Testez de nouvelles technologies avec les bancs d’essai du Circuit électrique - Chroniques

Collaborations spéciales

Testez de nouvelles technologies avec les bancs d’essai du Circuit électrique

Les bancs d’essai serviront à tester les nouvelles technologies et à collecter des données sur l’utilisation des bornes ultrarapides.

20 août 2021

Il y a à peine 10 ans, les premières voitures électriques qui débarquaient sur le marché avaient une autonomie limitée. Avec les années, les véhicules se sont améliorés, et l’autonomie n’a cessé d’augmenter, tant et si bien qu’elle ne constitue plus un frein pour la majorité des acheteurs. Il y a aussi un autre aspect sur lequel les constructeurs d’automobiles travaillent continuellement : la puissance de recharge acceptée par le véhicule. Plus elle est élevée, plus le temps de recharge est court… à condition que les bornes de recharge puissent fournir la puissance nécessaire. C’est précisément sur cet aspect que le Circuit électrique se concentre actuellement.

Vous avez peut-être remarqué l’arrivée de bornes rapides de 100 kilowatts réparties dans le réseau du Circuit électrique. Elles sont graduellement installées dans le but de mieux répondre aux besoins des consommateurs qui achètent des véhicules électriques de plus en plus performants. Actuellement, ces bornes sont suffisantes pour ravitailler la vaste majorité des véhicules électriques vendus sur le marché.

Parallèlement, certains constructeurs d’automobiles équipent leurs véhicules de diverses technologies de pointe qui améliorent les performances de recharge. C’est le cas notamment de Porsche ou de Tesla, dont certains véhicules acceptent une puissance de recharge qui peut aller jusqu’à 270 kilowatts, ce qui est très élevé. On voit aussi arriver des modèles plus abordables avec une bonne puissance de recharge, comme le Ford Mustang Mach-E ou le Hyundai IONIQ 5, qui accepteront jusqu’à 150 ou 200 kilowatts.

 


Si ces modèles sont très chers ou actuellement peu répandus, il faut s’attendre à ce que la technologie qu’ils utilisent prenne plus de place sur les routes avec le temps. Donc, il y aura davantage de véhicules abordables qui pourront accepter une puissance de recharge élevée. Il faudra ainsi que le réseau de recharge soit prêt à répondre à la demande.

Circuit électrique
Afin de se préparer à cette nouvelle réalité, le Circuit électrique teste de nouvelles bornes de recharge. Par exemple, deux bornes reliées l’une à l’autre sont actuellement installées à la station de la Porte-du-Nord. Celles-ci peuvent se partager 125 kilowatts de puissance totale qui seront répartis en fonction du nombre de véhicules branchés et de la capacité de recharge de ces véhicules.

Un autre banc d’essai se trouve actuellement dans la région de Magog. On y teste deux bornes, dont une surpuissante de 350 kilowatts sur laquelle peuvent être branchés deux véhicules simultanément. L’autre borne livre une puissance de 160 kilowatts. Enfin, à Laval, deux bornes partageant 350 kilowatts devraient être installées au cours de l’été sur un site aménagé pour recevoir aussi les camions mi-lourds et les véhicules avec remorque.


Quel est le but de ces tests ? Valider la performance de nouvelles infrastructures de recharge en conditions réelles – avec plusieurs types de véhicules différents et selon différents aléas météorologiques. Les données récoltées à chaque utilisation permettront au Circuit électrique de choisir les meilleures solutions de recharge pour les utilisateurs afin qu’elles soient adaptées à leurs besoins. Il faut aussi penser aux véhicules lourds qui seront électrifiés sous peu, et qui devront bénéficier d’une infrastructure de recharge performante.

Pour le moment, ces bornes sont en période de test. Elles sont compatibles avec l’ensemble des véhicules entièrement électriques et avec certains hybrides rechargeables acceptant la recharge rapide, peu importe leur capacité maximale de recharge. Il faut garder en tête que c’est toujours votre véhicule qui gère la capacité de la recharge. Il acceptera seulement la puissance qu’il peut encaisser, en fonction de plusieurs facteurs inhérents, comme l’état de charge, la température extérieure, mais aussi celle de la batterie, ainsi que la limite de puissance de recharge imposée par le système de gestion embarqué. Il se peut donc que vous n’atteigniez jamais la puissance maximale de la borne au cours d’une recharge, mais vous aurez contribué à fournir des données qui feront avancer les recherches !

Votre curiosité a été piquée ? Allez donc tester ces nouvelles technologies avec votre propre véhicule tout en sachant qu’il ne vous en coûtera rien. En effet, la recharge aux bornes à l’essai est gratuite pendant toute la période de test. Profitez-en !

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer