Compacte puissante à transmission intégrale : Mazda3 Sport ou Subaru Crosstrek? - Chroniques

Question du jour

Compacte puissante à transmission intégrale : Mazda3 Sport ou Subaru Crosstrek?

Une lectrice désire une voiture compacte à hayon avec une certaine puissance et un rouage intégral. Elle se demande quel est le meilleur choix entre la Mazda3 Sport ou le Subaru Crosstrek.

16 décembre 2020

« J’aime une conduite basse en voiture, mais j’apprécie les qualités d’un VUS. Je regarde pour une voiture compacte à hayon pour l’espace, mais je veux aussi un peu de puissance et un bon rouage intégral. Les Mazda3 Sport GT et Subaru Crosstrek Limited m’intéressent ; quel serait le meilleur choix ? »

- Francine Potvin

Bonjour. De facto, sachez que ce sont deux produits que nous recommandons sans trop de réserve. Il importe toutefois de mettre en lumière leurs caractéristiques propres pour que vous puissiez trancher pour le véhicule le mieux adapté à vos besoins.

Débutons par la Mazda3 Sport. Considérant votre envie de puissance et d’un rouage intégral, un choix s’impose dans la gamme de la 3, la GT AWD avec le moteur à 4 cylindres turbocompressé de 2,5 litres. Comme on pourrait le dire, ici vous avez le forfait complet. Avec cette nouvelle génération de la 3, Mazda ne lésine sur aucun aspect. On obtient, depuis son lancement en 2019, la possibilité d’un rouage intégral réactif et, pour 2021, on arrive avec une cavalerie de 250 chevaux. Ce moteur nous vient directement des CX-9, 6 et CX-5. Sans être une MAZDASPEED, disons que la puissance ne fait pas défaut. Point très intéressant, sinon essentiel, sa fiabilité est largement démontrée depuis 2016 et les frais d’entretien, abordables. Le seul bémol technique : on compte toujours sur une boîte de vitesses automatique à 6 rapports.

 



Quand on se déplace dans l’habitacle, on découvre un environnement teinté de luxe avec une excellente finition et des matériaux de bonne qualité. Par contre, en raison de la configuration extérieure, il s’agit d’une voiture dans laquelle on peut se sentir claustrophobe. L’arche de toit est basse, le pare-brise, fortement incliné, et le pilier C, gigantesque. Par conséquent, la visibilité n’est pas particulièrement bonne. Le coffre en souffre un peu avec un volume de 569 litres de base et 1 336 litres une fois le dossier de la banquette arrière rabattu. À titre de comparaison avec le Crosstrek, on annonce 588 et 1 565 litres dans les mêmes conditions. La différence n’est pas énorme, mais l’espace de chargement s’exploite beaucoup plus facilement dans la Subaru que dans la Mazda.

Pour ce qui est du Crosstrek, il y a aussi du nouveau pour 2021. On règle une bonne partie de son comportement anémique en proposant une seconde motorisation. Dans les versions Outdoors et Limited, on découvre un 4-cylindres de 2,5 litres qu’on connaît déjà des Forester, Legacy et Outback. Ce n’est pas aussi dynamique et puissant que chez Mazda, mais les 182 chevaux apportent un zeste supplémentaire qui améliore grandement l’expérience de conduite. Cette mécanique est couplée à une boîte CVT particulièrement bien calibrée.

Le rouage se veut encore et toujours l’argument clef chez Subaru avec sa prise constante et son grand mordant. En fonction de l’endroit où vous vivez, vous apprécierez possiblement le fait que le Crosstrek a une garde au sol passablement plus haute que la Mazda3. Le 2,5-litres marque une importante progression pour le Crosstrek. Ce moteur est sur le marché depuis 2019. À ce jour, il offre une bonne fiabilité, malgré des problèmes en début de production qui ont rapidement été réglés. Il est toujours difficile pour le moment d’avoir un réel recul quant à sa durabilité. Point négatif, les frais d’entretien demeurent inexplicablement hauts chez Subaru. 

Dans l’habitacle, ce qui impressionne en premier c’est exactement le contraire de la 3, la visibilité. Chez Subaru, la fenestration généreuse en hauteur est une caractéristique importante. Cette hauteur de toit permet un accès à bord et l’exploitation de l’espace plus faciles en toutes circonstances. L’aménagement et l’ergonomie sont aussi passablement plus intéressants chez Subaru que chez Mazda.

En définitive, vous voyez que les deux modèles ont leurs avantages et leurs inconvénients. Dans le but de trouver un meilleur équilibre, nous vous suggérons la Mazda3. Elle propose un dynamisme supérieur, une fiabilité établie, une garantie mécanique de 5 ans/kilométrage illimité et des frais d’entretien passablement moins coûteux que chez Subaru.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Présentation du Subaru Crosstrek 2021

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer