Braver la tempête…avec une nouvelle monte pneumatique ! - Chroniques

Archive

Braver la tempête…avec une nouvelle monte pneumatique !

Braver la tempête…avec une nouvelle monte pneumatique !

La première tempête hivernale est toujours un événement pour tout automobiliste. Certains apprennent à leurs dépens que les 4x4 ne sont pas invincibles, alors que d’autres refusent carrément de prendre la route. Ceux qui vivent en milieu urbain stressent à l’idée de devoir déplacer leur voiture de la rue pour ensuite trouver une place de stationnement, tandis que les plus ruraux sortent l’attirail mécanique pour des heures de déneigement.

En ce qui me concerne, j’anticipais cette journée avec joie. En fait, la saison automnale s’étant étirée jusqu’à la dernière minute, cela m’aura permis de profiter de mes véhicules estivaux plus longtemps, soit jusqu’à la limite légale nous obligeant à circuler avec des pneus d’hiver. Cette étape étant passée, je n’attendais donc que la neige nous rattrape pour finalement mettre à l’essai ma camionnette Nissan Frontier, nouvellement chaussée en pneus d’hiver.

À ma grande surprise, j’allais apprendre en quête de roues d’hiver que l’écart des noix de roues est unique à ce modèle (6 x 114), ce qui inclut aussi le Xterra et la précédente génération du Pathfinder. Résultat? Impossible de trouver des jantes d’alliage neuves en 16 pouces, à moins d’aller chez le concessionnaire. Ce dernier était d’ailleurs gêné de m’annoncer le prix des jantes d’acier, à plus de 300$ la roue ! Alors, imaginez une roue d’alliage. Et puisqu’il est contre mes principes d’opter pour d’horribles jantes en acier noires, une seule solution restait. Opter pour des jantes d’alliage de 17 pouces, disponibles sur le marché après-vente à prix beaucoup plus raisonnable. 

Cette étape passée, il me fallait trouver des pneus, chose bien simple puisque  Canadian Tire a proposé de me fournir un jeu de pneus pour mettre à l’essai. Cette année, on met en lumière un pneu Total Terrain de Motomaster, spécifiquement conçu pour camionnettes et VUS, lequel peut recevoir un ensemble de clou.

L’expérience allait débuter de façon bizarre puisque les techniciens de Canadian Tire ont mis près de 2h30 pour installer quatre pneus sur mon véhicule. Un autre client, qui faisait installer les mêmes pneus au même moment sur un F-150 2006, allait patienter aussi longtemps que moi. Après cette attente, on nous a mentionné que ces nouveaux pneus étaient en fait très difficiles à balancer, et ce malgré tout l’équipement technologique présent sur place. Mauvais signe…, puisque les pneus difficiles à balancer s’accompagnent souvent d’un problème de conception.

Heureusement, l’exercice s’est bien terminé puisque le balancement allait être parfait. Honnêtement, j'étais soulagé, parce que les gars avaient tous l'air perplexe. En prenant la route, j’ai tout de suite remarqué que ces pneumatiques avaient des flancs un peu plus mous que la moyenne, ce qui me confirmait que de passer de roues de 16 à 17 pouces pour l’hiver allait finalement être une bonne option. Proposant une semelle agressive avec plusieurs traits d’évacuation, j’anticipais un bon comportement hivernal. Et de façon étonnante, ils n’allaient pas être trop bruyants sur l’asphalte. Maintenant, les températures quasi estivales des dernières semaines n’allaient pas me permettre d’obtenir une impression réelle du comportement de ces pneus. Il aura fallu attendre au…29 décembre !

Évidemment, inutile de vous dire que de braver la tempête avec un Nissan Frontier PRO-4X n’est pas un problème. Maniable, agressif, il m’a permis de m’amuser comme un enfant sur les routes non déneigées des Laurentides, en jouant de surcroît du levier avec la boîte manuelle. Cela dit, les pneus m’ont surpris. Ces derniers mordent dans la neige de façon étonnante et possèdent une grande capacité d’évacuation. Et bonne nouvelle, les flancs sont moins flasques qu’à 15 degrés au-dessus du point de congélation. Bref, pour une camionnette, ces pneus sont géniaux et surtout, pas cher. Ne me reste qu’à voir s’ils fonderont comme neige au soleil, et quel sera le rendement une fois la semelle usée. Mais d’ici là, amenez-en des tempêtes !

EN VIDÉO :
Pour ou contre...le Nissan Frontier PRO-4X 2015

 

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer