Chevrolet Suburban et Tahoe 2021, nouvelle génération, beaucoup plus d’espace à l’arrière - Chroniques

Événements

Chevrolet Suburban et Tahoe 2021, nouvelle génération, beaucoup plus d’espace à l’arrière

GM vient de lever le voile sur la nouvelle génération de ses VUS grand format, les Chevrolet Suburban et Tahoe 2021.

11 décembre 2019

William Clavey et GM

C’est dans le cadre d’un événement privé à Detroit que GM a dévoilé en première mondiale l’édition 2021 de ses VUS pleine grandeur, les Chevrolet Tahoe et Suburban. Les deux véhicules s’inscrivent dans un segment que GM domine depuis près de 20 ans avec pratiquement 60 % des parts de marché si l’on ajoute les ventes du GMC Yukon et du Cadillac Escalade.  Nul doute que ce sont des modèles très lucratifs pour le constructeur, il n’est donc pas étonnant que ce dernier leur porte grande attention à chaque refonte. L’équipe de RPM a pu assister à la présentation et faire un court essai dans le siège du passager.

 

Même si le Suburban et le Tahoe reprennent plusieurs composantes des modèles sortants, on a droit à une toute nouvelle génération qui utilise comme base la plate-forme T1 du constructeur, celle qui sert d’assise au Chevrolet Silverado depuis 2019. Les deux profitent des mêmes organes mécaniques, mais le Tahoe et le Suburban demeurent exclusifs en ce qui a trait à l’extérieur et, surtout dans le cas de cette nouvelle génération, à l’aménagement intérieur. 

Le grand changement, c’est surtout l’adoption d’une nouvelle suspension indépendante à l’arrière, ce qui a permis d’éliminer l’essieu transversal. On obtient donc un plancher plat à l’arrière et on libère de l’espace supplémentaire. Un peu plus long de 170 mm, soit à peine 4 %, le Chevrolet Tahoe 2021 dispose d’un gain de 66 % au chapitre de l’espace de chargement et de 40 % d’espace supplémentaire pour les passagers de la troisième banquette, un gain significatif qui corrige l’un des principaux reproches faits au modèle. Même scénario dans le cas du Suburban, le véhicule n’est que de 1 % plus long (+ 33 mm), mais l’espace de chargement est bonifié de 19 % et de 14 % pour le dégagement de la troisième banquette. 

La suspension indépendante arrière permet non seulement d’améliorer l’habitabilité, mais elle procure également un comportement beaucoup plus doux à ces imposants VUS dont plusieurs critiquent la survie. Certaines livrées pourront être équipées d’une suspension magnétique qui optimise le confort et le contrôle du véhicule alors que pour la première fois, une suspension pneumatique est aussi offerte dans les versions High Country et Z71, cette dernière permettant un débattement de quatre pouces (101 mm) en hauteur. 

On a eu la chance de l’expérimenter à titre de passager au centre d’essai de GM, il faut avouer que le changement dans le comportement est rapidement perceptible. Elle contrôle beaucoup mieux les mouvements de carrosserie sur une route accidentée et elle inhibe fortement l’impression d’être dans un gros paquebot. Reste à voir ce qui en est du comportement lorsque le véhicule possède uniquement la suspension à ressort. On avait droit au meilleur de cette nouvelle cuvée lors de notre essai. 

Un premier moteur diesel

Côté moteur, rien de neuf , on retrouve le même tandem de moteurs V8, mais ils disposent dorénavant de la technologie de gestion active du carburant qui comprend 12 modes différents de désactivation des cylindres, améliorant légèrement l’économie de carburant au passage. Le V8 de 5,3 litres équipe les versions de base, ce dernier développe 355 chevaux. Le huit cylindres de 6,2 litres revient également sous le capot des versions plus haut de gamme, et crache 420 chevaux. Les deux mécaniques sont jumelées à une boîte automatique à dix rapports. 

Pour la première fois de son histoire, les Chevrolet Suburban et Tahoe seront offerts avec le moteur diesel Duramax à six cylindres en ligne de 3,0 litres déployant 277 chevaux et 460 lb-pi. Il devient le seul du segment à être proposé avec une mécanique diesel et il y a fort à parier qu’il sera apprécié par ceux qui ont des besoins de remorquage plus importants.

Malheureusement, rien concernant la disponibilité d’une future motorisation hybride, ce n’est pas dans les plans pour le moment. C’est dommage, le tout aurait pu redorer un peu l’image environnementale que ce type de véhicule dégage. 

L’habitacle a aussi été modernisé, on remarque l’instrumentation numérique qui ajoute une belle dose de modernité. Terminé le bras de sélection de rapports accroché au volant, on a maintenant droit à une série de boutons placés sur le tableau de bord, bien en vue et accessibles. On retrouve un écran tactile de 10 pouces au centre du tableau de bord permettant de contrôler un peu tout, dont le système d’infodivertissement. Les plus jeunes seront ravis à la vue de la paire d’écrans arrière de 12,6 pouces, sans doute les plus imposants que l’on ait vus dans un véhicule. 

Six versions seront offertes : LS, LT, RST, Z71, Premier et High Country. On apprenait d’ailleurs que le Chevrolet Suburban, produit depuis 85 ans, avait désormais son étoile sur le célèbre Hollywood Walk of Fame. Les deux véhicules, qui seront en vente au Canada dès le printemps 2020, sont assemblés à l’usine GM d’Arlington au Texas. GM y a récemment investi plus de 1,6 milliard afin de l’agrandir et de la moderniser en vue de la production des gros VUS de la marque. 

RPM aura sans aucun doute la chance de prendre le volant du tandem et de valider les prétentions du constructeur lors d’un essai complet. 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Musée Muscle Car City, partie 2 : Chevrolet Suburban, Corvette et Pheaton

 

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer