Quels sont les meilleurs  VUS pleine grandeur 2020 selon RPM? - Chroniques

Meilleurs achats

Quels sont les meilleurs VUS pleine grandeur 2020 selon RPM?

La valeur, la fiabilité et le rendement global sont les critères utilisés.

Dans cette catégorie, où l’on ne compte que 1 885 ventes en 2019, on peut affirmer que les produits GM ont la mainmise sur le segment avec 76 % des véhicules écoulés. Les 24 % restants sont répartis entre Ford, Toyota et Nissan. Il est très rare qu’on achète ces VUS dérivés de camionnettes pleine grandeur uniquement pour le plaisir. Dans la plupart des cas, ils sont habituellement peints en noir et se retrouvent dans des parcs de limousines pour le transport de passagers. Pour ce qui est des autres, les acheteurs ont des besoins spécifiques en matière d’espace et de remorquage.

 

Devant l’hégémonie de GM, peu de constructeurs se lancent dans ce segment. Malgré tout, on compte sur la présence de quatre joueurs, les voici en ordre alphabétique :

 

- Chevrolet Tahoe/Suburban, GMC Yukon/Yukon XL 2020

- Ford Expedition/Expedition MAX 2020

- Nissan Armada 2020

- Toyota Sequoia 2020

 

  Échelle de prix
Volume de coffre
Capacité de remorquage
Nombre de places Puissance
Ford Expedition 2020
64 450 $ à 87 350 $ 593 à 3 439 litres 9 000 lb à 9 200 lb 7 et 8 375 ch./470 lb-pi à 400 ch./480 lb-pi
Chevrolet Tahoe/Suburban, GMC Yukon/Yukon XL 2020
61 948 $ à 86 348 $ 433 à 3 446 litres 8 300 lb à 8 600 lb 7 et 8 355 ch./383 lb-pi à 420 ch./460 lb-pi
Toyota Sequoia 2020
65 629 $ à 81 129 $ 435 à 3 400 litres 7 000 lb à 7 099 lb 7 et 8 381 ch./401 lb-pi
Nissan Armada 2020
67 963 $ à 77 965 $ 467 à 2 701 litres 8 500 lb 7 et 8 390 ch./394 lb-pi

4. Nissan Armada 2020

Nissan essaie de jouer dans la cour des VUS pleine grandeur depuis l’introduction, en 2004, de la première génération de l’Armada. Malheureusement, Nissan à la fâcheuse tendance à étirer beaucoup trop longtemps la vie active d’une génération. Il faudra d’ailleurs attendre en 2017 pour que la version actuelle se pointe sur le marché nord-américain. Notez qu’un Armada légèrement rafraîchi esthétiquement et techniquement se pointera en 2021.

On pourrait affirmer qu’il s’agissait d’un nouveau produit, mais ce n’était vraiment pas le cas. Dans les faits, notre Armada 2017 est aussi connu ailleurs dans le monde sous l’appellation Nissan Patrol et date de 2011. On peut sans gêne affirmer que notre Armada était déjà vieux quand il est arrivé chez nous. À cela, on doit ajouter qu’il n’offre essentiellement qu’une carrosserie redessinée. Ses composants techniques, pour la plupart, sont reconduits et proviennent du modèle de la génération précédente. Pour ce qui est de la mécanique, on compte sur l’éternel et assoiffé V8 Endurance de 5,6 litres. Il faut bien l’avouer, la puissance est au rendez-vous avec 390 chevaux et un couple de 394 livres-pieds. Nissan a jumelé ce V8 à une boîte de vitesses automatique à 7 rapports qui travaille très bien.

Autre point d’importance pour certains acheteurs, il est celui qui propose l’une des meilleures capacités hors route du segment. Pour ce qui touche le remorquage, il se trouve en milieu de peloton à 8 500 livres. Bien que sa mécanique date d’une autre époque, sa fiabilité est toujours déficiente. On compte de nombreux cas où le bloc-moteur s’est fissuré.

Pour l’ensemble de ces raisons, sa cabine beaucoup plus étriquée que ce que propose la concurrence et un empattement unique, nous avons placé le Nissan Armada à la dernière position. Ajoutez à cela le fait qu’il ne s’est vendu que 54 Armada en 2019.  

 

 Plus sur le sujet :

:: Tout notre contenu sur le Nissan Armada

 



3. Toyota Sequoia 2020

Si l’on s’autorise à mentionner l’âge vénérable du Nissan Armada, on peut certainement se permettre de faire de même avec le Toyota Sequoia. À l’exception de quelques retouches esthétiques, il est quasi identique au modèle lancé en 2008. Te termes de technique, il est donc encore plus vieux que le Nissan Armada.

Comme l’Armada, le Sequoia n’est livrable qu’en une seule version, pas de version allongée donc. Même s’il est plus petit, il offre une cabine étonnamment vaste, plus particulièrement pour l’espace de chargement qui peut atteindre 3 400 litres, 46 de moins que ce que nous propose le Chevrolet Suburban, le plus volumineux du segment. Si Toyota a graduellement amélioré l’extérieur, on ne peut pas en dire autant de la présentation intérieure. Face à la concurrence, notamment l’Expedition, on recule dans le temps.

En termes de mécanique, on fait toujours appel au même V8 i-Force de 5,7 litres qu’on retrouvait au lancement du modèle. Difficile de parler de modernité ici. Fort heureusement, comme pour tous les produits Toyota, la question de la fiabilité ne se pose pas. En réalité, si la fiabilité est votre seule préoccupation, c’est lui le champion !

À 381 chevaux, la puissance est correcte, tout comme le couple, à 401 livres-pieds ; toutefois, le Sequoia n’est pas particulièrement à son aise quand vient le temps de remorquer. En effet, il offre la plus faible capacité de remorquage, soit entre 7 000 et 7 099 livres ; il peine donc à tracter décemment. De plus, sa suspension n’est tout simplement pas en mesure de bien supporter le poids de la charge qu’il doit tirer. Cela cause un affaissement du train arrière et une réduction de l’adhérence à l’avant qui allège la direction.

Malgré ses nombreux défauts, le Sequoia conserve une incroyable valeur de revente. Bien qu’il soit fiable, son manque de modernisme et ses capacités limitées le placent en troisième position. Place qu’il occupe, d’ailleurs, au chapitre des ventes par constructeur avec 90 exemplaires seulement écoulés en 2019. 

 

 Plus sur le sujet :

:: Tout notre contenu sur le Toyota Sequoia

 



2. Chevrolet Tahoe/Suburban, GMC Yukon/Yukon XL 2020

Il ne fait aucun doute que ce quatuor de produits GM a la mainmise sur le segment. Des 1 885 VUS pleine grandeur vendus au Québec en 2019, ces produits GM comptaient pour 1 440 ventes. Cela représente 76 % des parts de marché. Le plus favorisé de la famille est le Chevrolet Tahoe avec 457 exemplaires, suivi du Yukon à 360. Les versions allongées font aussi assez bien avec 322 ventes pour le Suburban et 301 pour le Yukon XL. Dans leur forme actuelle depuis 2015, ces véhicules ont pourtant peu évolué durant leur carrière. On propose certaines nouveautés comme la version RST, mais rien de significatif.

Malgré leur popularité, nous les avons mis en deuxième position parce qu’ils sont moins modernes que le Ford Expedition. On trouve toujours un pont rigide à l’arrière. Cette vieille approche entraîne des conséquences : le véhicule tend à sautiller, le seuil du coffre est très élevé, et le dégagement pour les occupants de la dernière rangée s’en trouve amputé de plusieurs centimètres. Pour ce qui est de la cabine, c’est moins bien peaufiné que du côté de la concurrence. Résultat, on obtient moins d’espace pour les jambes, peu de réglages possibles, aucun porte-gobelet fonctionnel et des assises nettement moins confortables. GM doit revoir complètement l’aménagement des places arrière de ces véhicules, surtout si l’on considère leur vocation familiale et de transport de passagers. Ce sont toutefois le Suburban et le Yukon XL qui ont la meilleure note en matière de volume intérieur qui peut atteindre les 3 446 litres.

 

 Plus sur le sujet :

:: Tout notre contenu sur le Chevrolet Tahoe

 



Pour ce qui est de la mécanique, ils sont les seuls à offrir deux vrais choix de motorisations que nous connaissons très bien : le V8 de 5,3 litres de 355 chevaux et le puissant V8 de 6,2 litres de 420 chevaux. Dans le cas du premier, on retient toujours les services d’une boîte de vitesses automatique à 6 rapports ; pour ce qui est du second, le V8 de 6,2 litres, il a droit à la fine pointe de la modernité avec 10 rapports. Aujourd’hui, ces motorisations jouissent d’une bonne réputation de durabilité. Par contre, les débuts ont été difficiles. Les premières années de production nous ont valu des milliers de bulletins techniques pour régler tous les problèmes.

On parle, bien sûr, de l’année modèle 2020. GM a déjà dévoilé les toutes nouvelles versions qui se pointeront en 2021. La haute technologie et une reconfiguration du train arrière s’inviteront dans ces gros VUS, reste à voir si la fiabilité sera aussi au rendez-vous. Advenant le cas, il y a de bonnes chances que l’ordre actuel de ce palmarès soit modifié l’an prochain. 

 

 Plus sur le sujet :

:: Tout notre contenu sur le GMC Yukon

 

1. Ford Expedition/Expedition MAX 2020

Cette première position des Ford Expedition ne se justifie que par le fait qu’il soit le seul du lot à réellement montrer une approche moderne. Alors que tous les autres offrent des moteurs V8, Ford a choisi un V6 EcoBoost turbocompressé, une suspension à roues indépendantes et une variété d’éléments qui le font entrer dans une nouvelle ère pour les VUS pleine grandeur.

Tout comme les produits GM, il propose deux empattements de longueurs différentes, de là Expedition et Expedition MAX. Par conséquent, il se montre l’un des plus spacieux du segment. La présentation et l’aménagement intérieur lui permettent de se démarquer. Sans l’ombre d’un doute, c’est le plus confortable et celui qui propose le plus d’accessoires pour les occupants, surtout ceux qui sont assis à l’arrière. Si l’on opte pour les versions les plus cossues, King Ranch et Platinum, ce VUS se transforme en véritable limousine.

Du côté technique, l’approche diffère tout autant. Pas de V8. Comme nous l’avons déjà dit, on retrouve le V6 EcoBoost de 3,5 litres dont la puissance varie de 375 à 400 chevaux, selon le modèle choisi. Étrangement, ce V6 ne s’en laisse pas imposer en termes de remorquage, bien au contraire. Dans les faits, c’est le Ford qui peut tracter la charge la plus lourde avec un maximum de 9 200 livres, soit 600 livres de plus que les produits GM. Un autre aspect technique qui change le comportement du véhicule du tout au tout, sa suspension à roues indépendantes à l’arrière. Non seulement cette technologie libère-t-elle beaucoup d’espace et facilite-t-elle l’accès au coffre, mais le confort de roulement s’en trouve drôlement amélioré.

La question de la fiabilité n’a pas toujours été l’apanage de l’Expedition. Cependant, depuis quelques années, tout comme la camionnette F-150 dont il est dérivé, il s’est beaucoup amélioré. Pour l’ensemble de ces raisons, le Ford Expedition surpasse la concurrence. Reste à voir comment il se défendra devant la nouvelle génération des produits GM qui arrivera en 2021.

 

 Plus sur le sujet :

:: Tout notre contenu sur le Ford Expedition

 

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer