Volvo s’allie avec l’entreprise NVIDIA - Actualités

Technologie

Volvo s’allie avec l’entreprise NVIDIA

Ensemble, ils développeront une intelligence artificielle qui sera intégrée dans de nouveaux véhicules autonomes.

L'équipe RPM

19 juin 2019

Volvo

Il n’est pas rare d’assister à la formation d’associations entre diverses entreprises qui veulent développer des technologies. Volvo, le deuxième plus grand manufacturier de semi-remorques au monde (après Daimler), et NVIDIA Corporation, reconnue pour la puissance de ses composantes informatiques, joindront leurs efforts dans la conception de nouveaux véhicules de travail.

L’alliance entre les deux entreprises permettra de développer une intelligence artificielle qui sera utilisée pour l’automatisation des transports. Par conséquent, la compagnie informatique fournira l’ordinateur qui animera l’IA à bord des véhicules. Cet ordinateur du nom de NVIDIA DRIVE AGX Pegasus pourra non seulement détecter la présence de véhicules, cyclistes et piétons, il sera en mesure d’assimiler son environnement.

Selon les dires du directeur général de NVIDIA, Jensen Huang, l’intelligence artificielle pourra systématiquement comprendre la gestuelle d’un être humain. « Vous êtes dans le trafic, et un ouvrier vous demande d’arrêter ou de tourner à droite; l’ordinateur sera capable de comprendre et d’appliquer les instructions de l’ouvrier », a-t-il d’ailleurs cité en guise d’exemple.

Les connaissances de Volvo en matière de véhicules lourds tels que les semi-remorques, et l’expertise informatique de NVIDIA, représentent des éléments clés dans la fabrication de bolides autonomes.

À LIRE AUSSI : Volvo Vera : un camion autonome, électrique et sans cabine!

Dans les faits, Volvo et NVIDIA voudraient commercialiser une panoplie de véhicules avec des vocations précises. L’idée serait de « s’attaquer » aux transports collectifs et des marchandises, à la collecte des ordures, ainsi qu’au recyclage. La machinerie pour les industries forestières et minières ferait aussi partie du développement. Pour le moment, on sait que cet ordinateur sera utilisé dans des projets pilotes avant d’être déployé à des fins commerciales.

« Pour la première fois, nous pouvons fournir des intelligences artificielles pour quelque chose qui était autrefois impossible à imaginer : l’automatisation des transports », a également mentionné M. Huang.

Cela dit, les travaux de développement commencent aux ambassades respectives de Volvo et de NVIDIA, soit à Göteborg en Suède et à Santa Clara en Californie. Les deux entreprises ont souligné que l’alliance s’étendra sur plusieurs années, sans toutefois spécifier de durée précise.

Parallèlement, Volvo a annoncé la semaine dernière que sa semi-remorque autonome électrique baptisée Vera commencera à transporter de la marchandise. Le trajet du véhicule relie un centre de logistique à un terminal portuaire. L’opération se fera à Göteborg avec la collaboration de la firme logistique européenne DFDS.

À VOIR AUSSI :

   
               

AVEZ-VOUS VU NOTRE ÉMISSION SUR L'ÉLECTRONIQUE À BORD? 

   
               
Tags associés: Véhicules électriques, Autonomie, Environnement
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer