Mercedes F015 Luxury in Motion, la berline de futur - Chroniques

Archive

Mercedes F015 Luxury in Motion, la berline de futur

Mercedes F015 Luxury in Motion, la berline de futur

Je vous propose un voyage dans le temps. Nous sommes en 2030 et les problèmes de circulation sont toujours un sujet d’actualité. Les banlieues continuent de prendre de l’expansion, le coût d’accès à la propriété en zone urbaine est toujours prohibitif. Comment utiliser efficacement les heures passées dans des bouchons de circulation ou mieux encore est-ce possible de mieux gérer la circulation en améliorant le flux de circulation avec des véhicules plus intelligents. Les futurologues (ils existent vraiment) de plusieurs grands constructeurs automobiles se penchent déjà sur cette question et proposent des pistes de solution dont le concept F 015, une proposition luxueuse des déplacements du futur.

Faire autre chose pendant que vous vous déplacez

La conduite est aujourd’hui vécue comme une contrainte pour bien des gens qui doivent se rendre à un lieu précis. Mercedes veut inviter ses passagers à relaxer, se divertir ou travailler sans penser aux aléas de la circulation. Si vous avez de la peine à distinguer l’avant de l’arrière, c’est sans doute en raison des sièges avant qui pivotent à 180° permettant de converser avec les passagers arrière. L’habitacle se veut une véritable arène électronique où règne la communication multiplateforme. Six écrans de commande disposés dans les 4 portes à l’avant et l’arrière offrent une vision à 360° et la beauté du concept est que n’importe lequel des passagers peut contrôler les fonctions du véhicule. L’écran tactile projette 4 différents menus qui vous permettent de rester en contact avec le bureau via satellite, faire vos téléphones ou regarder dérouler des images du Grand Canyon ou du Louvre tout en écoutant votre musique favorite.

Des matériaux nobles
L’espace est généreux avec un empattement de 3,6 mètres soit 24,5 cm de plus que la Classe S. Les matériaux utilisés pour la conception de l’intérieur sont un mélange de classique et moderne présenté dans un style simple et très épuré. Le bois naturel du plancher se marie aux insertions d’aluminium polies en passant par le plastique et les selleries de cuir. Le tableau de bord est dépourvu de boutons de commande. Une caméra détecte votre main et vous pointez votre doigt vers la fonction souhaitée sur l’écran qui fait toute la largeur du véhicule. Vous pouvez ainsi augmentez le volume de la radio ou abaisser la température dans l’habitacle. Vous pourrez même le faire avec vos yeux si on en croit Mercedes. Les fenêtres qui ont l’aspect d’une feuille de métal de l’extérieur sont en réalité de véritables vitres couvertes d’un film transparent qui permet de bien voir de l’intérieur vers l’extérieur.

Une voiture qui parle
La voiture communique aussi avec l’extérieur.  La calandre à DEL blanche indique qu'une personne est au volant, bleue pour dire que personne ne conduit. La F 015 se montre aussi prévenante envers les piétons qui viendraient à croiser son chemin. Non seulement son laser lui permet de les détecter, pour les aider à traverser la route, la limousine dessine, avec des DEL vertes, un passage piéton virtuel sur la chaussée et parle au piéton en lui disant de passer ou d’attendre si la voiture détecte un danger. On se serait cru dans un épisode de K 2000.

En voulez-vous de l’électronique ?
Si vous croyez que les berlines allemandes sont fardées d’électronique en ce moment, la chose semble vouloir prendre des proportions alarmantes dans un proche avenir. Il fallait voir l’armée d’ingénieurs venus de Stuttgart et de Silicon Valley qui vérifiaient et contre-vérifiaient chaque fonction automatisée du prototype. Il serait trop long de faire l’énumération de toutes les fonctions. Disons simplement que la F015 est ceinturée de censeurs, sonars, radars, caméras et capteurs de toutes sortes qui forment un périmètre de détection de 360 degrés sur un rayon pouvant atteindre 200 mètres. Toute l’information est traitée, interprétée et digéré pour permettre aux véhicules de réagir plus vite et mieux que l’être humain au volant. Toutefois, la route pour y arriver sera compliquée.

Un défi technologique
La F015 n’est pas encore autonome. Notre trajet sur l’ancienne base navale d’Alameda (où tourne aussi la populaire émission Mythbusters) était préprogrammé. Des bouées électroniques dictaient la route à suivre et après qu’un groupe de quatre personnes eurent fait leur balade de 30 minutes, les ingénieurs se tapaient une révision complète avant de remettre quatre autres personnes à bord. Venant du Québec, j’ai soulevé la question du climat en précisant que l’électronique, le froid et la neige font très mauvais ménage. Les ingénieurs ont admis que c’était pour le moment un problème pour lequel il n’existe pas de solution. Ce qui veut dire qu’en 2015, la F 015 ne fonctionnerait que 6 ou 7 mois par année sous nos conditions climatiques.

Et le moteur dans tout cela
Pour vous donner un indice, c’est un plein d’hydrogène qu’il vous faut pour faire avancer ce véhicule. Ce carburant fait fonctionner deux moteurs électriques de 136 chevaux chacun. Ces moteurs sont situés à l’arrière, donc la F 015 est une propulsion. Mercedes place en plus de la pile à combustible des batteries lithium Ion (80 kw/h) à l’avant qui donne 200 km d’autonomie en mode purement électrique. L’hydrogène prend ensuite la relève pour un 900 km supplémentaire. Les deux moteurs peuvent fonctionner en tandem au besoin pour une puissance supplémentaire. Il est possible de faire un 0-100 km/h en 6,7 secondes et la vitesse maximale est fixée à 200 km/h.

Conclusion
La F015 n’est pas parfaite. Comme tous les prototypes, elle est fabriquée à la main et a coûtée plusieurs millions de dollars. La finition est questionnable et les pneus de 26 pouces sont bien jolis, mais d’un inconfort complet. Toutefois, la magie a opéré. L’ingénieur de Mercedes qui nous accompagnait, expliquait toutes les fonctions internes et les commandes. Nous avons soudain réalisé que personnes ne savaient où nous étions et combien de temps il restait à notre balade. Un moment surréaliste qui nous a projeté l’espace d’un instant le futur. Personne ne sait de quoi demain sera fait, mais il est bon de se projeter à l’avant et de voir de quoi pourrait avoir l’air l’avenir. Je vous en reparle dans 15 ans.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer