La voiture électrique est-elle vraiment moins polluante que l’auto à essence ? - Chroniques

Collaborations spéciales

La voiture électrique est-elle vraiment moins polluante que l’auto à essence ?

De nouvelles études démontrent que l’auto électrique a des impacts environnementaux plus bénéfiques.

13 octobre 2020

Cet article est un publireportage présenté par Roulons électrique.

 

Les avantages de rouler en voiture électrique sont nombreux : réduction des émissions de gaz à effet de serre à l’usage, frais d’entretien et d’utilisation à la baisse ainsi que performances étonnantes. Mais il pourrait aussi y avoir l’envers de la médaille : que sa fabrication serait beaucoup plus polluante que celle de l’auto à essence. Rectifions donc les faits.

En réalité, cette affirmation serait exagérée. Bien que fabriquer une voiture électrique est effectivement plus énergivore, la plus grande partie de l’empreinte d’un véhicule n’est pas due à sa fabrication mais bien à son utilisation. C’est particulièrement vrai au Québec. 

Selon l’analyse du cycle de vie du Ciraig en 2016 pour Hydro-Québec, la voiture électrique qui roule au Québec produit 65 % moins de GES après avoir roulé 150 000 kilomètres et jusqu’à 80 % de moins après avoir roulé 300 000 kilomètres. Bien entendu, ces statistiques sont basées sur le fait que, au Québec, notre hydroélectricité est propre et renouvelable, ce qui nous avantage par rapport à d’autres marchés n’ayant pas accès aux mêmes ressources.

Plus récemment, des chercheurs Hollandais de la Eindhoven University of Technology soulèvent le fait que les GES émis lors de la durée de vie  des véhicules électriques en Europe seraient de moitié inférieurs à ceux des véhicules à essence ou diesel. Ils affirment aussi que la production des divers carburants utilisés par les véhicules standard émet en réalité environ 30% de plus d’émissions de GES que ce que les études de cycle de vie démontraient auparavant.

Il importe également de souligner que l’industrie du recyclage des batteries est en plein développement et c’est une entreprise québécoise qui est la plus avancée au monde avec une usine-pilote déjà en activité qui recycle 95% des matériaux de façon très propre et sécuritaire. Recyclage Lithion permet d’envisager une véritable économie circulaire, les matériaux récupérés étant d’une telle pureté qu’ils peuvent servir à fabriquer de nouvelles batteries !

En conclusion, rouler en voiture électrique au Québec est sans contredit avantageux pour l’environnement. Pour en savoir plus sur les nombreux avantages de rouler en voiture électrique, consultez le site internet de Roulons électrique où il est possible de trouver de l’information pertinente. Vous pouvez également profiter de la Semaine nationale du véhicule électrique, du 19 au 25 octobre, pour parfaire vos connaissances grâce à une programmation virtuelle sur les véhicules électriques : webinaires, kiosques virtuels, soirée quiz ludique avec prix à gagner, table ronde d’experts en électrification des transports, etc.

Tags associés: Véhicules électriques, Voitures électriques, Auto électrique, Circuit électrique
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer