Est-ce qu’un rouage intégral est aussi efficace qu'un quatre roues motrices? - Chroniques

Question du jour

Est-ce qu’un rouage intégral est aussi efficace qu'un quatre roues motrices?

Un lecteur veut savoir si un rouage intégral est aussi efficace qu'un quatre roues motrices. Il travaille dans la forêt comme débroussailleur et conduit souvent dans la boue.

J'aimerais savoir si un rouage intégral est aussi efficace qu'un quatre roues motrices? Si je conduis dans la boue, est-il préférable d’avoir un quatre roues motrices? Je travaille dans la forêt comme débroussailleur.

- Jean

À LIRE AUSSI : Toyota RAV4 2018, Honda CR-V 2018 ou Mazda CX-5 2018?

Réglons immédiatement la question des camionnettes. Toutes, sauf le Honda Ridgeline, offrent un rouage 4X4, ce qui veut dire qu’on peut « barrer » le différentiel avant/arrière pour une traction permanente des quatre roues. Dans les faits, il s’agit d’un avantage puisque toutes les roues offrent une traction.

Dans le cas des utilitaires sport, les véhicules offrant un véritable rouage 4X4 sont de plus en plus rares. Dans le lot, il y a le Toyota 4Runner et la plupart des Jeeps. Évidemment, selon le modèle, il existe différents types de rouage avec plus ou moins de capacité. Par exemple, pour le Jeep Grand Cherokee, vous pouvez opter pour le rouage Quadra-Drive II qui offre la gamme basse et la gamme haute en plus du contrôle des différentiels pour que vous puissiez maximiser la transmission de la puissance au sol. Les versions moins équipées sont munies du système Quadra-Trac I qui ne comprend que la gamme haute. Ce dernier est donc moins performant en condition sévère de hors-route.

Pour les autres utilitaires ou multisegments, on parle de plus en plus de rouage intégral. Certains sont plus compétents, comme chez Subaru, étant donné que la prise est constante. En effet, les 4 roues sont toujours sollicitées et la puissance est transférée à la roue ou aux roues ayant le plus de traction.

Par contre, dans la majorité des cas, il s’agit de systèmes réactifs, ce qui se traduit par un rouage de type à traction généralement. En cas de perte d’adhérence, une partie de la puissance sera transférée aux roues arrière. On retrouve ces rouages d’entrainement dans des véhicules comme le Honda CR-V, le Mazda CX-5 et le Nissan Rogue. Ces systèmes sont un peu moins efficaces qu’une prise constante, notamment en raison du délai de réaction qui est plus ou moins long en fonction du modèle de véhicules. Certains véhicules, comme chez Hyundai et Kia, permettent de verrouiller la traction intégrale jusqu’à une certaine vitesse, permettant de vous tirer d’une situation fâcheuse. Il y a donc certains systèmes réactifs qui sont plus performants que d’autres.

Bien qu’il y ait des différences entre les systèmes AWD, la grande majorité des produits offrent des capacités décentes. Si vous roulez dans quelques centimètres de boues, tous seront capables d’y aller sans grand problème. Cependant, si ce sont des conditions sévères et/ou avec des pentes abruptes, ce qui risque d’être le cas dans les chemins forestiers, il est préférable d’opter pour un rouage permanent ou encore un véritable 4X4 avec gamme basse et offrant la possibilité de verrouiller les différentiels. De cette manière, vous éviterez bien des problèmes et, surtout, vous n’aurez pas à demander à un de vos collègues de venir vous déprendre!   

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer