Un logiciel fautif en cause dans l’accident mortel avec le véhicule autonome Uber - Actualités

Technologie

Un logiciel fautif en cause dans l’accident mortel avec le véhicule autonome Uber

L’accident, survenu en mars dernier à Tempe, en Arizona, a coûté la vie à une dame de 49 ans.

Samuel Lessard

8 mai 2018

Uber

Selon l’information rapportée par le site web « The Information », l’accident impliquant un véhicule autonome de la compagnie Uber ayant causé la mort d’une piétonne en mars dernier est la conséquence d’un problème avec le logiciel de contrôle du système autonome.

Selon toute vraisemblance, les capteurs et les radars embarqués ont détecté la présence d’un obstacle dans la trajectoire du Volvo XC90, mais le logiciel n’a pas jugé bon de réagir d’une quelconque façon. La collision a coûté la vie à une dame de 49 ans.

Peu de temps après l’accident, la compagnie Uber a suspendu son programme de test de véhicules autonomes, les empêchant ainsi de circuler tant que la lumière ne serait pas faite sur cet événement survenu à Tempe, en Arizona.

L’accident et les circonstances l’entourant font toujours l’objet d’une enquête par le Bureau National de la Sécurité des Transport (NTSB). La compagnie Uber Technologies refuse d’émettre quelque commentaire que ce soit sur le problème de logiciel, prétextant qu’une investigation est en cours actuellement.

Le rapport du NTSB devrait être rendu public dans les prochaines semaines.

À la suite de l’accident, l’entreprise a mis les bouchées doubles pour passer sous la loupe son programme de véhicules autonomes. « Nous avons entamé une revue complète de notre programme de véhicules autonomes et nous avons demandé à un ancien membre du NTSB, Christopher Hart, de nous conseiller sur notre culture globale en matière de sécurité », a affirmé Uber. « Nous allons tout valider, en partant du système d’autonomisation de la conduite jusqu’au processus d’entrainement des opérateurs, et nous espérons pouvoir vous en dire plus bientôt. »

Le programme de conduite autonome de Uber a été lancé en février 2015 à peu près en même temps que celui de la compagnie Google. Les premiers essais sur les voies publiques ont eu lieu dans la ville de Pittsburg avant de se répandre dans les villes de San Francisco, Tempe et Toronto. Quelques accidents mineurs sont survenus depuis les débuts du programme, mais celui du mois de mars dernier, à Tempe, est le seul qui a causé la mort.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer