Mercedes-Benz sur glace : une célébration du rouage intégral 4MATIC - Chroniques

Événements

Mercedes-Benz sur glace : une célébration du rouage intégral 4MATIC

Un événement réservé aux propriétaires et employés Mercedes-Benz.

28 janvier 2020

William Clavey

Gimli (MANITOBA) – Le lac Winnipeg est le 11e plus gros lac d’eau douce au monde. C’est aux rives de ce même lac qu’un avion passager s’est posé d’urgence en 1983 en raison d’un manque d’essence. Ainsi, on surnomma l’appareil le Gimli Glider, en référence au village touristique de la région, plus peuplé en été qu’en hiver.

 

C’est aussi à Gimli que l’on distille le whiskey Crown Royal et que Mercedes-Benz fait rouler ses bagnoles les plus puissantes sur le lac gelé, dans le cadre de son Académie de conduite hivernale AMG, conçue pour des consommateurs bien nantis. 

 

L’équipe de RPM a été invitée à participer à l’activité.

Mais pourquoi Gimli? Parce que les conditions y sont idéales, la glace est épaisse et les gens du coin accueillent l’événement les bras grands ouverts. D’ailleurs, Mercedes-Benz n’organise ce programme qu’à deux endroits au monde : au Manitoba et en Suède. Exclusif.

Le cours est surtout conçu pour les clients de Mercedes, qui viennent de partout dans le monde pour s’amuser en hiver. On paie une somme variant entre 5 000 $ et 8 000 $ (selon le programme choisi) et le constructeur vous héberge dans un hôtel situé en bordure du lac pendant trois jours. Vous devez toutefois vous y rendre à vos frais.

 

 

Au programme : des techniques de conduite avancées sur surfaces enneigées, incluant les bagnoles les plus performantes du constructeur – AMG C63 S, AMG E63 S berline et AMG E63 S familiale – tout y est pour satisfaire n’importe quel amateur de performance.

Le lac Winnipeg est immense . Il couvre une superficie de 24 514 km2, mais il est seulement d’une profondeur de 36 mètres. De telles caractéristiques topographiques font de lui un lac sécuritaire lors de la période hivernale. Gimli étant un endroit très froid, avec des températures moyennes de -30 degrés Celsius en hiver, l’eau se solidifie rapidement dès que le l’hiver se pointe le bout du nez, faisant de lui une destination de choix pour les pêcheurs sur glace et les motoneigistes.

 

D’ailleurs, lors de notre visite, l’épaisseur de la glace mesurait 108 cm. C’est assez solide pour supporter le poids d’un avion commercial rempli de passagers et de bagages. Donc pas de panique.

 

Les familiales

Suite à une brève séance en « hors route » en bordure du lac au volant des VUS du constructeur – GLC, GLE et GLS -, l’événement nous rapporte au centre de ses activités : sur la surface glacée afin de mettre à l’essai la familiale AMG E63 S 4MATIC +. Une bombe, rien de moins.

 

Avec plus de 600 chevaux sous le capot grâce à un V8 biturbo de 4,0 litres, et capable de transporter quatre passagers et leurs affaires en un confort absolu, la Mercedes-AMG E63 S est une bête unique. Équipée de la transmission intégrale 4MATIC, ce « wagon » est le véhicule idéal pour attaquer des surfaces aussi glissantes.

 

Nos véhicules d’essai étaient légèrement modifiés par des pneus cloutés de marque Lappi, conçus par une petite entreprise suédoise. Ces pneus sont tellement extrêmes, qu’ils sont illégaux sur les routes canadiennes.

 

Le pare-chocs avant de nos bolides était recouvert d’un protecteur afin d’éviter que celui-ci ne s’arrache lorsqu’un élève téméraire s’énerve et frappe un banc de neige. Des crochets de remorquage ont également été installés pour déprendre nos « Benz » en cas de pépin.

 

Étrangement, malgré autant de puissance sous notre siège, l’E63 S s’est avérée la plus docile dans ces conditions, tant en format berline que familial. Son train arrière dérape juste assez, mais ses quatre roues motrices permettent de bien contrôler le drift, l’aidant à sillonner les nombreuses épingles des circuits telle une ballerine. 

 

Les petites berlines

La C63 S s’est montrée beaucoup moins facile à maîtriser sur la glace. Uniquement motivée par le train arrière et propulsée par 503 chevaux enragés, cette berline sport est tout sauf docile dans de telles conditions. Les dérapages s’effectuent plus facilement, certes, mais reprendre notre trajectoire est clairement plus compliqué. Un conducteur non expérimenté peut se tuer.

 

En raison de son empattement plus court, la C63 S requiert des réflexes aiguisés, à un point tel qu’il est facile d’en perdre le contrôle, ce qui se produisait souvent parmi les journalistes sur place. Bref, il ne faut pas trop brusquer les choses. La clé repose dans la délicatesse de nos implications. Laissez votre orgueil à la maison, il ne vous servira à rien à Gimli. 

 

Tout au long de l’événement, des instructeurs chevronnés nous assistaient dans nos manœuvres. Ceux-ci demeuraient patients malgré les gros égos sur place, et nous faisaient rapidement comprendre que la technique idéale était le calme et non l’agressivité.

 

On maîtrise donc l’art de l’élégance – on touche à peine la pédale des freins pour faire pivoter le  « museau » de l’auto. On enfile ensuite avec une légère, mais constante, pression de l’accélérateur. Si l’auto est bien préparée avant d’attaquer l’épingle, celle-ci glissera harmonieusement. Il suffit ensuite de la guider en pointant le train avant où on désire se retrouver. Ainsi, on obtient la glisse parfaite.

 

Le garage de glace

Si l’événement Mercedes-AMG Winter Sporting nous apprend à mieux maîtriser notre véhicule en conditions hivernales, il sert aussi à célébrer les produits Mercedes-Benz dans leur ensemble. 

Mercedes en a profité pour bâtir un garage entièrement constitué d’énormes blocs de glace, et ce, directement sur le lac. À l’intérieur, on y retrouvait les récents produits du constructeur, comme le GLB et la toute dernière mouture du Classe G, mais aussi de jeunes musiciens.

D'ailleurs, l'immeuble glacé servait surtout à souligner le projet Garage Gigs, une plateforme permettant aux jeunes artistes de se faire découvrir. Le constructeur organise divers événements à travers le pays afin d'exposer les talents musicaux. Une page Spotify a même été mise sur pied par Mercedes-Benz, permettant aux nouveaux musiciens d'être visibles.

Bien au chaud dans cet immeuble glacial, habillé d’un parka , mitaines aux mains enveloppant un cidre chaud, j’appréciais le spectacle d’un de ces talentueux groupes. Entouré d’influenceurs, de photographes et de créateurs de contenu, c’est à ce moment - en apercevant le logo Mercedes peint en un bleu fluo et les innombrables créateurs de story Instagram - que j’ai réalisé à quel point cette marque a changé. 

Longtemps reconnu comme étant un constructeur réservé à la bourgeoisie et aux complets à cravate, Mercedes-Benz s’affiche désormais comme une marque jeune et dynamique. Il veut séduire les jeunes professionnels. Et avec des produits comme la toute dernière Classe A et des événements hautement riches en couleurs et artifices comme cette école sur glace, la mission semble déjà être accomplie.

 

Chose certaine, avec l’arrivée de l’électrification, des bolides alimentés par de puissants moteurs V8 comme les C63 S et E63 S vont incontestablement nous manquer.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer