Salon de l’auto de Genève : annulé pour une troisième année consécutive - Actualités

Salons

Salon de l’auto de Genève : annulé pour une troisième année consécutive

Les organisateurs du Salon de l’auto de Genève ne prennent aucun risque et annulent une fois de plus l’événement en raison de la pandémie sanitaire.

7 octobre 2021

Salon de Genève

Lorsque la crise de la COVID-19 nous a tous frappés de plein fouet au printemps 2020, le Salon de l’auto de Genève était le premier grand événement en lien avec l’industrie de l’automobile à être annulé. Mais bien que la pandémie semble tirer à sa fin en raison d’une forte campagne de vaccination partout dans le monde, les organisateurs de l’événement ne prennent aucun risque et décident de l’annuler une fois de plus.

Le directeur général du Salon de Genève, Sandro Mesquita, a expliqué dans un communiqué de presse officiel que l’événement, qui a l’habitude d’avoir lieu au mois de mars, doit être annulé pour plusieurs raisons. À son avis, il reste encore plusieurs complications liées à la pandémie qui pourraient bouleverser la tenue du Salon, sans compter mettre à risque plusieurs individus.

Salon de l'auto de Genève

M. Mesquita parle surtout des complications en lien avec les voyageurs en raison de restrictions différentes d’un pays à l’autre et de la difficulté de pouvoir organiser un si grand événement public dans un contexte pandémique.

 



Ensuite, il y a les répercussions indirectes de la pandémie, comme la pénurie de semi-conducteurs qui continue d’impacter négativement tous les constructeurs d’automobiles. Certains constructeurs ont d’ailleurs déjà annoncé leur intention de ne pas se présenter au Salon de Genève pour cette raison.

Salon de l'auto de Genève

« Certains constructeurs subissent vraiment les effets de cette pénurie et doivent se concentrer sur des solutions au lieu de venir présenter leurs nouveaux modèles au Salon. Cette pénurie affectera l’industrie davantage en 2022 et aura un effet monstre sur les revenus des constructeurs. Certains d’entre eux n’envisagent déjà pas avoir le budget nécessaire pour s’exposer à Genève. »

Ce sont ces complications qui ont forcé les organisateurs à annoncer l’annulation du Salon le plus tôt possible question d’envoyer un message clair à toute l’industrie, celui de se concentrer sur les priorités actuelles. Il ne serait donc pas surprenant de voir les autres grands salons de l’automobile suivre cette tendance. Le président du Salon de Genève, Maurice Turrenttini, rassure cependant que l’événement reviendra en force en 2023.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Les bolides du Salon de Genève

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer