Audi TT-RS ou Mercedes-Benz C63S Coupé? - Chroniques

Question du jour

Audi TT-RS ou Mercedes-Benz C63S Coupé?

Un lecteur voudrait savoir quel est le meilleur produit entre une Audi TT-RS et une Mercedes-Benz C63S Coupé.

18 juillet 2018

Audi / Mercedes-Benz

Entre une Audi TT-RS et une Mercedes-Benz C63S Coupé, quel est le meilleur produit?

- David

À LIRE AUSSI : Le moteur de l’Audi A5 2.0T 2013 est-il fiable?

Il y a des choix plus difficiles à faire que d’autres dans la vie et manifestement, dans votre cas, c’est la performance qui prévaut! D’entrée de jeu, il faut savoir que ce sont deux produits qui ont des personnalités et des approches très différentes. Dans le cas de la TT-RS, la voiture est plus compacte, plus agile et plus incisive que la Mercedes-Benz. Cette dernière, particulièrement brutale, a un comportement plus près du gros Muscle Car américain en étant une stricte propulsion. Par contre, dans son cas, la sonorité du V8 donne des frissons d’extase à chaque accélération.

Mais revenons à la TT-RS. Comme je le disais, elle est plus petite. On y gagne en agilité et en finesse sur la route. De plus, l’apport de son rouage intégral fait que la conduite devient carrément chirurgicale. On a l’impression de ne faire qu’un avec la voiture en raison de la configuration très « intime » de l’habitacle. Ce fait prend de l’ampleur à cause de l’étroitesse de la TT-RS. La finition se montre impeccable, tout comme la qualité des matériaux et de la fabrication. Avec un moteur de 400 chevaux, même si c’est très véloce, la consommation demeure assez raisonnable sans que des concessions soient faites en ce qui a trait au rendement du moteur. Notez que la voiture a une conception très légère ce qui contribue à l’expérience de conduite dans son ensemble.

Dans le cas de la C63S, on passe à l’étape suivante. C’est très différent comme véhicule. Contrairement à la TT, qui jouit d’un rouage intégral, la C63S n’est qu’une propulsion. Considérant la puissance, la conduite demande un peu plus de doigté, même si les aides et les assistances à la conduite sont un bon filet de sécurité. Avec plus de 500 chevaux, on est ailleurs en matière de rendement. Plus véloce et plus agressive, la C63S offre une expérience tout autre que chez l’Audi, qui est plus précise. On ne doit pas être un pilote de F1, mais c’est plus exigeant à conduire. Si l’Audi se débrouille bien en ville, la C63S demande plus d’attention, car c’est un produit qui n’offre que peu de compromis. Cependant, l’habitacle se montre plus convivial et plus pratique avec plus d’espace et de confort. Dans le cas de la Mercedes-Benz, soyez toutefois vigilant quant aux options : elles peuvent faire grimper la facture au-delà des 100 000 $ sans trop de difficulté.

En résumé, considérant que ce sont deux excellents produits, mais avec des caractères complètement différents, je vous suggère de faire l’essai des deux véhicules. De cette manière, vous allez découvrir la personnalité de chacun et verrez laquelle vous satisfait le mieux. Pour ce qui des de la fiabilité, la TT-RS part avec une longueur d’avance, mais ce n’est pas au beau fixe non plus. 

 

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer