Souriez, vous êtes à l'écran ! - Chroniques

Archive

Souriez, vous êtes à l'écran !

Souriez, vous êtes à l'écran !

Depuis trois ans, nous les voyons de plus en plus dans les véhicules. Elles apportent sans contredit un élément de sécurité important dans le paysage automobile. Le département du Transport américain a même déclaré, le 1er avril 2014,  qu’elles devront être installées obligatoirement dans les nouvelles voitures construites aux États-Unis dès 2018.  Nous parlons bien sûr des caméras de recul.

Qu’est-ce qui se passe derrière ?
C’est à cette question que répond la caméra de recul. Avec la présence de plus en plus fréquente des écrans multifonctions dans les véhicules modernes, il n’y avait qu’un pas à franchir pour inclure l’image d’une caméra de recul. Et plusieurs constructeurs ont déjà franchi cette étape. Ce dispositif est particulièrement efficace sur les camions et gros véhicules utilitaires. La caméra de recul arrière du multisegment GMC Acadia est un bon exemple. En raison de sa ceinture de caisse élevée et de son format, il est difficile pour un conducteur de voir tout objet ou personne qui se situe directement derrière le véhicule. La caméra de recul devient un élément de sécurité important.

Aux États-Unis, tous les véhicules pesant moins de 10 tonnes seront tenus de respecter cette obligation. Les camions et les autobus seront aussi touchés par cette mesure.  Ce nouveau règlement a été adopté dans le but de diminuer le nombre de blessés et de décès causés par des véhicules qui reculent et blessent des gens.

Plus de 200 personnes sont tuées chaque année aux États-Unis par des conducteurs qui voient mal ce qui se passe à l'arrière de leur véhicule. Les jeunes enfants et les personnes âgées sont les plus vulnérables à ces collisions. Le Canada, dans son immobilisme habituel, n'a pas annoncé officiellement ses intentions sur le sujet. On admet le bien-fondé de la chose, mais du même souffle, les représentants du ministère ajoutent que ce dispositif n’avait pas encore prouvé sa fiabilité. Dans un rapport commandé par Trasnport Canada,  certains experts affirmaient même que les caméras pouvaient être plus dangereuses pour les conducteurs, qui seraient moins portés à regarder dans leurs miroirs et au-dessus de leurs épaules.

Il y a enfin la question de prix. Plusieurs associations de consommateurs ont souligné le fait que d’équiper tous les véhicules de caméra de recul fera forcément augmenter le prix de la voiture. Selon le gouvernement américain. Il en coûtera entre 40 et 140 dollars par véhicule. Ce n’est pas suffisant pour dissuader le gouvernement canadien qui devrait aller de l’avant avec une telle mesure. De toute manière,  la caméra de recul est déjà largement répandue et prend chaque année de plus en plus sa place dans le monde automobile. L'implantation de la nouvelle mesure commencera en 2016 aux États-Unis, pour devenir obligatoire en 2018.

 

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer