Un essai tout à fait hivernal du Michelin X-ICE SNOW - Chroniques

Événements

Un essai tout à fait hivernal du Michelin X-ICE SNOW

Un nouveau pneu d‘hiver grand public a été créé pour une performance optimale dans les conditions routières canadiennes.

4 mars 2020

Michelin

Notre-Dame-de-la-Merci, QC – Il est plutôt ironique de devoir retarder le lancement d’un pneu d’hiver à cause d’une tempête de neige, n’est-ce pas? C’est pourtant ce qui est arrivé le 27 février dernier.

Le fabricant et géant de la pneumatique Michelin avait réuni plusieurs membres de la presse automobile dans un hôtel de Saint-Sauveur pour ensuite les conduire par autobus au Circuit Mécaglisse situé à une heure de route de l’endroit. Le but de l’opération était de présenter le nouveau pneu d’hiver X-ICE SNOW, un pneu qui sera appelé à remplacer la gamme X-ICE Latitute Xi2 et X-ICE Xi3. Malheureusement, Dame nature a décidé de mettre quelques bâtons – et beaucoup de neige devrais-je dire – dans les roues des organisateurs.

En effet, très tôt en ce jeudi de la fin du mois de février, il suffisait d’un simple coup d’œil dehors pour comprendre que les conditions routières allaient être difficiles. La route menant à la municipalité de la belle région de Lanaudière peut être sinueuse et avec cette neige, on n’avait pas exactement le scénario idéal pour le poids lourd désigné, si bien que le chauffeur d’autobus a refusé de tenter le coup.

 


La décision a donc été prise de retarder de quelques heures le départ en direction du complexe réputé pour ses nombreuses configurations de pistes. Quelques minifourgonnettes ont été rapatriées directement du circuit pour transporter les journalistes et le personnel de Michelin au complexe pour la tenue des essais routiers.

Le Michelin X-ICE SNOW pensé par et pour les Canadiens

Les gens du fabricant français de pneus ne s’en cachent pas et sont même fiers de dire que le remplaçant des modèles Xi2 et Xi3 a été demandé et redemandé par les distributeurs et les consommateurs canadiens. D’ailleurs, la grande majorité de la production du X-ICE SNOW sera assurée par l’usine canadienne de Granton en Nouvelle-Écosse.


Même s’il est mis en vente sur le marché mondial, le nouveau pneu d‘hiver grand public a été créé pour une performance optimale dans les conditions routières canadiennes. Si les pneus des gammes Xi2 et Xi3 performaient plutôt bien sur une surface glacée, leur capacité d’adhérence sur une surface enneigée n’était pas aussi convaincante. C’est surtout sur ce point que les ingénieurs ont travaillé : améliorer la tenue de route lorsqu’il y a beaucoup de neige sur la chaussée.


Sans surprise, Michelin a aussi profité de notre large territoire pour tester son plus récent pneu d’hiver, dont la mise au point a nécessité plus de trois ans.

Qu’est-ce qui a été fait?

Nous avons posé la question aux ingénieurs présents, et même s’il ne plane aucun doute sur le fait que les données recueillies sur la gamme de pneus d’hiver précédente ont servi à la conception du produit attendu à l’automne, le Michelin X-ICE SNOW est un nouveau pneu à part entière et n’a donc rien en commun avec son prédécesseur.


Le nouveau produit arbore une nouvelle signature visuelle en « V » permettant d’évacuer la neige de manière plus efficace. Mentionnons également que les groupes de discussion canadiens ont fait part de leurs opinions sur l’apparence de la semelle du pneu, précisant du coup que celle des gammes antérieures n’était pas assez agressive aux yeux des gens questionnés. C’est pourquoi la signature du nouveau pneu s’apparente davantage à celle d’un pneu hors route avec ses gros blocs.


Le Michelin X-ICE SNOW est aussi doté de deux types de lamelles pleine grandeur, ce qui veut dire que le pneu usé aura la même empreinte que le pneu neuf à sa sortie de l’usine. L’intégration de ces deux types de lamelles serait également avantageuse lors de manœuvres de freinage et améliorerait l’adhérence par temps froid. Sur ce plan, la technologie Evergrip, qui est essentiellement un nouveau composé de gomme à base de polymère rigide, agit comme une éponge sur la glace et la neige afin d’assurer que le pneu conserve la même adhérence pour toute la durée de sa vie utile du pneu. À ce sujet, Michelin va aussi offrir une garantie de 60 000 km pour un ensemble de pneus X-ICE SNOW selon les normes d’utilisation normales.


Une demi-journée de tests sur neige

Une fois sur place au Circuit Mécaglisse, les organisateurs ont dû improviser pour que nous puissions découvrir les particularités du nouveau pneu Michelin. Comme c’est la norme lors de ces journées d’essais, il était possible d’essayer les pneus d’autres concurrents aux fins de comparaison. Bien entendu, malgré l’environnement contrôlé et les conditions très semblables, il ne faut jamais oublier que même sur un circuit préparé, les conditions changent à mesure que les véhicules roulent sur la surface enneigée. Pour l’occasion, Michelin avait réservé des berlines Hyundai Elantra ainsi que des Ford Escape de génération précédente, le VUS venant à peine de changer pour le millésime 2020.

Des pneus usés à 4/32

Pour démontrer l’efficacité du nouveau pneu lorsqu’il est usé à point, les berlines Elantra étaient toutes équipées de pneus usés à 4/32, un degré d’usure qui oblige – en théorie du moins – le propriétaire d’une voiture à changer son train de pneus. L’autre pneu usé appelé à se mesurer au X-ICE SNOW était le Bridgestone Blizzak WS90, un pneu d‘hiver qui jouit déjà d’une très bonne réputation sur le marché.


Que ce soit sur le circuit de slalom ou sur le tracé de neige profonde, j’ai pu remarquer que le Michelin répondait mieux que son rival à l’accélération, au freinage et même en dérapage, en plus de démontrer beaucoup plus de mordant que l’ancienne gamme X-ICE Xi3. De plus, j’avais moins besoin d’utiliser le volant pour corriger la trajectoire du véhicule avec le Michelin. Remarquez, le Blizzak WS90 usé a tout de même fait bonne figure dans ces conditions extrêmes. Autre point peu surprenant : le Michelin X-ICE SNOW s’est montré plus silencieux que celui de Bridgestone, ce fabricant français réputé pour le silence de roulement de ses pneumatiques.

Quant aux pneus neufs, comment se sont-ils comportés?

Nous avons répété le même genre d’exercice avec les Ford Escape qui étaient munis de pneus neufs, donc avec plus de bande de roulement (10/32 dans ce cas-ci) que ceux montés sur les berlines Elantra. Toutefois, dans ce cas-ci, le Michelin X-ICE SNOW se mesurait au Nokian Hakkapeliita R3 SUV, un autre très bon choix pour affronter notre climat hivernal.


S’il a été difficile de déceler une différence dans le silence de roulement– en toute franchise, les deux pneus se sont avérés presque aussi silencieux avec un maigre avantage pour le Michelin –, il nous a été plus facile de déterminer les particularités de chaque pneu sur le slalom qui devenait de plus en plus lisse à mesure que nous roulions dessus, ou même en neige profonde.

Une fois de plus, le Michelin X-ICE SNOW a démontré sa facilité à maintenir sa trajectoire sur glace ou dans la neige en plus d’être plus mordant au freinage. J’ai aussi remarqué que le système antipatinage semblait travailler moins fort avec le pneu français, un signe assez révélateur de son efficacité dans la neige.


Le mot de la fin

Soyons francs, quelques heures passées à conduire deux véhicules populaires dans des conditions assez difficiles ne suffisent pas à donner l’heure juste sur un nouveau pneu. Le vrai test devrait être effectué en tenant compte d’une multitude de conditions hivernales différentes. Néanmoins, à la lumière des performances enregistrées en cette journée riche en neige et en glace, l’arrivée du nouveau Michelin X-ICE SNOW à l’automne 2020 m’apparaît comme une bonne nouvelle – et une bonne option – pour les automobilistes qui devront changer leurs pneus d’hiver en prévision de la saison 2020-21. Sachez toutefois que la commercialisation du Michelin X-ICE SNOW se fera en deux phases, puisque le fabricant planifie offrir 42 tailles dès l’automne prochain, sur les 123 dimensions prévues. Dès l’automne 2021, toutes les tailles seront rendues disponibles sur le marché.

Dernière heure : le Michelin X-ICE NORTH4

Nous avons également pu faire connaissance avec le Michelin X-ICE NORTH4 lors de ce lancement, sans pouvoir l’essayer toutefois. Il s’agit d’un pneu clouté à l’usine, une formule mise au point par le fabricant qui a puisé dans sa banque de données accumulées dans le cadre du championnat WRC (World Rally Championship) pour créer cet autre produit qui donne assurément plus de mordant sur une surface glacée. Ce nouveau pneu sera également disponible à compter de l’automne 2020, dans une trentaine de dimensions. Bien que très peu d’informations nous aient été fournies au sujet de cet ajout de dernière minute, on comprend au moins que l’emplacement irrégulier des clous sur la semelle a été pensé pour réduire la sonorité des pneus sur la chaussée sans sacrifier la tenue de route.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Top 3 des meilleurs pneus d'hiver

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer