Voici le Mazda CX-30 2020 – une Mazda3 surélevée - Actualités

Salons

Voici le Mazda CX-30 2020 – une Mazda3 surélevée

Le CX-30 viendra se positionner entre les actuels CX-3 et CX-5.

Mazda

De toute évidence, Mazda commence à être à court d’appellations puisque l’on arrive avec un nouveau type de nom dans la gamme d’utilitaires sport. On découvre, à Genève, le CX-30. Oui, oui, le CX-30. Il faut dire que Mazda ne pouvait pas faire usage du nom CX-4 puisqu’il s’agit déjà d’un modèle exclusif au marché chinois.

À LIRE AUSSI : Tous les véhicules Mazda, sauf un, devraient offrir un rouage intégral

Peu importe ce qui est écrit sur le véhicule, Mazda propose maintenant un VUS entre le CX-3 et le CX-5. Bien évidemment, il incorpore les dogmes stylistiques KODO que l’on voit sur l’ensemble de la gamme actuellement. Toutefois, impossible de ne pas faire le lien avec la nouvelle Mazda3 2019, plus particulièrement pour ce qui est de la partie avant qui semble être une copie. Pour assurer la distinction du CX-30 avec ses confrères, on lui greffe des arches de roue en plastique noir contrastant pour un look plus aventurier.

Les points de similitudes avec la 3 se poursuivent à l’intérieur. C’est simple, on récupère intégralement la planche de bord de la 3. Ce n’est pas une tare en soi puisqu’elle jouit d’une excellente ergonomie tout en ayant une allure générale assez épurée. On retrouve toutes les caractéristiques de confort que l’on connaît chez Mazda, dont la languette amovible qui permet un affichage tête haute. Bien qu’il soit un peu plus gros que le CX-3, le CX-30 vise une aire intérieure pour seulement 4 personnes, selon les dires de Mazda. Pour le coffre, on obtient un volume de 430 litres, soit moins que le CX-3 qui plafonne à 452 litres.  

Pour ce qui touche les motorisations, Mazda offrira à l’international pas moins de 4 moteurs, mais pour le Canada, on s’attend à deux options, le 2.0 litres et le 2.5 litres. Dans les deux cas, aucune nouveauté. Le moteur 2,0 litres est repris du CX-3 avec une cavalerie de 148 chevaux alors que le 2,5 litres provenant du CX-5 propose 187 chevaux. Au niveau de la transmission, on s’attend à ce que les versions de base à traction soient livrables avec une boite manuelle à six rapports. Par contre, pour la majorité des acheteurs et ceux qui opteront pour le rouage intégral, on verra une automatique à seulement 6 rapports. Donc, pas d’évolution sur ce point.

Pour ce qui est du prix, le Mazda CX-30 devrait se placer à la jonction des CX-3 et CX-5. On peut avancer des prix allant d’un peu plus de 25 000 $ à tout près de 33 000 $ pour le modèle GT. Le CX-30 arrivera en concession canadienne à la fin de 2019 ou encore au début de 2020.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer