Voici les meilleurs achats dans la catégorie des VUS intermédiaires à 3 rangées 2020 selon RPM - Chroniques

Meilleurs achats

Voici les meilleurs achats dans la catégorie des VUS intermédiaires à 3 rangées 2020 selon RPM

La compétence globale, l’économie de carburant, la valeur de revente et la fiabilité sont les critères utilisés.

1 mai 2020

La catégorie des VUS à trois rangées de sièges est une de celles qui a le plus grandi au cours des 20 dernières années. Elle a tranquillement remplacé, pour bon nombre de familles, la traditionnelle fourgonnette en mettant à l’avant plan les capacités familiales, le rouage intégral et le côté pratique. D’ailleurs, certains constructeurs ont même abandonné la fourgonnette, laissant tout le plancher aux VUS à trois rangées de sièges.

Voici les prétendants par ordre alphabétique :

 - Buick Enclave  - Chevrolet Traverse
 - Ford Explorer*  - GMC Acadia
 - Honda Pilot  - Hyundai Palisade*
 - Kia Telluride*  - Mazda CX-9
 - Nissan Pathfinder  - Subaru Ascent
 - Toyota Highlander*  - Volkswagen Atlas

*Nouveautés pour 2020

Afin de déterminer lequel des VUS ci-haut mentionnés remporte les honneurs, RPM s’est basée sur la compétence globale, l’économie de carburant, la valeur de revente et la fiabilité. Voici donc les meilleurs choix dans la catégorie des VUS à trois rangées de sièges selon RPM.

  Prix
Capacité de remorquage
Capacité du coffre
Consommation combinée Puissance
Mazda CX-9 2020
39 900 à 51 500 $ 3 500 lb 407/1 082/2 017 litre 10,5 l/100 km 250 ch.
Subaru Ascent 2020
36 695 à 50 995 5 000 lb 498/1 331/2 435 litre 10,4 l/100 km 260 ch.
Hyundai Palisade 2020
38 699 à 54 199 $ 5 000 lb 509/1 297/2 447 litre 11,1 l/100 km 291 ch.
Kia Telluride 2020
44 995 à 53 995 $ 5 000 lb 601/1 304/2 455 litres 11,2 l/100 km 291 ch.
Toyota Highlander 2020
39 990 à 55 990 $ 3 500 à 5 000 lb 453/1 371/2 387 litres 6,7 à 10,3 l/100 km 263 à 295 ch.
Honda Pilot 2020
41 290 à 55 190 $ 5 000 lb 510/1 583/3 072 litres 11,0 à 11,3 l/100 km 280 ch.

 

Mazda CX-9 2020

5. Mazda CX-9

Le Mazda CX-9 de génération actuelle est arrivé en 2016 en faisant les choses pas comme les autres. Il utilisait un moteur 4 cylindres 2,5 litres turbocompressé alors que tous les autres concurrents avaient un V6 et mettait davantage l’accent sur le luxe que sur le côté pratique. Même si, de prime abord, cette stratégie semblait contre-productive dans cette catégorie, on a pu découvrir un véhicule à la finition irréprochable, à l’équipement généreux, au confort appréciable et au style différent.

Parmi les autres avantages, mentionnons aussi le comportement routier affuté, qui transmet un agrément de conduite significatif au conducteur. Même si le 4 cylindres turbo ne manque pas de punch, en raison de ses 320 lb-pi de couple, la vieillissante transmission à six rapports ne lui permet malheureusement pas de livrer son plein potentiel.

Parmi les autres défauts, il y a l’espace restreint à la troisième rangée et de l’accès compliqué à celle-ci. Aussi, il n’est pas le mieux adapté au remorquage avec sa capacité d’uniquement 3 500 lb, qui contraste drastiquement avec celle de 5 000 lb de la plupart des autres concurrents. Heureusement, les multiples versions au prix bien étudié et la fiabilité générale en font un véhicule tout à fait recommandable pour les personnes qui n’ont pas besoin de la troisième rangée de manière quotidienne, mais seulement pour dépanner.

 Plus sur le sujet :

:: Tout notre contenu sur le Mazda CX-9

 

Subaru Ascent 2020

4. Subaru Ascent

Subaru en a surpris plus d’un avec l’Ascent, son plus gros véhicule jamais produit. Arrivé pour 2019, il a séduit avec son équipement généreux même pour les versions de base, son rouage intégral efficace, son économie d’essence et son style général. L’aspect familial est également une des forces de l’Ascent, en raison des portières arrière qui ouvrent grand, de l’espace aux trois rangées et des sièges de deuxième rangée à dégagement rapide.

Mécaniquement, l’approche de réduction de cylindrée a été adoptée par Subaru qui a profité du lancement de son VUS intermédiaire pour amener un nouveau 4 cylindres 2,4 litres turbocompressé. Fort de ses 260 chevaux et de ses 277 lb-pi de couple, il est accouplé à une boîte à variation continue, ce qui lui permet d’offrir une puissance et, surtout, un couple bien adapté à un véhicule familial. Mis à part la réactivité excessive de l’accélérateur, il y a bien peu à redire contre cette mécanique.

Ceux qui apprécient un comportement routier fin seront déçus par la mollesse de la suspension de l’Ascent ainsi que de sa direction trop rapide et légère. Prenez garde à la fiabilité électronique puisque plusieurs petits problèmes ont été rapportés avec le système d’infodivertissement. Autrement, la bonne fiabilité mécanique et le prix bien honnête en font un véhicule à considérer.

 

 Plus sur le sujet :

:: Tout notre contenu sur le Subaru Ascent

 

Hyundai Palisade 2020

3. Hyundai Palisade/Kia Telluride

Les deux marques coréennes ont pris tout le monde de court en 2020 avec l’arrivée de deux nouveaux produits formant un duo : Hyundai Palisade et Kia Telluride. Ces deux géants qui partagent les mêmes composantes mécaniques et la même architecture se sont rapidement imposés en raison du sérieux de leur fabrication. Nous avons été impressionnés par la qualité de finition intérieure, l’efficacité de l’insonorisation et la rigueur du comportement routier.

Sous le capot se trouve une version retravaillée du moteur V6 3,8 litres Lambda jadis utilisé chez Genesis. Avec ses 291 chevaux et 262 lb-pi de couple, il déplace le VUS avec une bonne aisance conférée par la boîte automatique à huit rapports douce et fluide, quoiqu’un peu lente à rétrograder. Que de bons mots également pour l’espace aux places arrière et le confort ce celles-ci, qui assurent à vos passagers un voyage en toute quiétude.

 

 Plus sur le sujet :

:: Tout notre contenu sur le Hyundai Palisade

 

Kia Telluride 2020

Sachez cependant que ces qualités d’ensemble ont un prix, qui montre maintenant que Hyundai et Kia jouent dans la cour des grands. Il n’est toutefois pas nécessaire de choisir les versions les plus équipées; les versions de milieu de gamme offrent un bon équilibre entre l’équipement et le prix. Ce qui empêche le duo de prendre une meilleure position dans le palmarès est la fiabilité – quoique bonne pour le moment – qui n’est pas démontrée à long terme et la valeur de revente qui demeure inconnue.

 

 Plus sur le sujet :

:: Tout notre contenu sur le Kia Telluride

 

Toyota Highlander 2020

2. Toyota Highlander

Nouvelle pour 2020, la quatrième génération du Toyota Highlander continue de tabler sur ce qui a fait le succès du modèle au fil du temps : bon confort, espace adéquat aux deux premières rangées, bon rapport qualité/prix, excellente ergonomie et fiabilité assurée. Les acheteurs seront aussi étonnés par le bon silence de roulement et l’équipement assez généreux pour les versions d’entrée de gamme.

Mécaniquement, deux choix sont proposés : une version à moteur V6 de 3,5 litres et boîte automatique à huit rapports et une version hybride qui a recours maintenant à un moteur 4 cylindres 2,5 litres et deux moteurs électriques. Entre les deux, la version hybride est – sans contredit – celle qui donne la meilleure économie de carburant mais elle est offerte à un prix plus élevé. Notez que seule la version à moteur V6 permet de remorquer la charge maximale de 5 000 lb; l’hybride se contente de remorquer 3 500 lb.

Ceux qui ont besoin d’utiliser la banquette de troisième rangée régulièrement trouveront sans doute que celle du Highlander n’est pas la plus accueillante. Aussi, même si elle donne un bon confort général, la suspension a tendance à s’affaisser lorsque le véhicule est chargé, ce qui peut avoir un impact négatif sur le comportement routier. Finalement, le prix d’achat est assez élevé, ce qui fait qu’il n’est pas à la portée de toutes les bourses. Malgré ces défauts, la fiabilité irréprochable, la valeur de revente élevée et le rendement global font grimper le Highlander à la seconde place.

 

 Plus sur le sujet :

:: Tout notre contenu sur le Toyota Highlander

 

Honda Pilot 2020

1. Honda Pilot

Plusieurs critiquent le style du Honda Pilot, notamment en raison de son affiliation claire avec les fourgonnettes. Cependant, quand on passe par-dessus cet aspect, on retrouve un véhicule rempli de qualités. L’espace est foisonnant à toutes les places de même que dans le coffre. C’est la même chose pour l’accès à bord, qui est facilité par les portières qui ouvrent grand et par les sièges à rabattement facile.

Que dire également de la mécanique sous le capot. Le V6 3,5 litres de 280 chevaux est d’une grande douceur et d’une fiabilité irréprochable, en plus de livrer des performances qui placent le Pilot en haut de la catégorie. L’efficace transmission automatique à neuf rapports fait bien le travail et il est dommage que les acheteurs de versions d’entrée de gamme doivent se contenter d’une boîte à six rapports, qui est dépassée. Heureusement, le rouage intégral i-VTM4 est très efficace et contribue à améliorer le comportement routier. De plus, l’économie de carburant est bonne et le véhicule peut remorquer 5 000 lb.

Parmi les quelques défauts, notons la fiabilité des composantes électroniques à bord qui, bien qu’améliorée, demeure aléatoire. Aussi, le prix du véhicule n’est pas particulièrement abordable, même quand on se concentre sur les versions les moins équipées. Au moins, la valeur de revente demeure bonne avec les années. Finalement, sachez que la capacité de remorquage du Pilot est affectée drastiquement quand on charge le véhicule, ce qui n’est pas le cas de ses principaux concurrents. Pour le reste, les qualités d’ensemble font du Honda Pilot le meilleur achat de la catégorie.

 

 Plus sur le sujet :

:: Tout notre contenu sur le Honda Pilot

 

Tags associés: Véhicules électriques, Véhicules hybrides
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer