Les électriques, des voitures de riches? Vraiment pas. - Chroniques

Collaborations spéciales

Les électriques, des voitures de riches? Vraiment pas.

Comme toute technologie récente sur le marché, les véhicules électriques sont associés à un certain coût. Mais ne sont-ils destinés qu'aux plus nantis?

Nissan

Au fil des 20 dernières années, j’ai eu l’occasion de lire et d’entendre de multiples commentaires de gens s’opposant à la transition vers les véhicules partiellement et entièrement électriques. Notamment, que seules les personnes riches peuvent avoir une voiture électrique.

Est-ce vraiment le cas?

Certains groupes mettent beaucoup d’efforts pour convaincre les consommateurs que les véhicules électriques sont effectivement des « chars de riches ». Un de ces groupes, la Energy Equality Coalition, affirme sur la page d’accueil de son site web que les voitures électriques sont « bâties par des milliardaires, achetées par des millionnaires et subventionnées par le reste d’entre nous ». 

J’ai bien ri lorsque j’ai vu ce message car, comme la quasi-totalité des électromobilistes, je ne suis pas millionnaire, loin de là!

Qui plus est, les énergies fossiles sont quant à elles exponentiellement plus subventionnées que les énergies renouvelables et les véhicules électriques. En mai 2019, le Fonds monétaire international (FMI) révélait dans un rapport que la somme des subventions directes et indirectes versées en 2015 à travers le monde pour les énergies fossiles s’élevait à 4 700 milliards de dollars US. Au Canada, la somme était évaluée à 54 milliards de dollars annuellement… contre environ 200 millions de dollars pour les véhicules électriques et les infrastructures de recharge. Donc à ce chapitre, aucune comparaison n’est possible.

C’est pourquoi j’ai jugé intéressant de fouiller du côté du niveau de richesse de ces fameux propriétaires de véhicules électriques. En effet, ceux et celles qui se promènent maintenant en Nissan Leaf, Chevrolet Volt ou Hyundai Kona Electric sont-ils aussi fortunés que certains le prétendent?

Leur dernier véhicule à essence

Un bon moyen de savoir jusqu’à quel point ces propriétaires sont « riches » est d’observer la marque et le modèle du véhicule à essence qu’ils possédaient avant de passer à un véhicule hybride rechargeable ou 100 % électrique.

C’est ainsi que je suis allé à la rencontre de concessionnaires des régions de Montréal et de la Montérégie, afin de leur demander quels sont les véhicules à essence que ces acheteurs emmènent en échange de leur nouveau véhicule électrique.

J’ai obtenu des réponses simples et claires. Chez des concessionnaires de toutes les marques (sauf Mitsubishi), les propriétaires arrivent avec des véhicules tout à fait normaux. Rien d’extravagant, très majoritairement des véhicules grand public qu’on voit sur nos routes à tous les jours.

Pour en avoir une meilleure idée, j’ai par la suite posé la question suivante sur une série de pages Facebook consacrées aux véhicules électriques comme celles de Ma Leaf… une passion, Volt, en français, Les électrons libres, Groupe électrique et Tesla Model 3 en français :

« Quel était votre dernier véhicule à essence avant de passer à un véhicule hybride rechargeable ou électrique? »

Plus de 1 200 réponses plus tard – en seulement 24h! – je peux affirmer que les résultats sont extrêmement intéressants.

Plus de 90 % des véhicules à essence que les automobilistes possédaient avant de passer à un véhicule électrifié sont des véhicules grand public.

Les voitures sous-compactes, compactes et intermédiaires telles que les Honda Civic, VW Jetta, Mazda 3, Toyota Prius, Hyundai Elantra, Toyota Echo, Toyota Camry, Subaru Legacy, Toyota Corolla et Honda Accord représentent environ 50 % des véhicules remis. Nous sommes donc loin des « chars de riches ».

Le cas du Outlander PHEV

Un cas particulier est celui du Mitsubishi Outlander PHEV; les véhicules retournés en échange par les acheteurs sont aussi bien des voitures grand public que des VUS de marques généralistes. On compte aussi une proportion non négligeable de VUS de marques haut de gamme telles que Mercedes, BMW, etc.

Le fait qu’aucun constructeur généraliste hormis Mitsubishi n’offre de VUS hybride rechargeable ou 100 % électrique n’est certainement pas étranger à ce phénomène. Et ça explique d’ailleurs le succès commercial de ce VUS enfichable.

Et la Tesla Model 3?

Même chez Tesla, les véhicules à essence que les propriétaires échangent pour une Model 3 sont en bonne partie des véhicules traditionnels. Il y a quelques mois, Elon Musk révélait d’ailleurs que les cinq véhicules les plus souvent remis suite à l’acquisition d’une Model 3 (qui n’étaient pas des Tesla) étaient les Toyota Prius, Honda Civic, BMW Série 3, Nissan Leaf et Honda Accord.

Que doit-on comprendre?

À la lumière de ces réponses, on peut certainement dire qu’il est faux d’affirmer que les voitures électriques ne sont que des voitures de riches. En effet, et vous êtes sans doute d’accord avec moi, on ne peut certainement pas qualifier le propriétaire moyen d’une Mazda 3, une Honda Civic, une Nissan Leaf ou une Chevrolet Volt de « riche ».

Un autre point ressort cependant des informations colligées : peu de propriétaires échangent leur VUS à essence contre un véhicule électrique. Ainsi, il semble que le vaste marché des camions légers résistera à l’attrait des véhicules électriques, tant qu’il n’y aura pas plus de choix électriques parmi les VUS et les multisegments.

On peut d’ailleurs se demander pourquoi les grands constructeurs, à l’exception de Mitsubishi, prennent autant de temps à passer aux VUS hybrides rechargeables et électriques. Est-ce volontaire?

Cela dit, il y a fort à parier que les constructeurs généralistes répondront présents dès l’an prochain… année où la Tesla Model Y présentera son VUS 100 % électrique à 50 000 $.

Et pour ceux qui ont un budget plus restreint, il ne faut pas oublier que le gouvernement du Québec offre un rabais de 4 000 $ aux acheteurs de véhicules d’occasion 100 % électriques. En additionnant ce rabais, en plus de l’argent économisé en carburant et en entretien, on se rend compte qu’au final, on a vraiment pas besoin d’être riche pour passer à l’électrique.

Tags associés: Véhicules électriques, Véhicules hybrides rechargeables, Auto électrique, VUS électrique, PHEV, EV
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer