tacoma ou Ford Ranger? - Chroniques

Question du jour

GMC Canyon, Toyota Tacoma ou Ford Ranger?

Un lecteur recherche la meilleure camionnette intermédiaire pour remorquer une roulotte. Il hésite entre les GMC Canyon, Toyota Tacoma ou Ford Ranger.

18 décembre 2018

GM / Toyota / Ford

Je regarde pour une camionnette intermédiaire. Étant donné que nous avons seulement un véhicule, je trouve ce format plus maniable en ville. De plus, nous voulons faire l’achat d’une roulotte d’environ 4 000 lb. Si je prends le poids de la caravane, plus les bagages et tout le matériel de camping pour deux passagers, nous serons rendus à 5 000 lb. Est-ce pensable de remorquer une si lourde charge avec un petit camion et parcourir toute l’Amérique du Nord? Un camion pleine grandeur serait-il plus approprié? Nos exigences sont le confort, la fiabilité et la consommation d’essence. Quel serait le meilleur choix entre les GMC Canyon, Toyota Tacoma ou le nouveau Ford Ranger?

- Marc

À LIRE AUSSI : Le Nissan Pathfinder 2018 est-il un bon véhicule pour remorquer une roulotte de 4 000 livres?

Bonjour. De facto, je vous recommande d’exclure le Toyota Tacoma. La raison est fort simple : l’accès à bord est difficile et son confort est extrêmement limité. La position de conduite est tout simplement inhabituelle. Il est presque impossible d’y trouver son compte. Considérant que vous avez l’intention de faire beaucoup de kilomètres à son bord, il ne représente pas la meilleure option. Il faut toutefois savoir qu’il serait facilement capable de faire le travail avec son V6 de 3,5 litres pouvant tirer pas moins de 6 800 livres.

Passons maintenant au Ford Ranger. Bien évidemment, on comprend l’attrait du « tout nouveau, tout beau ». Par contre, bien qu’il existe ailleurs dans le monde sous sa forme actuelle depuis 2016, on se garde une certaine gêne avant de le recommander chaudement. On connaît les histoires d’horreur quant à la fiabilité des produits américains durant leur première année de commercialisation. Il n’en demeure pas moins que le Ranger est plein de promesses et qu’il risque fort de les remplir. Ford reconduit la même planche de bord qu’à l’international. Elle est simple, mais offre beaucoup de confort et de fonctionnalités. Mécaniquement, le Ford Ranger propose une motorisation connue avec le quatre cylindres turbocompressé de 2,3 litres, un dérivé des Lincoln MKC, Ford Mustang et Ford Focus RS. Malheureusement, pour l’heure, ce moteur ne s’est pas montré d’une fiabilité implacable, notamment dans la RS. Par contre, il propose une transmission moderne à 10 rapports et une capacité de remorquage de 7 500 livres.

Vient finalement le GMC Canyon ou encore le Chevrolet Colorado. Dans les faits, ce sont exactement les mêmes véhicules, seuls le design et la configuration de l’équipement peuvent varier. Leur cabine, bien qu’elle soit en plastique au grand complet, accorde beaucoup de confort. Prenez bien le temps de déterminer quelles sont les options que vous désirez pour agrémenter votre vie à bord. Il y a plusieurs possibilités. Vous trouverez donc votre compte. Mécaniquement, bien évidemment, n’allez pas vers le quatre cylindres. Il est en effet trop anémique et n’est plus offert en 2019. Cela vous laisse deux choix : le V6 de 3,6 litres et le quatre cylindres turbodiesel de 2,8 litres. Considérant votre situation, l’optique du diesel est logique. Vous ferez beaucoup de route et vous avez besoin d’un couple généreux à l’accélération si vous voulez tirer une charge de près de 5 000 livres. Ce moteur dépasse d’ailleurs tout le monde avec sa capacité de 7 700 livres. De plus, avec le diesel, vous aurez une meilleure consommation de carburant. Sachez toutefois que ce modèle coûte passablement plus cher à l’achat et en entretien. Sa fiabilité n’est pas non plus exemplaire, mais elle progresse. Bref, selon moi, considérant vos besoins, il s’agit de la meilleure option.    

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer