Mercedes-AMG E Performance, l’hybridation en puissance - Actualités

Technologie

Mercedes-AMG E Performance, l’hybridation en puissance

Mercedes-AMG commence son virage vert avec le dévoilement de deux nouvelles motorisations hybrides à assistance électrique. On découvre en premier lieu un V8 et un 4-cylindres que le constructeur a développés de concert avec l’équipe de F1.

Après les versions 53, nous verrons bientôt sous le capot de certains modèles AMG des motorisations que Mercedes-Benz a développées en partenariat avec l’équipe de Formule 1.

Pour le moment, Mercedes-AMG n’est pas particulièrement familière avec les notions d’économie de carburant et de réduction de la consommation. Il y a bien les versions 53 qui viennent avec une assistance électrique, mais on est encore loin du plein potentiel de l’électrification. Au cours de l’année 2021, Mercedes-AMG entrera dans le 21e siècle en matière de mécanique avec le lancement de deux nouvelles motorisations fortement hybridées, un V8 et un 4-cylindres.

Mercedes-AMG E PERFORMANCE

Né de la F1

D’abord, il importe de savoir qu’on parle ici de motorisations développées entièrement par AMG, c’est fait maison. L’équipe de Formule 1 ainsi que les spécialistes d’AMG en F1 qui travaillent dans le département des motorisations de haute performance se sont joints aux ingénieurs d’Affalterbach pour la conception de la technologie. On ne peut donc pas s’attendre à quelque chose d’ordinaire.

 

 

Mercedes-AMG E PERFORMANCE

AMG soutient qu’il y a deux fondements à cette stratégie. Primo, on propose un système d’hybridation indépendant qui peut se greffer à presque tous les types de motorisations de la famille AMG. Ce pilier porte le nom E PERFORMANCE. Secundo, AMG soutient la conception de versions de performance à partir de la plateforme de Mercedes-Benz dédiée aux véhicules électriques, l’EVA (Electric Vehicle Architecture). La collaboration avec la division EQ sera donc très importante.

Mercedes-AMG E PERFORMANCE

Selon l’un des responsables d’AMG, Philipp Schiemer, l’approche est on ne peut plus claire : « Avec notre nouvelle stratégie, on transpose notre ADN dans un futur électrique. Nos véhicules hybrides de performance, entièrement développés à Affalterbach, surpassent déjà en dynamisme nos modèles actuels et rendent pleinement justice à la technologie et l’écusson E PERFORMANCE. Avec les dérives 100% électriques basées sur les Mercedes-EQ, on continue d’élargir l’offre avec l’électrification de la gamme.    

Mercedes-AMG E PERFORMANCE

Oui à l’hybridation, mais de performance

AMG épouse l’hybridation, mais à ses conditions. Tout le développement est fait par la division de performance et selon ses critères. De ce fait, on retient une stratégie assez traditionnelle : moteur thermique à l’avant (4-cylindres ou V8) et quincaillerie électrique à l’arrière. De cette manière, il est plus facile de maintenir l’équilibre des masses, un critère essentiel au plaisir de conduire. Tant mieux si ça se produit, mais AMG ne vise pas nécessairement une diminution de la consommation de carburant. Elle obtient une baisse de 10 %, mais le but derrière l’électrification est le gain de puissance et son instantanéité.

Mercedes-AMG E PERFORMANCE

Que de la haute technologie

On retrouve donc un moteur synchrone à excitation permanente avec une pointe de puissance maximale de 201 chevaux (150 kilowatts) et un couple de 326 livres-pieds (320 nanomètres) sur l’essieu arrière. D’une manière générale, la puissance permanente demeure à 95 chevaux (70 kilowatts). N’étant pas en contact avec la boîte de vitesses, il envoie la puissance directement aux roues en fonction des besoins (AWD, accélération, vecteur de couple). Grâce à l’apport du rouage intégral, il est même possible d’envoyer une certaine partie de la puissance aux roues avant en passant par l’arbre à cardan.

Mercedes-AMG E PERFORMANCE

Le moteur électrique fonctionne à l’aide d’une transmission intégrée à 2 rapports. Le passage du second rapport ne se fait qu’à partir d’une vitesse de 140 kilomètres/heure, moment où le moteur atteint son régime maximal d’environ 13 500 tours/minute.

Mercedes-AMG E PERFORMANCE

La batterie, le coeur

La conception revient elle aussi entièrement aux ingénieurs d’AMG. On ne fait donc pas affaire avec des entreprises comme SK Innovation ou LG Chem. Intégrée à l’arrière de la voiture, la batterie affiche une capacité de 6,1 kilowattheures à une tension de 400 volts. Chacune des 560 cellules lithium-ion est refroidie par liquide non conducteur séparément l’une de l’autre. Cela permet de maintenir en permanence une température idéale de 45 degrés grâce au travail d’une pompe de refroidissement à haute pression. AMG soutient que l’apport de ce système permet de carrément abuser de la motorisation sur la piste sans que la technologie électrique ne s’essouffle ou ne perde en puissance et en rendement.

Mercedes-AMG E PERFORMANCE

Un nouveau mode de conduite

AMG intègre un nouveau mode de conduite à la longue liste déjà existante, « Electric ». Dans le cas présent, en fonction de la configuration mécanique, il s’agit d’un rouage essentiellement à propulsion. Il sera possible de rouler jusqu’à 130 kilomètres/heure sans utiliser d’essence. Bien que les possibilités et les occasions seront rares, en cas de perte d’adhérence d’une roue, par l’entremise du cardan, il sera possible d’envoyer de la puissance aux roues avant. Par contre, dans de telles situations, il a de fortes chances que ce soit le moteur thermique qui entre dans la dance.

Mercedes-AMG E PERFORMANCE

Pour ce qui est de la récupération de l’énergie cinétique, AMG propose 4 niveaux de charge. Le premier, le niveau 0, laisse les roues libres exactement comme une voiture à essence. Le niveau 1 offrira un peu de résistance sensible au conducteur. Au niveau 2, le véhicule aura une diminution réelle de la vitesse sans effectuer d’arrêt complet. Le niveau 4 s’apparente à la conduite à une pédale comme dans certaine voiture électrique. Dans ce cas, plus besoin de touche au pédalier de frein, la résistance est suffisamment forte pour immobiliser le véhicule en modulant la pression sur l’accélérateur. Pour un véhicule strictement hybride, c’est une première.

Mercedes-AMG E PERFORMANCE

Ça va pousser, attention au 0-100 km/h!

AMG se lance dans l’hybridation plus sérieuse avec l’arrivée de nouvelles versions notamment la berline AMG GT dont la puissance attendue pourrait excéder les 800 chevaux. Plus raisonnablement, pour ce qui est du 4-cylindres de 2,0 litres turbocompressé E PERFORMANCE, c’est la C63 qui la recevrait vraisemblablement en premier. AMG soutient que même en réduisant le nombre de cylindres de moitié, la puissance et le rendement seront supérieurs au V8 actuel. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : le V8 de 4,0 litres actuel développe 503 chevaux alors que le 4-cylindres 2,0T E PERFORMACE pourra aller jusqu’à 644 chevaux. Le sprint de 0 à 100 kilomètres/heure est prévu sous les 3 secondes. Besoin d’en dire plus ?

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Essai éclair : Mercedes-AMG GT R 2020

Tags associés: Véhicules électriques, Hybride

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer