Ford fonce dans l’électrique sans savoir si le F-150 Lightning sera un succès - Actualités

Technologie

Ford fonce dans l’électrique sans savoir si le F-150 Lightning sera un succès

Ford avait mentionné vouloir mesurer le succès du F-150 Lightning avant de plonger dans l’électrique, il semble qu’elle n’attendra pas.

4 octobre 2021

Ford

Ford voulait faire de l’introduction du F-150 Lightning un test afin de déterminer globalement le degré d’acceptation des véhicules électriques de la marque. Le constructeur devait ensuite évaluer le succès de sa première camionnette électrique afin de peaufiner sa stratégie de développement en matière de véhicules électriques.

Il semble que Ford ait décidé de revoir sa position et qu’elle ait décidé de ne pas attendre avant de plonger dans l’électrique ; le constructeur vient tout juste d’annoncer un plan de développement, le plus ambitieux en 118 ans.


Au cœur de cette annonce, la construction de trois nouvelles usines de batteries, dont deux au Kentucky, permettra au constructeur de produire plus d’un million de véhicules électriques par année des marques Ford et Lincoln.

Le plan de Ford s’est mis en branle récemment lorsque le constructeur a annoncé un investissement de 11,4 milliards qui créera 11 000 emplois dans l’assemblage de véhicules électriques et de batteries dans les États du Tennessee et du Kentucky. Le constructeur espère que ses trois nouvelles usines seront capables de produire 129 gigawattheures de batteries, ce qui doublera la capacité de production du pays.

 



Ce geste démontre clairement les intentions du constructeur qui, à l’instar de son grand rival, GM, veut se positionner comme un leader en matière de véhicules électrifiés. Ford aura ainsi triplé ses investissements dans le développement de sa filière VÉ au cours des dernières années.

Bill Ford a également mentionné qu’il fallait se positionner sans attendre et a annoncé du même souffle la création d’un complexe de 3 600 acres baptisé Oval Blue City dont l’ouverture serait prévue en 2025. Ford veut en faire un écosystème intégré qui lui permettra de contrôler toutes les étapes de production de ses véhicules zéro émission en plus de hausser la capacité de production de sa série F électrique.

Ford investira également 90 millions de dollars afin de former de nouveaux techniciens dans le service et le soutien de véhicules connectés zéro émission.

Ford estime que ces investissements ne seront pas rentables à court terme, mais ils sont nécessaires afin d’assurer le futur de l’entreprise.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Premier contact avec le Ford F-150 Lightning électrique 2022

Tag associé: Véhicules électriques
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer