Volvo veut vendre 33 % de véhicules autonomes d’ici 2025 - Actualités

Technologie

Volvo veut vendre 33 % de véhicules autonomes d’ici 2025

La transition s’effectue progressivement pour le constructeur suédois.

L'équipe RPM

8 juin 2018

Volvo

Les attentes sont grandes du côté de chez Volvo. En mai, le manufacturier avait annoncé qu’il souhaitait, dès 2025, que la moitié de ses véhicules vendus soit des véhicules électriques. D’ici sept ans, le constructeur, dont le nom signifie en latin « Je roule », souhaite également qu’un véhicule vendu sur trois soit autonome.

À LIRE AUSSI : Les nouvelles Volvo passeront à l'électricité dès 2019

De plus, la marque suédoise espère que 50 % de ses ventes proviendront de son service d’abonnement nommé Care by Volvo. Introduit par le XC40, il est accessible par les consommateurs de la marque en payant une somme mensuelle réunissant l’achat, l’entretien du véhicule, les changements de pneus, les taxes, les réparations et l’assurance. Actuellement, le système d’abonnement Care by Volvo est disponible sur le XC40 et la nouvelle V60 en Europe.

« Les attentes de nos clients évoluent rapidement. Cela signifie que Volvo évolue également rapidement. [...] Ces initiatives aideront à transformer Volvo, une entreprise purement automobile, en fournisseur direct de services aux consommateurs », a déclaré le PDG de Volvo Håkan Samuelsson.

Se rapprocher des constructeurs allemands

Volvo compte pouvoir jouer sur le terrain des autonomes grâce à des arrangements avec des entreprises spécialisées dans le service de transport comme Uber. D’ailleurs, dans la flotte de véhicules autonomes d’Uber, on peut trouver des XC90 modifiés pour accueillir des systèmes autonomes.

L’année dernière, en novembre 2017, Uber avait annoncé l’acquisition de 24 000 XC90 autonomes. Leur livraison est prévue entre 2019 et 2021.

En plus de s’attaquer au marché des voitures autonomes, Volvo désire doubler les ventes mondiales annuelles de ses véhicules pour que celles-ci atteignent les 1,2 million d’unités écoulées. Aussi, Volvo souhaiterait augmenter ses bénéfices à hauteur d’environ 9 %. L’objectif étant de pouvoir se rapprocher des constructeurs allemands haut de gamme que sont Audi et BMW.

Il s’agit de la première fois qu’un constructeur automobile émet un objectif aussi clair en matière de vente de véhicules à conduite autonome.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer