Porsche 918 Sypder : la quintessence automobile - Chroniques

Archive

Porsche 918 Sypder : la quintessence automobile

Porsche 918 Sypder : la quintessence automobile

Le monde de l’automobile en est un de compromis. Il faut toujours conserver un équilibre entre performance et économie de carburant, tenue de route et confort, équipement généreux et prix réaliste. Mais il existe des formules qui laissent le compromis de côté, surtout lorsque vous arrivez dans le monde des exotiques. Et de temps à autre, on dépasse l’exotisme pour tomber dans le monde de la légende automobile.

Règle générale, ces voitures sont disponibles qu’en très petite quantité, pour une période limitée, et offrent des caractéristiques hors-norme tout en exigeant une facture surréaliste. La Porsche 918 Spyder fait évidemment partie de cette catégorie. À preuve, le prix a été fixé à 845 000$ en devise américaine, et à 929 000$ pour l’édition Weissach.  Malgré cela, impossible de s’en procurer une aujourd’hui, puisque les 918 unités produites ont déjà trouvé preneurs…

Après la Carrera GT, la 918 Spyder
La Porsche 918 Spyder a été présentée pour la première fois en tant que concept au Salon de Genève en 2010, sept ans après les débuts officiels de sa devancière, la Carrera GT. En septembre 2013, au Salon de Francfort, Porsche présente la version de production de la 918 Spyder.

Sa nomenclature est une suite logique de la mythique Porsche 917, qui a donné à Porsche ses premières victoires aux 24 Heures du Mans en 1970 et 1971. Même si seulement dix ans se sont écoulés entre la commercialisation de la 918 Spyder et de sa devancière (la Carrera GT), un monde les sépare. En 2003, lorsque la Carrera GT a été présentée à Genève, nous faisions face à une voiture de course avec une plaque. Le châssis en fibre de carbone monté sur un moteur de course avait été préparé à l’origine pour les 24 Heures du Mans. Avec très peu d’électronique à bord, des talents de pilote professionnel étaient requis pour bien maîtriser la bête, équipée d’un V10 de 5,7 litres produisant 612 chevaux.

Une approche plus écolo pour la 918 Spyder
Comme la Carrera GT, la 918 Spyder tire aussi ses origines de la course. Le moteur est dérivé de celui du prototype RS Spyder Le Mans. Caractérisé par une cylindrée de 4,6 litres et développant à lui seul 608 chevaux, son moteur peut tourner à plus de 9 000 tr/min, produisant un son hallucinant. La voiture utilise en contrepartie la même boîte PDK à sept rapports qui se trouve dans la 911. La plus grande particularité de la 918 Spyder réside dans son électrification, puisqu’il s’agit aussi d’une hybride enfichable. Vous pouvez avec une pleine charge des batteries rouler en mode 100% électrique sur une distance de 20 kilomètres, en ne produisant aucune émission polluante.

Avec la seule puissance des batteries, vous effectuerez un 0-100 km/h en huit secondes, et pourrez atteindre une vitesse de pointe de 150 km/h. Donc, en plus du moteur à essence, vous avez deux moteurs électriques.  Le premier est posté à côté du V8 à l’arrière. Il produit 156 chevaux. L'autre, de 129 chevaux, se situe à l'avant où il entraîne constamment les roues, mais il est découplé au-delà de 235 km/h. Géré par une électronique de commande afin de synchroniser leurs marches respectives, tout cela fait de la 918 Spyder une voiture à quatre roues motrices dans la plupart des cas, sauf à plus de 235 km/h. Ces deux moteurs électriques et le moteur à essence donnent une puissance combinée de plus de 885 chevaux.  Avec toute la puissance disponible, vous franchirez le 0-100 km/h en 2,6 secondes et un 0-300 km/h en 20 secondes, avant d’atteindre 340 km/h en vitesse de pointe.

Donner l’exemple
Chacune des 918 produites affiche le millésime 2015, même si la production a débuté en octobre 2013. Bolide d’exception, cette voiture a pavé la voie à d’autres modèles hypersportifs qui ont emprunté la même route en intégrant la technologie hybride dans la fabrication de voitures sportives. Pensez à la McLaren P1, La Ferrari LaFerrari ou l’Acura NSX.

Prendre place dans l’habitacle de la 918 Spyder demande un peu de contorsion. Le petit volant n’est pas réglable en hauteur, ne proposant qu’une fonction télescopique. Sur le volant se trouve un bouton permettant de sélectionner un des cinq modes de conduite (tout électrique, hybride, thermique, "Race" et "Hot Lap"). Selon la fonction choisie, les moteurs, boîtes et suspensions s'adaptent chaque fois en modifiant leur paramètre. Étonnamment, la voiture propose une conduite conviviale, affichant une tenue de route sidérante. Parmi les éléments les plus fantasques, notons la sonorité exaltante du moteur qui émane d’un pot d’échappement placé au centre de la partie arrière.

Conclusion
La Porsche 918 Spyder est aussi exclusive que sa courte présence sur le marché. La dernière unité a été construite et vendue en juin 2015, ce qui élimine toute chance de vous en procurer une dans les prochaines semaines ! Il ne vous reste en fait qu’à patienter jusqu’à la commercialisation de la prochaine super voiture de Porsche, en 2025. Vous avez donc quelques années devant vous pour mettre vos sous de côté, considérant que le prix de cette voiture pourrait dépasser le million de dollars. Cette voiture sera-t-elle encore plus verte, s’inspirant de la Mission E présenté à Francfort cet automne, ou se basera-t-on encore sur un moteur de course ? Nous sommes déjà impatients de la découvrir…

À lire également :
Disparu : la Porsche 918 Spyder (VIDÉO)
Aston Martin Vanquish 2015 : fantsame réalisé
Porsche 911 Turbo S 2015 : l'ultime 911

 

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer