Voici les meilleurs VUS intermédiaires 2020 à 5 places selon RPM - Chroniques

Meilleurs achats

Voici les meilleurs VUS intermédiaires 2020 à 5 places selon RPM

Le rendement général, la fiabilité, la valeur de revente et le rapport qualité/prix ont servi a identifier les meilleurs achats.

27 avril 2020

Jadis occupée par un grand nombre de véhicules, la catégorie des VUS intermédiaires à cinq places a été délaissée graduellement par les constructeurs automobiles. On s’est donc retrouvé, autour de 2007-2008, avec un nombre limité de modèles. Au fil du temps, les constructeurs ont recommencé à introduire des joueurs afin de combler le vide laissé entre les compacts et les intermédiaires à 7 places, deux catégories qui ont pris tout le plancher.

On se retrouve donc, pour 2020, avec plusieurs modèles intéressants dans cette catégorie. Voici la liste classée par ordre alphabétique :

 - Chevrolet Blazer  - Ford Edge
 - Honda Passport  - Jeep Grand Cherokee
 - Kia Sorento  - Nissan Murano
 - Subaru Outback*  - Toyota 4Runner
 - Volkswagen Atlas Cross Sport*


*Nouveau modèle pour 2020

Chose certaine, ces véhicules ne manquent pas de qualités. Mais lequel se tire le mieux d’affaire? En prenant en considération le rendement général, la fiabilité, la valeur de revente et le rapport qualité/prix, l’équipe de RPM a classé les cinq meilleurs VUS intermédiaires à 5 places.

  Prix
Capacité de remorquage
Espace cargo
Consommation combinée Puissance
Jeep Grand Cherokee 2020
46 745 à 114 345 $ 6 200 à 7 200 lb 1 027 à 1 934 litres 11,3 à 17,7 l/100 km 293 à 707 ch.
Hyundai Santa Fe 2020
31 259 à 47 159 $ 3 500 lb 1 016 à 2 019 litres 9,6 à 10,7 l/100 km 185 à 235 ch.
Kia Sorento 2020
32 790 à 48 140 $ 2 000 à 5 000 lb 320 à 2 066 litres 10,2 à 11,1 litres/100 km 185 à 290 ch.
Subaru Outback 2020
32 495 à 45 595 $ 2 700 à 3 500 lb 920 à 2 144 litres 8,2 à 9,1 l/100 km 182 à 260 ch.
Honda Passport 2020
44 305 à 51 305 $

5 000 lb 1 430 à 2 854 litres 11,3 l/100 km 280 ch.

 

Jeep Grand Cherokee 2020

5. Jeep Grand Cherokee

Vénérable véhicule s’il en est un, le Jeep Grand Cherokee a su gagner ses lettres de noblesses avec les années. Ce qui séduit de ce produit, c’est la variété de versions proposées. Qu’on ait en tête la version d’entrée de gamme avec le V6 Pentastar ou la version TrackHawk avec V8 de 707 chevaux, il y a un Grand Cherokee pour tous les goûts et, surtout, pour toutes les bourses.

La renommée du véhicule n’est plus à faire en matière de capacités hors route, pas plus qu’en matière de capacité de remorquage. Cette dernière peut justement atteindre 7200 lb dans le cas d’une version à moteur V8, ce qui le place en position favorable en comparaison avec ses concurrents. Le Grand Cherokee est également en mesure d’offrir un excellent confort sur la route comme en ville, ce qui est un atout. Son élégance est notable, même après 10 ans sur le marché sous la configuration actuelle.

Parmi les points défavorables, mentionnons la consommation de carburant plus élveée que la moyenne de même que la configuration de l’habitacle qui mériterait d’être optimisée en matière d’espace. Heureusement, la fiabilité s’est améliorée dans les dernières années, ce qui permet au Grand Cherokee de se hisser au cinquième rang. Notons que la nouvelle génération devrait arriver d’ici un an ou deux, corrigeant du même coup l’âge élevé du véhicule.

 

 Plus sur le sujet :

:: Tout notre contenu sur le Jeep Grand Cherokee

 

Hyundai Santa Fe 2020

4. Hyundai Santa Fe

Le Hyundai Santa Fe, le premier VUS de la marque coréenne, a évolué grandement depuis 20 ans et en est maintenant rendu à sa quatrième génération. Misant d’abord et avant tout sur le confort de roulement et l’aspect pratique, cette dernière génération impressionne par l’espace intérieur de même que par la qualité de sa finition. Le silence de roulement est également une des forces du véhicule.

Deux motorisations sont proposées. Les versions les moins chères sont mues par un 4 cylindres de 2,4 litres produisant 185 chevaux, alors que les versions plus chères peuvent être équipées d’un 4 cylindres 2,0 litres turbocompressé de 235 chevaux. Ces deux mécaniques ont recours à une boîte automatique à huit rapports qui charme davantage par sa douceur que par sa vivacité. La version à moteur 4 cylindres 2,0 litres turbo est celle qui propose la capacité de remorquage la plus élevée, qui plafonne à 3 500 lb.

Parmi les défauts se trouvent la tenue de route ennuyante et le rendement moteur assez aseptisé. La fiabilité mécanique peut être considérée comme moyenne à bonne, alors que les prix des versions de milieu de gamme est franchement bien étudié. Attention au prix des versions les plus équipées, de même qu’à la durabilité à long terme qui n’est pas encore au beau fixe, ce qui nous force à mettre le Santa Fe en quatrième position.

 

 Plus sur le sujet :

:: Tout notre contenu sur le Hyundai Santa Fe

 

Kia Sorento 2020

3. Kia Sorento

Comment se fait-il que le Kia Sorento ne soit pas jumelé avec le Hyundai Santa Fe dans ce palmarès? Bien que les deux véhicules soient similaires à plusieurs chapitres, l’offre mécanique diffère assez pour permettre au Sorento de devancer légèrement le Santa Fe. Le V6 3,3 litres de 290 chevaux, unique au Sorento, fait preuve d’une grande douceur de roulement et d’un rendement tout à fait adéquat, compte tenu du fait qu’il soit jumelé efficacement avec la boîte automatique à huit rapports. Le moteur d’entrée de gamme 4 cylindres 2,4 litres propose, quant à lui, 185 chevaux.

L’habitacle est également une des forces du Kia Sorento. La présentation est soignée et la finition est bien ficelée, procurant un sentiment de solidité très fort. Le confort procuré par l’insonorisation est les sièges bien conçus n’est pas à dédaigner non plus. Bien que le Sorento propose, dans les faits, 7 places assises (versions V6), nous considérons que celles-ci sont tellement exigües qu’elles ne servent qu’à dépanner, d’où son inclusion dans les 5 places!

Parmi les points à retravailler, notons la mollesse de la suspension et la durabilité au-delà de 5-6 ans qui demeure discutable. Quelques rides qui commencent également à paraître en matière de style extérieur. Bonne nouvelle cependant : une nouvelle génération devrait arriver dès l’an prochain.

 

 Plus sur le sujet :

:: Tout notre contenu sur le Kia Sorento

 

Subaru Outback 2020

2. Subaru Outback

Non, nous n’avons pas la berlue. La Subaru Outback, bien qu’elle dérive d’une berline intermédiaire, peut être considérée comme un VUS intermédiaires en raison de ses capacités hors-route, de sa capacité de remorquage et de son espace intérieur qui n’ont rien à envier à la plupart des concurrents. L’Outback est d’ailleurs bien équipée pour sortir des sentiers battus avec sa garde au sol impressionnante et son rouage intégral performant.

Pour 2020, l’Outback est entièrement revue. Nouveau châssis, nouvelles motorisations, nouvelle présentation : tout a été repensé. Et c’est pour le mieux, comme en témoignent l’excellent confort de l’habitacle, la finition intéressante et le raffinement global du véhicule. Le moteur 4 cylindres 2,5 litres de 182 chevaux d’entrée de gamme n’est pas des plus performants, mais il déplace la voiture avec aisance, alors que le 2,4 litres turbo ajoute de l’entrain à l’expérience. Tous deux sont jumelés à une boîte à variation continue, et le moteur turbo est à privilégier pour ceux qui veulent une capacité de remorquage maximale, qui atteint 3 500 lb.

Parmi les points négatifs, il y a la fiabilité aléatoire de l’électronique de même que la fiabilité des nouvelles mécaniques qui demeure à prouver. Autrement, il n’y a pas grand chose à reprocher à l’Outback, d’autant plus qu’elle est proposée à un prix fort bien étudié.

 

 Plus sur le sujet :

:: Tout notre contenu sur la Subaru Outback

 

Honda Passport 2020

1. Honda Passport

La tâche n’a pas été difficile pour Honda en 2019 d’arriver avec un VUS à cinq passagers : on a pris un Pilot et on l’a raccourci. Bien que ce stratagème ne transpire pas l’originalité, elle a au moins le mérite de tabler sur ce qui a fait le succès du Pilot.

Le Passport propose un espace de chargement gigantesque qui surpasse tous les véhicules dans la catégorie. Il est en plus muni d’une mécanique fort convaincante, composée d’un V6 3,5 litres, d’une boîte automatique à neuf rapports et d’un rouage intégral i-VTM4, pour lesquels nous n’avons que d’éloges en raison de la performance, de l’économie de carburant et du silence de roulement qu’ils livrent. De plus, la motorisation permet au Passport d’offrir une capacité de remorquage de 5 000 lb, une fois équipé convenablement. Que dire également du confort de l’habitacle, qui n’a d’égal que les capacités de franchissement hors-route.

Parmi les choses déplaisantes, notons la relative fermeté de la suspension de même que le prix élevé du véhicule, renforçant l’adage qui dit que « la qualité, ça se paie ». Portez une néanmoins une attention particulière à la fiabilité électronique qui a suscité des plaintes à bord de d’autres produits Honda. Toutefois, le bilan global du Passport le place incontestablement en première position.

 

 Plus sur le sujet :

:: Tout notre contenu sur le Honda Passport

 

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer